A Toulon, comme nous le souhaitions, la hiérarchie a été respectée, et Créteil s'est imposé sur la pelouse de Bon-Rencontre malgré une dernière frayeur en toute fin de match. Un résultat très positif qui conforte la position des Béliers dans leur optique de maintien.

Autant dire que l'on s'y attendait un peu ! Face à la lanterne rouge du championnat de National, en très grande difficulté, Créteil possédait une belle opportunité de creuser le fossé qui les sépare de la zone de relégation. Néanmoins, il fallait respecter cette équipe de Toulon, qui a su montrer contre Villefranche qu'ils étaient encore capables de faire déjouer  les pronostics. Prudence dans le Var !

1ère MT : Toulon frappe en premier

Dans un Stade de Bon-Rencontre pas très rempli, ce sont les Varois qui ont donné le coup d'envoi d'un match dirigé par M. Ustaritz. Ce sont d'abord les Toulonnais qui s'illustrent dans ce premier acte. A la 11ème minute, Rayan Philippe envoie une frappe à bout-portant vers les buts, mais Stéphane Véron veille au grain pour sortir ce ballon. Une action très chaude qui précède, une minute plus tard, une belle opportunité de l'autre côté du terrain. C'est sur un coup franc excentré de Jason Buaillon que Créteil va se procurer sa meilleure situation : Guilavogui reprend du sommet du crâne le cuir, qui se dirige vers la cage. Heureusement pour Toulon, Andreani parvient à s'étirer pour dévier le ballon vers sa transversale.

3856470

Les deux équipes se valent, et les 19 points qui les sépare au classement ne sautent pas aux yeux. D'ailleurs, les locaux vont faire taire les stats avec un coup franc direct d'Anthony Ranieri des 20 mètres. Véron est pris à contre-pied, et le ballon file dans les filets : ça fait 1-0 pour le Sporting après 40 minutes de jeu !

Gros coup au moral pour Créteil, qui s'encaisse un but dans le pire des moments. L'arbitre siffle la pause : il faut renverser la situation !

2ème MT : Bonne habitude cristolienne !

On le sait, les Béliers adorent revenir dans la partie après s'être fait devancer au score. Et vendredi dernier, tout s'est passé "comme prév"u en seconde période ! Créteil s'est montré plus dangereux, et ce travail a porté ses fruits directement après les vestiaires !

Par l'intermédiaire d'un (énième) coup franc admirablement joué par Jason Buaillon, c'est Mamadou Diallo décoche une frappe qui se loge dans la lucarne d'Andreani (1-1) ! La combinaison sur ce coup de pied arrêté est parfaite, et la scène de liesse qui s'en suit fait plaisir à voir. Les Cristoliens sont revenus dans la course, et peuvent plus que jamais prétendre à la victoire !
Et ce n'est pas fini ! Grâce à un superbe travail de Diallo sur le côté gauche, Ibrahim Sangaré reçoit un caviar qu'il ne peut rater (1-2) ! La recrue hivernale, pourtant à la limite du hors-jeu, inscrit son premier but avec Créteil, dès sa première apparition ! En l'espace de quelques minutes, la situation est complètement inversée : Créteil mène à Toulon !

M1 2420 400x267

Néanmoins, les Jaune et Bleu (qui évoluent en rouge...) vont frissoner à deux reprises dans cette fin de match. D'abord avec un coup franc joué rapidement par Bayo, qui amène à un face-à-face entre l'attaquant Toulonnais et le portier Cristolien, duquel sortira vainqueur notre divin chauve. Un gros raté qui permet à l'USC de rester devant au tableau d'affichage.
Enfin, le SCT pousse dans les derniers instants et Mama frappe de l'intérieur de la surface et Véron, probablement surpris, ne parvient pas à se saisir du ballon. Résultat des courses : Gomis envoie une mine dans les buts devant une défense en rouge complètement abasourdie. Heureusement, le Toulonnais était hors-jeu ! Les Toulonnais n'auront même pas de quoi faire pression sur l'arbitrage, la VAR étant proscrite dans notre saine citadelle du National.

Créteil conservera ainsi son avantage jusqu'à la fin, et parviendra à verrouiler le neuvième succès de la saison, le deuxième de suite à l'extérieur en ayant été mené à chaque fois ! On revient de loin, mais l'essentiel est là. Les joueurs pourront rentrer au bercail après avoir salué la bonne trentaine de téméraires Ultras Créteil présents sur place, avec le sentiment du devoir accompli.

Créteil presque maintenu

J25

Il faudrait désormais assister à une catastrophe pour voir Créteil sous la menace de la zone de relégation. Les Béliers repassent en première partie de tableau, et possèdent désormais un matelas confortable de 12 points d'avance sur Le Puy, premier relégable. Ajoutons que les défaites du Red Star et de la Duchère profitent à l'USC, puisque la place de barragiste de l'USBCO n'est "plus qu'à" onze longueurs. Bref, un agréable week-end pour Créteil. Et si on remettait ça vendredi prochain, avec la réception de Bourg-en-Bresse ?

 

CREDIT IMAGES : Var-Matin ; Site officiel du SC Toulon