Pour fêter les 80 ans du club, l'équipe d'US Créteil 1936 vous propose d'élire l'équipe-type de l'histoire de l'USC.

Après avoir choisi le gardien la semaine dernière, vous allez élire cette fois le meilleur latéral droit. Voici les 4 lauréats que nous avons présélectionnés. Les votes se passent sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram.

Cédric Fontaine

FontaineFormé à l'INF Clairefontaine, il effectue ses débuts en professionel avec le Red Star en 1991. Il reste deux saisons (13 matchs) chez le club audonien et rejoint le voisin du Paris FC (1994) puis Istres (1995). Il ne s'impose pas en trois saisons en Provence et décide de revenir en Ile-de-France et choisit cette fois-ci Créteil.

Si sa première saison est compliquée, il participe lors de sa deuxième à la montée des Béliers (2è en 1999) puis à leur maintien l'année d'après.

Le club est alors très ambitieux et décide de ne pas le conserver. Il rejoint Amiens en National, mais le club décide de le faire revenir et il réalise une 4è saison en Jaune et Bleu en 2002.

En 4 saisons à Créteil, il aura été vice-champion de National et a participé à 76 matchs.

 

Jérôme Pérez

250px Jerome PérezFormé à l'Olympique de Marseille, l'Avignonnais n'a pas eu la carrière qu'il aurait dû avoir, régulièrement stoppé dans sa progression par des blessures. Son parcours au haut niveau s'écrit ainsi essentiellement avec les Béliers.

Il dispute quelques minutes de L1 en 2002 au Vélodrome, mais évolue surtout en réserve. Il décide donc de rejoindre un US Créteil très ambiteux la saison suivante. Les Béliers veulent monter "dans les deux ans". Sa première saison est correcte : il joue 23 matchs (1 but) et les Béliers terminent à une honorable 12è place. La suivante est plus compliquée pour Créteil, et c'est surtout sa troisième saison qui est remarquable : la fameuse saison 2005/2006 lors de laquelle les Béliers terminent à la 8è place, le record du club.

Sa dernière saison au club est plus compliquée : outre les résultats qui sont catastrophiques (Créteil sera relégué), il subit la pression de Thierry Argelier qui lui prendra sa place. Il sera alors replacé milieu droit par Artur Jorge.

Il décide de ne pas poursuivre l'aventure cristolienne en National, et ne retrouvera jamais plus les pelouse de National (ou de niveau supérieur.) Il fera plusieurs essais à Bruxelles et à Sedan, sans succès. Il joue toujours au football, mais évolue depuis 2008 dans les divisions inférieures.

Entre 2003 et 2008, Jérôme a participé à 113 matchs avec les Béliers et a marqué 6 buts.

Thierry Argelier

argelierL'un des rares produits de la formation cristolienne, Thierry découvre le haut niveau avec les Béliers lors de la malheureuse saison 2007/2008 qui les a vu quitter la Ligue 2. Il s'impose cette année-là et prend la place de titulaire à un Jérôme Pérez handicapé par des blessures.

Lancé par Albert Rust, il marque son seul but de la saison (23 matchs) lors de son tout premier match en équipe première face à Grenoble.

Les Béliers relégués, il décide de rester fidèle à son club formateur et continue deux saisons en National. Il est alors titulaire indiscutable (69 matchs en deux saisons en championnat) mais ne permettra pas aux Béliers de remonter en L2 (7è en 2008, 9è en 2009)

Il quitte l'Ile de France en 2009 pour la Bretagne et Guingamp, avec qui il connaîtra une nouvelle descente... et une remontée la saison suivante. Les Rouges et Noirs se maintiendront en partie grâce à lui. La saison 2013 est mitigée pour lui ; il perd sa place et Guingamp termine à la 2è place, synonyme de montée en L1.

Non-conservé par les Bretons, il rejoint ensuite Vannes (2014), le Poiré-sur-Vie (2015) avant de se fixer à Boulogne (depuis l'été 2015) avec qui il a déjà joué 36 matchs. Les supporters Cristoliens auront donc le plaisir de le revoir cet hiver à Duvauchelle pour la réception des Nordistes (04/11).

Thierry a participé à 105 matchs avec Créteil et a marqué 7 buts.

Boris Mahon de Monaghan

3884043 mahon new 545x460 autocropFormé à Sedan, Boris découvre l'équipe première en L2 en 2004. Cantonné à l'équipe réserve, il décide de rejoindre Orléans en 2006, alors en CFAl. Il y reste 3 saisons et réussit à s'y imposer.

Il rejoint les Béliers en 2009 et devient immédiatement un titulaire indiscutable. Il reste 7 saisons à l'USC, dont il devient l'un des joueurs les plus emblématiques.

Il participe activement à l'obtention du titre de Champion de National en 2013 aux côtés d'Andriatsima, Ndoye, Kerboriou ou encore Lesage, et aidera le club à se maintenir les deux saisons suivantes.

Après la désastreuse saison 2015/2016, il fait partie de la horde de joueurs à quitter le club à l'intersaison, pour rejoindre le Gazelec.

Après 7 saisons à Créteil, Boris a battu en fin de saison dernière le record de Trivino et est désormais le joueur à avoir disputé le plus de matchs à l'USC, avec 234 matchs au compteur.

>>La fiche de Boris

Enregistrer

Enregistrer