Troisième numéro de « l'avis de Bélix », dans lequel notre chroniqueur nous donne ses impressions sur le dernier match, contre QRM. Attention, c'est parti !

Le ressenti de Bélix

Que dire de ce match ? On nous prédisait l'enfer avant la rencontre, mais on a eu des opportunités pour repartir avec les trois points. Hélas, à l'image des matchs à l'extérieur des Béliers, je reste frustré.

En effet, j'ai vu une équipe qui contrôlait le jeu, avait la possession de balle et bloquait les offensives d'une attaque de feu. Créteil a eu quelques opportunités pour faire sauter le verrou rouennais, mais un tacle bien senti a empêché Sawadogo d'ouvrir le score, par exemple. Une première mi-temps qui m'a donné espoir pour l'issue de la rencontre... Malheureusement, un imprévu est venu se mêler à la fête, avec le but gag encaissé par Créteil juste après être revenu des vestiaires. Un but que j'interprète comme la chance du champion, tant QRM a été embêté par les Cristoliens. Vingt minutes, c'est le temps qu'il a fallu aux Jaunes et Bleus pour remonter à la surface et essayer, en vain, de revenir.

Le mois de mars commence par une défaite. On voit la troisième place s'éloigner... et la quinzième se rapprocher. Il faut que Créteil gagne absolument au moins deux de ses quatre prochains matchs pour ne pas se faire peur dans une fin de saison à suspens.

L'avis de Bélix

3avis

LA DÉFENSE

J'attendais de voir la défense en difficulté face à l'attaque menée par le meilleur buteur du National, Andrew Jung. Mais au contraire, j'ai été agréablement surpris par la prestation. Le duo Soares-Soaré a effectué un bon match, avec de la sérénité dans chaque geste effectué. Ils ont réussi à contrôler voir même museler Jung par moment.

En ce qui concerne les latéraux cristoliens, ils ont été en souffrance, voire même décevant depuis le début de l'année 2021. Mais j'ai dû attendre le 5 mars pour obtenir une copie de très bonne facture, avec de grandes interventions défensives et une participation offensive intéressante.

Malgré tout, beaucoup de personnes vont retenir le but gag concédé par Romain Cagnon. Je préfère retenir ses quelques arrêts qui ont permis à Créteil d'y croire tout au long du match.

L'ATTAQUE

L'USC reste encore muet à l'extérieur. Les Béliers ont eu trop peu d'occasions dangereuses, au vu de leur temps de possession (56%). Des attaques avec peu de soutien, des attaquants trop isolés : le constat d'une équipe stérile. Seule réelle satisfaction : l'entrée de Kévin Farade, qui a percuté, créé mais manqué d'efficacité et de précision dans le dernier geste.

Les Tops de Bélix

3topd

  • Le plan de jeu établi par Néné Ramos qui m'a bluffé : Créteil a réussi à embêter son adversaire et aurait mérité de partir de Rouen avec quelque chose.
  • Les latéraux Buaillon et Ahamada : Ils ont réalisé une bonne prestation générale. Quand ils sont bons, il faut le dire aussi !
  • L'entrée de Kévin Farade : Il a réveillé ses coéquipiers dans les vingt dernières minutes.

Les Flops de Bélix

3flop

  • Le but concédé par Créteil : Bien obligés de l'évoquer. Il a été logiquement le tournant du match. Un coup de massue pour les joueurs.
  • Le carton rouge : Certes un peu sévère pour Mokdad, celui-ci va tout de même sérieusement handicaper les Béliers pour la suite !
  • L'apport offensif des milieux de terrain : Un milieu trop défensif qui n'a pas su accompagner les attaquants.