Pour le seizième acte du championnat de National, l'US Créteil recevait son homonyme de l'US Concarneau. Un match important, que les Béliers ont su maîtriser.

On se souvient de cette longue série de disette de sept matchs sans victoire pour Créteil. Une période que les Franciliens ont déja réussi à balayer au rang de mauvais souvenir, avec un succès contre le Gazélec Ajaccio, il y a de ça quinze jours. Aujourd'hui, après une piteuse élimination en Coupe de France à Gonfreville, le temps était venu de redresser la tête pour aller chercher une deuxième victoire de rang contre les Thoniers, en grande difficulté.

Créteil fait une première période complète

C'est dans un stade Dominique-Duvauchelle presque vide (encore plus qu'à l'accoutumée) que Monsieur Valnet donne le coup d'envoi de ce match. En effet, après les "incidents" de Gonfreville, la direction a de nouveau empêché les ultras de se retrouver dans leur tribune, en plus de la plainte déposée dans la foulée du match de Coupe.

Et tout de suite, ce sont les Béliers qui se montrent plus dangereux, plus présents. Après avoir poussé quelques minutes, c'est un pénalty qui est généreusement sifflé par l'arbitre pour une poussette dans la surface, excluant même Sivis ! Abdelmalek Mokdad se prépare à le tirer, le transforme mais doit le retirer. Après une deuxième tentative cette fois-ci validée, c'est un premier but pour Créteil qui intervient à la neuvième minute de jeu (1-0) ! Il s'agit du but le plus rapide pour les Béliers cette saison, un moment où les Cristoliens sont souvent en difficulté d'habitude.

Sans les ultras cristoliens, l'ambiance n'était pas au rendez-vous au stade Dominique-Duvauchelle.

Le match se poursuit et les Cristoliens étant désormais en supériorité numérique, ils ne laissent que des miettes aux joueurs de Concarneau. Les situations intéressantes se portent presque toutes du côté de la cage d'Enzo Basilio, comme en témoigne le coup de tête de Belkouche qui passe juste au-dessus des buts concarnois. Les Thoniers sont donc avertis, mais Tonton Mokdad est tout de même là pour punir la défense de Concarneau : à la suite d'un centre de Mamadou Diallo, le meilleur buteur cristolien s'offre un doublé (2-0) ! Un break important qui enfonce un petit peu plus la formation de Benoît Cauet. La mi-temps arrive enfin, et les Béliers rentrent aux vestiaires avec un matelas confortable de deux buts d'avance.

Les Béliers enfoncent le clou, mais se relâchent en fin de match

Le quart d'heure de pause n'a pas perturbé l'esprit de guerrier des Cristoliens, qui vont continuer à porter le danger vers la surface adverse. Et, après quelques situations intéressantes, c'est grâce à un coup franc millimétré de Captain Jason, que Zakaria Belkouche parvient à placer un coup de boule pour envoyer le cuir au fond des filets d'Enzo Basilio (3-0) ! 
A peine le temps de célébrer que Fabio Pereira prolonge la fête cristolienne avec un petit ballon piqué efficace qui lobe le gardien concarnois au terme d'une contre-attaque (4-0) ! On se dit alors que la messe est probablement dite, que Créteil file vers une manita et qu'ils ont verrouillé un succès importantissime en cette fin d'année civile..
Mais, c'était sans compter une grosse baisse de régime des joueurs de Carlos Secretario, qui permet à Concarneau d'être plus dangereux et de tenter des incursions dans la surface de Stéphane Véron. Et, ce qui devait arriver arriva : pénalty pour les Thoniers, à la suite d'un contrôle de la main de Zakaria Belkouche. Le duel est remporté par Alexis Ebrard qui allège l'addition pour les siens (4-1).

Les quelques supporters du stade commencent à trembler, non pas de froid en cette douce soirée de mi-décembre, mais bien de peur : est-il possible de voir Concarneau recoller au tableau d'affichage ? Il restait à ce moment-là une dizaine de minutes à jouer. Le fil du match continue d'être à l'avantage des Thoniers, plus agressifs. En effet, la formation concarnoise parvient à réduire encore plus l'écart par l'intermédiaire de Guillaume Janez (4-2). La remontada n'est peut-être pas si loin...

Heureusement, grâce à un Stéphane Véron des grands jours qui réalise un sublime double arrêt sur sa ligne, Créteil évite de se faire encore plus peur jusqu'au coup de sifflet final. Victoire !

Nouvelle belle opération au classement

Avec ce succès, Créteil prend définitivement le bon wagon de ce championnat pour la deuxième partie de saison. Désormais classés à la huitième place, et avec seulement cinq points de retard sur Villefranche et Dunkerque (respectivement second et troisième), les Cristoliens montrent qu'ils sont bien présents ! De plus, cette victoire sur Concarneau permet aux Béliers de prendre une avance non négligeable de onze points sur la zone de relégation.
Avranches, le dernier adversaire des Franciliens en cette phase aller de la compétition, est à une unité derrière l'USC après sa cuisante défaite contre le Stade Lavallois (3-0). Il s'agit maintenant, pour la dernière sortie de 2019, d'aller grapiller trois points importantissimes à quelques encablure du Mont-Saint-Michel. Pour continuer à regarder vers le haut du classement...

IMG 20191213 225952