Supporters

Dans un communiqué, les groupes de supporters ultras de National 1 demandent à rencontrer la FFF au sujet de la programmation des matchs. 

Nouvelle saison... mais même combat pour les groupes ultras !

Le championnat n'a pas encore démarré que les ultras des clubs de troisième division sont d'ores et déjà mobilisés contre la programmation des matchs le vendredi soir. Dans un communiqué co-signé par la plupart des plus grands groupes du championnat (dont les UD02 et les KB04), les ultras se sont dit ouverts au dialogue avec les instances et les diffuseurs. Ils souhaitent que le championnat de National 1 suive la même évolution que celui de Ligue 2, dont les rencontres se dérouleront enfin le samedi en majorité après plusieurs années de lutte de la part des groupes.

Rappelons que les groupes ultras prônent depuis des années un football populaire, et estiment que programmer les rencontres en semaine va à l'encontre de cet objectif. En particulier, cela rend plus difficile les déplacements à l'extérieur.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué officiel.

110286165 584816815548295 5337286493274567272 n 1

Alors qu'on pouvait croire à un cessez-le-feu entre la direction et les groupes de supporters, il n'en est rien semble-t-il...

A l'approche du derby de ce soir, des tracts demandant la démission du directeur général Rui Pataca sont apparus cette nuit à Duvauchelle, avec des messages comme "Stop à l'ultraphobie", "Rendez-nous l'USC" ou encore "Pataca dehors".

patacadehors2

 

Il y a fort à parier que la direction répondra comme à son habitude par une interdiction de stade (ou de banderoles), qui, comme on le sait, n'est pourtant pas légalement en son pouvoir.

Des stadiers équipés de caméras individuelles

Alors que depuis le 1er janvier, le gouvernement avait autorisé l'expérimentation des caméras individuelles de type "Go Pro" sur les agents de sécurité privée, la direction du club n'aura pas attendu longtemps pour en profiter. 

D'après nos informations, celle-ci aurait demandé aux stadiers de Béziers de s'en équiper pour le match face aux Béliers, et il y a fort à parier que ceux de Duvauchelle le soient aussi ce soir. 

stadier1

Alors que ces caméras ont, selon le gouvernement, un but dissuasif, les récentes déclarations de M. Pataca tendent à penser qu'elles sont plutôt là comme un moyen de pouvoir identifier certains supporters afin de porter plainte contre eux. Cela irait complètement à l'encontre de la loi, car ces caméras individuelles ne doivent pas enregistrer en permanence, et les stadiers doivent en informer les supporters lorsqu'elles enregistrent. 

Pour rappel, la CNIL avait émis un avis défavorable sur cette vidéosurveillance il y a quelques semaines, y voyant un recul des libertés individuelles. L'ANS, quant à elle, s'est fermement opposée à la vidéosurveillance dans les stades. 

Les UD02 boycottent

Alors que le club avait autorisé l'entrée des supporters lors du dernier match à domicile, l'un des deux groupes de supporters, les Urban Devils 2002, avait décidé de boycotter le match en signe de protestation suite aux différents événements de cet hiver.

USC1936 s'est procuré en exclusivité le communiqué public du groupe de supporters Ultra des Urban Devils 2002. Celui-ci reproche à Rui Pataca sa fermeté, sa "mauvaise foi", mais appelle aussi au retour du dialogue dans l’intérêt supérieur du club.

Communiqué du groupe de supporters Ultra des Urban Devils 2002

84995850 547260972800009 8595285004559319040 n

Ils étaient nombreux ce vendredi soir à n'avoir pas pu entrer à Duvauchelle. Et peu ont eu la chance d'accéder aux tribunes du stade : en effet, seuls 300 élus ont réussi à obtenir un billet pour le match contre le Puy ce soir. 

Un contrôle strict à l'entrée

La direction du club semble ne rien vouloir lâcher aux membres des groupes de supporters. Au contraire. Ce soir, certains d'entre eux étaient venus, sans banderole cette fois, et se sont quand même vu interdire l'entrée du stade. Des supporters ont en effet affirmé sur les réseaux sociaux avoir été victimes de contrôle au faciès à l'entrée de l'enceinte. D'après ces témoignages, les mesures totalement absurdes et de plus en plus liberticides continuent d'être appliquées de la manière la plus illégale par les dirigeants lusitaniens.

Une affluence historiquement basse

Même à Créteil, qui bataille régulièrement pour attirer du monde au stade, il faut remonter à plus de deux ans pour trouver une affluence équivalente, et à plus de 8 années pour trouver pire. 

Le record, est attribué au triste Créteil Pacy-Ménilles (1-1) du 4 mars 2009 qui a vu les Béliers jouer devant seulement 180 âmes. En comptant bien évidemment les invités qui ne viennent pas comme il est de (mauvaise) coutume en France. 

Depuis la remontée en 2013, c'est la pire affluence enregistrée à Duvauchelle, à égalité avec le Créteil - Les Herbiers de septembre 2017.

Avec 56% des voix, Stéphane n'a pas laissé beaucoup de chance à ses concurrents !

Nous avions lancé il y a quelques semaines l'élection du Bélier de l'année. Et un nom s'est très vite démarqué : avec 56% des voix, le portier des Béliers n'a pas laissé beaucoup de chance à ses concurrents. Abdelmalek Mokdad (23% des votes) et Zakaria Belkouche (13%) complètent le podium. 

Souvent comparé à l'idole Richard Trivino, ses statistiques sur l'année 2019 parlent pour lui : 

  J G N P buts
enc.
Clean
Sheets
 
National 2 13 9 4 0 6 7 0,4 but enc. par match
National 1 16 6 6 4 13 7 0,8 but enc. par match
Année 2019 29 15 10 4 19 14 0,7 but enc. par match

Stéphane Véron a été formé à l'AJ Auxerre. Il a évolué 4 saisons en réserve, avant de rejoindre l'équipe B du Paris SG en 2008. Il n'y reste qu'une saison avant d'aller à Belfort. Chez les Francomtois, il fera 7 saisons pleines et participera à la montée en National de 2015. Après une saison à Fleury en 2017, il rejoint l'USC l'année dernière et participe à l'obtention du titre de National 2. 

Edgar, solide défenseur de la saison dernière, nous confirme que Stéphane "est un gardien phénoménal, très bon sur la ligne de but et ballon au pied. C'est un leader, un grand homme. Sûrement l'un des meilleurs gardiens du National". Sentiment partagé par Eduardo Moreira, l'un des adjoints de Secrétario la saison dernière : "Stéphane, c'est un grand homme et un grand professionnel, extrêment intelligent et avec un bon coeur. C'est un leader sur le terrain ! Il est très fort dans de nombreux aspects du jeu."

Le principal intéressé a réagi pour USC1936, et se dit  très heureux de cette distinction qui valorise sa très belle année 2019 :

"Franchement, cela me fait plaisir. C'est toujours valorisant d'être récompensé par nos supporters. On va essayer de rester dans la continuité de cette année 2019, d'être aussi performant en 2020 et être le plus décisif possible."

Quand on lui demande ce qu'il souhaite pour 2020, Stéphane pense d'abord à l'équipe :

"Un grand nombre de clean sheet, et un maximum de victoires. Cela voudra dire pas mal de points pour l'équipe !