Deuxième épisode de notre chronique qui donne la parole à un supporter cristolien. La parole est à Bélix !

Le ressenti de Bélix

J'attendais une réaction, un sursaut d'orgueil et surtout de voir les Béliers se « crever pour ce maillot ». Un résultat qui fait plaisir à voir sur le tableau d'affichage, mais qui ne doit cependant pas faire oublier les maux de cette équipe, surtout défensivement.

En effet, les Cristoliens ont montré deux visages dans la première mi-temps. D'abord celui conquérant dans les vingt premières minutes avec, à la clé, un doublé d'Ibrahim Sangaré qui traduit une redoutable efficacité. Puis un second visage, cette fois-ci plus pâle, mais que je vois trop souvent avec Créteil. Celui d'une équipe qui recule, qui laisse la possesion à son adversaire. Malheursement, avec les problèmes défensifs de l'USC depuis le début de l'année civile, Romain Cagnon a essayé de retarder l'inévitable - en vain - en concédant la réduction du score deux minutes avant la mi-temps.

Une deuxième période qui a commencé avec l'expulsion d'un joueur formé au club : Pinto-Borges (51'). Une situation que Créteil a connu à Cholet et qui ne m'avait pas laissé un bon souvenir... Mais comme je le dit souvent, on ne perd jamais dans les défaites, on apprend. Chose faite samedi dernier ! Kamel Chergui provoque un pénalty indiscutable quelques minutes seulement après le carton rouge, que va transformer Ludovic Pancrate. Peu de choses à retenir sur le contenu du match des Béliers en seconde mi-temps, si ce n'est le retour d'Abdelmalek Mokdad, buteur en fin de match, qui est un vrai point positif pour ce sprint final et cet enchaînement où les Cristoliens vont affronter quatre équipes du top 5 en un mois.

En espérant que les Béliers soient en mesure de me rappeler les bons souvenirs de 2013. Personnellement, j'y crois ! Je veux voir les Béliers terrasser leurs adversaires, ils peuvent le faire ! Créteil doit montrer un visage conquérant - et régulier - pendant 90 minutes pour pouvoir prétendre à la montée, sur ce que je peux facilement appeler les « douze finales restantes »...

L'avis de Bélix

j23 4

LA DÉFENSE

Une défense à l'image de la première mi-temps de nos Cristoliens. À moitié rassurante, cohérente, mais qui m'a faite bonne impression... mais rapidement rattrapée par ses doutes, ses limites qui font de Créteil une défense en deçà en 2021. À l'instar du but d'Annecy, où l'on peut voir l'attaquant rouge éliminer trop facilement Juary Soares.

Romain Cagnon, pour sa deuxième titularisation en National, a montré qu'il est beaucoup plus qu'un simple « numéro 2 », réalisant notamment des parades décisives qui ont permis à Créteil de résister longtemps avant de voir le verrou sauter. Malgré ce but, cette paire Soaré-Soares m'a donné satisfaction pendant 60-70 minutes, certes aidés par le carton rouge en deuxième mi-temps. De leur côté, les latéraux Fofana et Buaillon ont été plus solides dans cette rencontre, mais ont rencontré des difficultés en attaque avec des centres peu dangereux.

L'ATTAQUE

L'efficacité des attaquants a été dévastatrice, avec notamment ce début de match parfait d'Ibrahim Sangaré. Du côté de Souleymane Sawadogo, celui-ci a retrouvé une cadence machiavélique pour la défense adverse avec, entre autres, beaucoup de mouvement, d'appels de balle dans le dos de la défense, de percées (cf le deuxième but).

Ludovic Pancrate, qui a réussi son pénalty, a quasiment remporté tous ces duels aériens, avec une bonne protection de balle en pivot qui a permis de faire monter le bloc cristolien. Kamel Chergui, qui a beaucoup donné, avec des propostions, des passes clés qui ont amené quelques situations dangereuses. Accompagné d'initiatives personnelles qui ont causé plusieurs pertes de balles, cela reste, à mon sens, ce que l'on doit demander à un vrai numéro 10. En clair, la force de l'équipe de Secretario était de construire des actions avec des passes courtes depuis la défense. On a retrouvé ce style de jeu, mais pour combien de temps ?

Les tops de Bélix

j23 2 BIS

  • Le match de Romain Cagnon : De grandes qualités, tant dans ses parades décisives que dans son jeu au pied et ses sorties aériennes. Romain a montré qu'il pouvait être bien plus qu'un numéro 2, et je suis convaincu que ce gardien formé à Lorient peut faire beaucoup de bien à Créteil dans les années à venir.
  • Le retour de Abdelmalek Mokdad : Auteur de son 5ème but de la saison. L'ailier cristolien semble plus que jamais de retour, et va contribuer à la montée en Ligue 2, prévue dans quelques semaines...
  • La ferveur des Ultras malgré la période actuelle : Que l'on approuve ou pas, quelques Ultras se sont retrouvés aux abord du stade et force est de constater que la passion était au rendez-vous, malgré ce maudit couvre-feu qui empêche presque toutes intéractions entre les supporters et les joueurs. Alors qui sait, peut-être que c'est à eux que Créteil doit ce 4-1...

Le flop de Bélix

j23 3

  • La seconde partie de la première mi-temps où Créteil : L'USC a reculé, a subi, a laissé la possesion a son adversaire et qui craque seulement deux minutes avant la mi-temps. Un but qui a relancé une équipe dominée par les Beliers. Des erreurs à ne pas reproduire vendredi, chez le dauphin rouennais.