Après avoir évoqué l’actualité du GF38 et nous avoir détaillé son implication dans le mercato grenoblois, Francis ne pouvait pas terminer cette interview sans évoquer les supporters cristoliens ! "Cristolien un jour, Cristolien pour toujours", nous rappelle t-il.

As-tu suivi l'US Créteil cette saison ?

Depuis mon départ, je suis le travail effectué par le nouveau staff et je tiens d'ailleurs à le féliciter, parce qu'il fait du très bon boulot. C'est avec bonheur que j'ai vu le club remonter de National 2 en National, et ils ont réalisé cette année une très bonne saison pour leur retour à ce niveau et j'en suis ravi pour le club et ses supporters.

Penses-tu que Créteil puisse retrouver la L2 dans un avenir proche ?

Je le souhaite parce qu'un club comme Créteil, avec les structures, et les moyens dont il dispose... Avoir vu l'USC en N2, cela m'a fait beaucoup de mal et j'espère franchement qu'ils retrouveront la Ligue 2 car c'est un niveau où ils pourraient s'épanouir.

"Avec un peu plus de souplesse de la Direction, la crise aurait duré moins longtemps". FDP

Que penses-tu de la crise qu'il y a eu entre le club et ses supporters cet hiver ?

Ce club m'a marqué et je le suis depuis mon départ. Effectivement, j'ai vu qu'il y avait eu un conflit ouvert entre la direction et les supporters.

Je pense que le club protège ses intérêts : quand il y a des fumigènes ou certaines banderoles, ils prennent des amendes et cela coûte cher au club et ce n’est jamais marrant de perdre de l’argent pour ce genre d'incident. Mais je comprends aussi les supporters qui ont envie de soutenir au mieux leur équipe, leurs joueurs et leur club. Ils ont besoin de faire du bruit, ils ont besoin de se faire entendre.

C'est délicat de se prononcer pour la direction ou pour les supporters. Je pense que des deux côtés, ils souhaitent la même chose : que le club avance, qu'il y ait des résultats et qu'il franchisse un palier en montant en Ligue 2. Chacun de son côté essaie de faire des choses positives, mais ils ne vivent pas toujours de la même façon ce que fait l'autre. A un moment donné, il y a eu une cassure, il n'y avait plus de communication entre les deux parties et c'est ce qui a fait le plus grand mal à cette équipe. Ensuite, ils ont eu l'intelligence de recréer un climat serein avec plus de communication.

Le stade Duvauchelle a besoin d'avoir des supporters, ils sont importants. Il faudrait que les supporters essayent de se mettre à la place des dirigeants : pour eux un fumigène c'est anodin, mais pour le club, à l'arrivée cela a un coût. Mais le plus important c'est le dialogue, et avec un peu plus de souplesse de la part de la direction, la crise aurait sûrement duré moins longtemps.

Veux-tu dire un mot aux supporters cristoliens ?

Le kop, ce sont des gens que je n'oublie pas. J'ai passé 7 ans à Créteil et on a toujours été soutenu, ils se sont toujours déplacés pour venir nous soutenir et je ne les oublierai jamais. J'ai le club en moi, et je leur souhaite le meilleur pour cette saison 2020/2021.

Quand je suis arrivé à Grenoble, j’ai trouvé que les supporters du GF38 ressemblaient à ceux de Créteil. Cela m'a frappé et je me suis un peu reconnu en eux ! Ils sont aussi actifs, cela m'a fait plaisir.
Les supporters de Créteil nous ont toujours soutenu dans les bons moments comme cette montée en Ligue 2, comme dans les mauvais, et pour ça, je leur tire mon chapeau.

 

6037501 2

 

Merci pour ta disponibilité Francis. Tous les supporters de l'USC te souhaitent bonne route !

 

Photo : leparisien.fr