Supporters

 

Nous avions publié sur nos réseaux sociaux il y a quelques jours un sondage vous demandant quelles rubriques du site vous semblaient importantes. Retour sur le résultat de ce sondage.

tour de national

Pour ce vendredi 20 septembre, c'est un court déplacement qui s'offre aux cristoliens qui pourront à cette occasion visiter la ville de Saint-Ouen et son célèbre marché aux puces.

Niché à l'origine sur une colline dominant la Seine, Saint-Ouen, dont les premières traces remontent à la préhistoire, n'est resté qu'un petit village jusqu'au 19ème siècle.

A partir de 1830, la ville s'industrialise et voit sa population passée de 900 habitants en 1800 à plus de 30 000 à la fin du siècle, ce qui va radicalement transformer son image.

Riche de sa culture ouvrière, Saint-Ouen a battu pavillon communiste de 1919 à 2014 et était un des fers de lance de la Ceinture Rouge francilienne (villes d'Ile-de-France historiquement communistes).
Bien que la mairie soit désormais entre les mains de l'UDI, la ville reste étroitement liée à ses racines politiques, ne serait ce que par son club de football.

Les lieux à ne pas manquer:

Le marché aux puces:

70317523 445529709503773 15874091751833600 n

Suite à l'arrêté du Préfet Poubelle en 1870 rendant obligatoire la présence de boite à ordures dans les maisons, les chiffonnier de Paris sont privés de leurs matières premières qu'ils trouvaient dans les caniveaux de la capitale et sont donc contraints de trouver un nouveau terrain de jeux pour leurs activités.

C'est dans la plaine de Malassis, jouxtant les fortifications de Paris, que les chiffonniers vont décidé de s'installer. Véritable zone de non droit à ses débuts, le marché de Saint Ouen va peu à peu se développer et s'organiser jusqu'à devenir celui que l'on connaît aujourd'hui.

Aujourd'hui, le marché, qui s'étend sur plus de 7 hectares et compte pas moins de 2000 commerçants, propose principalement des antiquités mais aussi des vêtements et des articles de vide-grenier. Il s'agit du plus grand marché d'arts et d'antiquités du monde avec plus de 5 millions de visiteurs par an.

Le Stade Bauer:

70936803 656951188161133 1672842328173182976 n

Officiellement appelé Stade de Paris, l'enceinte, qui accueille le Redstar depuis son inauguration en 1909, tire son surnom de la rue qui la longe et qui rend hommage au Docteur Jean-Claude Bauer, résistant communiste, arrêté par la police française et fusillé en 1942.

Depuis son inauguration, le stade n'a connu que très peu de renovations, donnant à l'enceinte une âme populaire qui rend fiers les supporters audoniens.
Autre originalité, la "quatrième tribune" qui n'est autre qu'un bâtiment d'habitation pyramidale duquel ses occupants peuvent assister aux rencontres.

Revers de la médaille, le stade n'est pas homologué pour la Ligue 2, ce qui contraint le Redstar à s'exporter à Beauvais à chaque fois que le club évolue au niveau professionnel.

Toutefois après de nombreuses années de débats et de projets avortés, il vien d'être acté que le stade allait être détruit pour faire place à une enceinte flambant neuve de 11 000 places.

La livraison étant prévue en 2023, il est probable que ce soit le dernier déplacement des cristoliens dans ce stade emblématique tel qu'on le connaît actuellement.

tour de national

 

Pour ce 3ème déplacement de l'année, les Cristoliens auront l'occasion de visiter, non pas une, mais deux villes! Si Quevilly ne présente aucun intérêt, à l'exception de son monument rendant hommage aux fusillés de la Seconde guerre mondiale, sa voisine rouennaise dispose d'un patrimoine historique très riche.

