Pour le compte de la 11ème journée de championnat, l'US Créteil est allé chercher, au forceps, le point du match nul. Mais bien plus que le prestation générale satisfaisante, c'est la performance très intéressante des deux recrues, Kévin Bru et Ludovic Pancrate, qui aura marqué cette rencontre.

Un succès à domicile et une qualification en Coupe de France plus tard, les Béliers étaient de nouveau sur le pont pour affronter l'USBCO. Une équipe en difficulté en National, qui restait sur cinq matchs sans trouver la voie du succès. Comme l'a dit Rui Pataca en avant-match, c'était le meilleur moment pour s'occuper de Boulogne, qui n'a d'ailleurs toujours pas gagné à la Libération. Pour Créteil, il fallait à tout prix se rassurer hors de ses bases. Cela passait par inscrire le premier but à l'extérieur de la saison en championnat, mais pourquoi pas aussi d'aller chercher la première victoire en déplacement ? Le décor est planté...

Le match

Devant quelques centaines de spectateurs, dont les immanquables Ultras Créteil, une quinzaine environ, M. Aubin donne le coup d'envoi de cette partie à enjeux.

1ère MT : Les Boulonnais débordent les Cristoliens

Que ce premier acte fut compliqué pour la défense des Jaune & Bleu ! Placés à la pointe de l'attaque, Teddy Okou et Herman Moussaki ont causé de sérieux problèmes à l'équipe de Carlos Secretario. Leur vivacité a été fatale pour l'arrière-garde cristolienne, impuissante face aux flèches nordistes. Pourtant, c'est l'USC qui se procure la première situation de la rencontre : Pardal réalise une bonne percée dans la moitié de terrain adverse et transmet un bon ballon à Sawadogo, mais celui-ci rate son centre (12'). Ensuite, les affaires se compliquent pour les Béliers. Sur une merveille de passe de Teddy Okou, Herman Moussaki remporte son face-à-face contre Stéphane Véron (1-0, 18').

Quelques minutes plus tard, les locaux doublent la mise sur un pénalty provoqué par... Teddy Okou ! Noah Cadiou prend à contre-pied le portier cristolien (2-0, 25'). Les choses se corsent pour les Béliers, à court de solutions. La maigre révolte intervient à la 39ème minute, lorsque Pereira frappe des 20 mètres, et oblige Simon Lugier à s'étirer pour sortir ce ballon. A l'approche de la pause, la sentence aurait pu être plus dure à encaisser. En effet, à la suite d'une contre-attaque rôdement menée par Boulogne-sur-Mer, Herman Moussaki, qui avait driblé Véron, bute seul devant les cages, grâce à un sauvetage in extremis de Juary Soares. Finalement, l'arbitre renvoit les deux équipes au vestiaire, et personne ne se dit que cette suffisance du joueur boulonnais va coûter très cher...

USBCO© Nicolas Peltier - La Voix du Nord

2ème MT : Un but venu d'ailleurs entame la réaction de Créteil !

Après ce quart d'heure de pause, les intentions cristoliennes sont claires : Ludovic Pancrate et Kévin Bru entrent sur la pelouse à la place de Sawadogo et de Baal. Et la lumière vient très rapidement d'un éclair du martiniquais, qui fait son retour dans le club francilien. Aux 40 mètres, Pancrate envoie une mine dans les cages d'un Simon Lugier complètement figé et lobé (2-1, 47'). Sur une inspiration splendide, il marque pour son retour l'un des plus beaux buts de la saison, à n'en pas douter ! Ce feu d'artifice signé Pancrate redonne de l'énergie à tout l'effectif de coach Secretario. Très vite, les Béliers se montrent de plus en plus dangereux, agressifs. Finalement  c'est Kévin Bru qui rééquilibre les débats d'une frappe du pied droit, dans un angle fermé, qui va au fond des filets (2-2, 69') ! Le retour des joueurs en blanc dans ce match est prodigieux, et met Boulogne sur de bien mauvais rails. 

Bien que cet handicap de deux buts à la pause soit désormais remonté, les Cristoliens ne s'arrêtent pas là, et continuent de pousser pour s'octroyer un troisième but, synonyme de première place au championnat ! Sur un corner, Zakaria Belkouche a la balle du 2-3, mais son tir est arrêté net par Lugier. Le match redevient disputé, et les situations s'accumulent des deux côtés du terrain. En toute fin de rencontre, Pereira est puni d'un carton rouge suite à une faute sur Okou. La sanction est extrêmement sévère, d'autant plus qu'elle intervient quelques minutes après un pénalty oublié pour Boulogne. Histoire de compenser...

L'arbitre siffle la fin du spectacle sur le score de 2-2. Un résultat positif, compte tenu de la physionomie de ce match pour Créteil, et plutôt logique tant chaque équipe a eu sa période !

Le premier but à l'extérieur enfin inscrit !

ENFIN ! Les Béliers ont marqué leur deux premiers buts de la saison en National. Sur le génie de Pancrate et la technicité de Bru, Créteil a réussi à arracher le point du match nul, qui les propulse en co-leader du championnat. La prestation globale est très intéressante, et l'USC continue son chemin et son bon début de saison.

Les compositions d'équipes :

US Boulogne : Lugier, Oyono, Frikeche, Mendy, Pierret (Idazza, 68′), Duterte, Cadiou, Senneville, Beghin, Okou, Moussaki (Joseph, 46′)

US Créteil : Véron, Fofana (cap), Soares, Belkouche, Pardal, Baal (Bru, 46’), Llambrich, Pereira, Sawadogo (Pancrate, 46’), Farade (Lankar, 85’), Mokdad

Les chiffres du match 

2 - C'est le nombre de points qui séparent Avranches et Créteil, respectivement premier et deuxième, de Concarneau, septième. 

50 - C'est le nombre de secondes qu'il a fallu à Ludovic Pancrate pour marquer depuis son retour en Jaune et Bleu.

Au classement...

Sur le plan comptable, les Béliers n'ont pas forcément réalisé une assez bonne opération, mais bonnifient tout de même le bon résultat obtenu à domicile face à Bastia chez un concurrent direct pour la montée, et se retrouvent en tête du National, en compagnie d'Avranches. Ils sont à l'heure actuelle la seule équipe à avoir joué tous ses matchs et devront attendre les résultats des matchs en retard pour se faire une idée de son véritable classement. Habituellement, avec 16 points en 11 matchs, ils seraient autour de la 6ème place. Seule certitude, les Béliers sont dans la première partie de tableau, on espère qu'il faudra compter sur eux cette saison !

Journée 11

Prochaine halte : Sainte-Geneviève !

Nouvelle pause Coupe de France le week-end prochain. Sur la prelouse du stade Léo Lagrange de Sainte-Geneviève-des-Bois, l'équipe de Carlos Secretario aura fort à faire face à cette formation de National 2 qui a très bien négocié son début de championnat. Un match intéressant à suivre pour poursuivre ce rêve de Ligue 1 à Duvauchelle ! Rappelons que c'était déjà là-bas que les coéquipiers de Mokdad avaient obtenu leur billet pour le National il y a deux saisons.