us crteil lusitanos as nancy lorraine photo 59692

 

Hier soir, les ultras cristoliens ont exprimé leur colère envers le président Armand Lopes lors des dernières minutes du match, ainsi qu'au coup de sifflet final. En plus des habituels "une équipe à Créteil...", des chants appelant à la démission du président portugais de l'USC se sont fait entendre.

Si les UD et les KB ont toujours fermement affirmé leur antagonisme envers la particule Lusitanos, ils peuvent également reprocher à Lopes de ne pas avoir donné suite à leurs demandes de réunion avec les dirigeants du club, et ce depuis fin 2015. Des réunions comme il y en a eu en début de saison et qui se sont révélées être productives pour les deux parties.

Dans cette période où la gestion sportive atteint des sommets d'amateurisme, c'est donc en toute logique que l'ensemble des supporters cristoliens laisse ressortir son ras-le-bol, emmagasiné depuis de nombreux mois voire années.