68712557 379550599371094 4440485448027996160 n 1

 

Et c'est reparti pour un tour. Après un 1er déplacement au Puy-en-Velay, le calendrier de National a cette fois-ci décidé d'emmener les Cristoliens visiter la cité choletaise.

Située dans le Maine et Loire, à la frontière de 3 départements (Vendée, Loire Atlantique et Deux Sèvres), cette ville de 55 000 habitants, malgré une riche histoire liée à sa situation géographique, ne garde que peu de souvenirs du passé.

En effet, bien que les premières pierres aient été posées dès la fin de la préhistoire, le patrimoine de Cholet est relativement limité. Certains lieux méritent tout de même un détour, tout comme certaines spécialités locales.

Le jardin du mail et son menhir

S'étendant sur plus de deux hectares, ce jardin a été conçu avant la Révolution et faisait partie de l'ancien château. Le jardin tire sa réputation de la présence d'un menhir qui aurait, selon les historiens, entre 6000 et 7000 ans. Ce mégalhite de 30 tonnes, objet de cultes païens qui a par la suite été christianisé, a été deplacé au jardin du mail en 1888. Il aura fallu pas moins de 16 beufs et un chariot spécialement conçu pour l'occasion pour déplacer le menhir.

 

800x600 jardin du mail cholet 49 579405 579405

 

Eglise Notre Dame de Cholet

Classée au rang des monuments historiques, cette église a connu de nombreuses péripéties. Construite au XIème siècle comme simple chapelle de l'ancien chateau, elle est par la suite détruite et remplacée par une église paroissiale. Durant la Révolution, le bâtiment échappe à la destruction et sert d'écurie puis de prison. Laissée par la suite à l'abandon, l'église est détruite en 1812 pour faire place à un nouvel édifice en 1820. Toutefois, face à la forte affluence et au manque de place (Duvauchelle ne connaît malheureusement pas ce problème), l'édifice est une nouvelle fois détruit en 1853 et remplacé par celui que nous connaissons actuellement.

 

5082252 7585367

 

Coteaux de l'Aubance

Produit dans la vallée de la Loire entre les reliefs les plus élevés du Choletais et des Mauges, ce vin blanc d'origine contrôlée est classé parmis les liquoreux. Nul doute que ce breuvage, garantie sans gueule de bois, saura ravir les fines bouches cristoliennes.

Le mouchoir rouge de Cholet

Emblème de la ville, il est à l'origine un symbole anti-révolutionnaire. En effet, lors de la guerre de Vendée en 1793, le royaliste Choletais Henri de la Rochaquelin se part de 3 mouchoirs blancs pour être reconnu par ses hommes sur le champ de bataille, ce qui en fait aussi une cible idéale pour ses ennemis Républicains. Ce qui devait donc arriver arriva. Blessé au cours des combats, Henri utilise ses mouchoirs pour panser ses plaies. Le tissu prit alors la couleur du sang. Tombée dans l'oubli, cette histoire est remise sur le devant de la scène en 1900 par Théodore Botrel qui lui dédit une chanson : le mouchoir rouge de Cholet. Profitant du succès de cette musique, l'industriel Choletais décide de lancer la production de ce mouchoir à grande échelle pour promouvoir la ville. Le produit originel fait par la suite l'objet de nombreux dérivés (carte postale, tasse, t-shirt...) que vous pourrez trouver au Super U du coin à côté du rayon confiseries. Aujourd'hui, seul le Musée du Textile de Cholet continue à produire le mouchoir.

 

mouchoir ecusson

 

Bonne route a tous les Cristoliens!