 

C'est donc à cette dernière que nous allons nous intéresser. Capitale de la Normandie avec ses 110 000 habitants, Rouen a connu une longue et riche histoire notamment marquée par la Guerre de Cent ans mais aussi du fait de personnages célèbres tels que Jeanne d'Arc, Guillaume le Conquérant ou encore le chef viking Rollon, premier Duc de Normandie, auquel le Roi de France céda ce territoire en 911 en contrepartie de l'arrêt des pillages par ses troupes. Rouen possède encore à ce jour un patrimoine architectural impressionnant, témoignant de ce prestigueux passé, qui attire chaque année plus de 3 millions de touristes. Les lieux à ne pas manquer :

Cathédrale Notre Dame de Rouen Cathédrale

La plus haute cathédrale de France (561 mètres), dont les premières pierres ont été posées au cours du IVème siècle est décrite du fait de son asymétrie comme " la plus humaine des cathédrales". Il faut dire que le bâtiment n'a pas été épargné par l'Histoire.

Dégradée durant les invasions vikings au cours du IXème siècle, transformée en salle de concert après la Révolution, la Cathédrale a connu plusieurs incendies dont le plus célèbre reste celui de 1822 causé par un terrible orage, dont la foudre frappa la flèche de l'édifice qui, à l'instar de sa cousine parisienne, s'enflamma puis s'effondra.

 

rouen dame

 

Le centre-ville

Une ballade dans le centre de Rouen permet de se rendre compte de la riche histoire de la ville avec le quartier des antiquaires et ses maisons à pans de bois colorées, le Parlement de Normandie, l'Abbaye Saint-Ouen, la place du Vieux Marché avec son buché rendant hommage à Jeanne d'Arc, le monument du Gros-Horloge et ses deux cadrans dorés... Bref un véritable régal pour les yeux...

 

calvados rouen

 

Autre régal, cette fois-ci pour la bouche, le Calvados, spécialité locale, que vous pourrez déguster sur les quais de Seine aussi présents à Rouen!

 

jeanne

 

68712557 379550599371094 4440485448027996160 n 1

 

Et c'est reparti pour un tour. Après un 1er déplacement au Puy-en-Velay, le calendrier de National a cette fois-ci décidé d'emmener les Cristoliens visiter la cité choletaise.

Située dans le Maine et Loire, à la frontière de 3 départements (Vendée, Loire Atlantique et Deux Sèvres), cette ville de 55 000 habitants, malgré une riche histoire liée à sa situation géographique, ne garde que peu de souvenirs du passé.

En effet, bien que les premières pierres aient été posées dès la fin de la préhistoire, le patrimoine de Cholet est relativement limité. Certains lieux méritent tout de même un détour, tout comme certaines spécialités locales.

Le jardin du mail et son menhir

S'étendant sur plus de deux hectares, ce jardin a été conçu avant la Révolution et faisait partie de l'ancien château. Le jardin tire sa réputation de la présence d'un menhir qui aurait, selon les historiens, entre 6000 et 7000 ans. Ce mégalhite de 30 tonnes, objet de cultes païens qui a par la suite été christianisé, a été deplacé au jardin du mail en 1888. Il aura fallu pas moins de 16 beufs et un chariot spécialement conçu pour l'occasion pour déplacer le menhir.

 

800x600 jardin du mail cholet 49 579405 579405

 

Eglise Notre Dame de Cholet

Classée au rang des monuments historiques, cette église a connu de nombreuses péripéties. Construite au XIème siècle comme simple chapelle de l'ancien chateau, elle est par la suite détruite et remplacée par une église paroissiale. Durant la Révolution, le bâtiment échappe à la destruction et sert d'écurie puis de prison. Laissée par la suite à l'abandon, l'église est détruite en 1812 pour faire place à un nouvel édifice en 1820. Toutefois, face à la forte affluence et au manque de place (Duvauchelle ne connaît malheureusement pas ce problème), l'édifice est une nouvelle fois détruit en 1853 et remplacé par celui que nous connaissons actuellement.

 

5082252 7585367

 

Coteaux de l'Aubance

Produit dans la vallée de la Loire entre les reliefs les plus élevés du Choletais et des Mauges, ce vin blanc d'origine contrôlée est classé parmis les liquoreux. Nul doute que ce breuvage, garantie sans gueule de bois, saura ravir les fines bouches cristoliennes.

