Se dirige-t-on vers un nouveau bras de fer entre les groupes de supporters et la direction ? La Tribune Honneur était vidée de ses occupants ce vendredi.

Suite au craquage de fumigènes à la 75e minute du match Créteil-Villefranche, qui était l'occasion pour le Kop Banlieue de célébrer ses 15 ans, nous vous avions informé de la décision de la direction d'interdire aux joueurs d'aller saluer la Tribune Honneur. Nos sollicitations pour avoir une explication de la part du club n'ont pas reçu de réponse.

Il semble malheureusement que la direction ait décidé de ne pas s'arrêter là, et aurait interdit l'introduction des bâches et du reste du matériel des groupes ultras dans l'enceinte de Duvauchelle, hier soir contre le Gazélec. Par conséquent, le Kop Banlieue et les Urban Devils ont décidé de ne pas rentrer dans le stade. "La bâche, c'est l'identité, le cœur d'un groupe ultra. Sans bâche, c'est comme si le groupe n'existait pas." nous explique un ancien des Urban Devils 2002. "C'est comme si on demandait aux joueurs de rentrer sur la pelouse sans leurs maillots" compare un autre habitué de la Tribune Honneur.

"Les supporters nous aident beaucoup à domicile [...] c'est très important pour nous" avait dit Carlos Secretario avant le match. "Qu'ils continuent à nous soutenir et de notre côté on va mouiller le maillot" renchérissait Baptista. Depuis le début de la saison, le coach et les joueurs répètent chaque semaine combien le soutien des supporters est important, mais c'est malheureusement devant une Tribune Honneur entièrement vide que les Béliers ont remporté leur premier match depuis septembre.

Un proche du club nous avait expliqué récemment qu'il est interdit d'empêcher l'accès au stade sans raison valable (état d'ébriété manifeste, par exemple), et que l'interdiction des bâches était le seul moyen qu'avait trouvé la direction du club pour empêcher légalement les groupes de supporters d'accéder à leur tribune.