Le mouchoir rouge de Cholet

Emblème de la ville, il est à l'origine un symbole anti-révolutionnaire. En effet, lors de la guerre de Vendée en 1793, le royaliste Choletais Henri de la Rochaquelin se part de 3 mouchoirs blancs pour être reconnu par ses hommes sur le champ de bataille, ce qui en fait aussi une cible idéale pour ses ennemis Républicains. Ce qui devait donc arriver arriva. Blessé au cours des combats, Henri utilise ses mouchoirs pour panser ses plaies. Le tissu prit alors la couleur du sang. Tombée dans l'oubli, cette histoire est remise sur le devant de la scène en 1900 par Théodore Botrel qui lui dédit une chanson : le mouchoir rouge de Cholet. Profitant du succès de cette musique, l'industriel Choletais décide de lancer la production de ce mouchoir à grande échelle pour promouvoir la ville. Le produit originel fait par la suite l'objet de nombreux dérivés (carte postale, tasse, t-shirt...) que vous pourrez trouver au Super U du coin à côté du rayon confiseries. Aujourd'hui, seul le Musée du Textile de Cholet continue à produire le mouchoir.

 

mouchoir ecusson

 

Bonne route a tous les Cristoliens!

tour de national

Pour ce premier deplacement de l'année en Auvergne, USC1936 se mue en guide touristique et gastronomique. Pour les plus puristes d'entre vous, des PMU chaleureux et accueillants seront toujours de la partie.

Que faire au Puy-en-Velay?

Le Puy-en-Velay est situé en Région Auvergne et est le chef-lieu du département de la Haute Loire. Bien que méconnue du grand public, cette ville de 75 000 habitants, dont les premieres traces officielles remontent à la période gallo-romaine, renferme de fabuleux trésors architecturaux et de très bonnes spécialités locales. Petit état des lieux.

Les monuments à ne pas louper

- L'Eglise Saint-Michel d'Aiguilhe:

LPeglise

Edifiée à la fin du Xème siècle sur un piton volcanique haut de 82 mètres, cette église offre un superbe panorama sur la region auvergnate. Pour le contempler, il faudra toutefois gravir les 268 marches permettant d'accéder au sommet. La renommée de ce rocher est aussi renforcée par l'histoire du saut de la pucelle (qui ne semblait pas vraiment l'être). Cette dernière, pour la punir de son envie de butiner, fut jetée du haut du rocher. Miraculeusement, cette dernière y survécu. Fière de cette exploit, la jeune pucelle voulu rééditer l'exploit et en rééchappa une nouvelle fois. Sa 3ème tentative lui sera malheureusement fatale.

- La Cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation :

lpvl cathé

Construite entre le XIème et le XIIIème siècle, cette cathédrale est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le site est un haut lieu de pèlerinage en raison de la présence d'une vierge noire qui trône sur l'hôtel. La première statue, dont l'origine était inconnue (copte, égyptienne, ethiopienne?), a été brûlée pendant la Révolution et a été remplacée par une réplique.

Les spécialités locales

- La liqueur de verveine :

lpvp4

Mamie en a marre des infusions? Pas de problème! Ramenez lui une bouteille de liqueur de verveine. Avec des taux d'alcool allant de 30 à 55 degrés, aucun doute que ce breuvage saura remuer les chakras de votre grand-mère chérie.

- La bière Vellavia :

 

lpvl5

Produite à partir d'une ancienne variété d'orge, "la ponote", recoltée sur les plateaux volcaniques auvergnats. Cette bière saura reglaler les papilles gustatives des Cristoliens. N'hésitez pas à la commander au bar!

- La tomme aux artisous :

lpvfrom

 

Ce fromage au lait de vache est issu d'une production exlusivement fermière et manuelle. Son originalité réside dans son affinage. Mis en cave sur des claies de peuplier, ce procédé permet le développement d'un acarien, l'artisou, qui donne un goût unique à ce fromage.

 

Pour rallier Le Puy, 5h20 de route au départ de Créteil, ou 4h20 environ en train au départ de Paris Gare de Lyon.

Bonne route aux supporters cristoliens faisant le déplacement.