Après deux saisons au club, Maxime Ras a annoncé sur sa page Facebook son départ de l'US Créteil.

C'est désormais officiel : Maxime Ras n'est plus un joueur de l'USC. C'est un premier coup de théâtre du mercato estival dans le Val-de-Marne. Un bref communiqué sur Facebook a eu raison de la nouvelle, dans lequel Maxime évoque "une belle expérience" chez les Jaune et Bleu.

Le communiqué de Maxime Ras sur sa page Facebook

"Encore une fois une nouvelle page se tourne.

2 années dans ce club, une montée, un titre de champion en plus.
Une belle expérience.

Ma première grosse blessure qui m’a éloignée des terrains pendant 8 mois.
Mais cela ne m’a pas empêché de revenir en forme, et surtout m’a rendu tellement plus fort.

Je n’oublierai pas ces journées de galère, de travail, seul pour revenir malgré les rechutes.
Saison finie prématurément mais un futur projet m’attend quelque part j’en suis sûr.
De belles années m’attendent, le positif est devant moi.

Prenez soin de vous, de vos proches, de votre famille en cette période difficile pour tout le monde."

Un des artisans de la montée en National.

Malgré sa grave blessure qui l'a éloigné des terrains durant 8 mois, MR7 s'est particulièrement illustré lors de la saison de la (re)montée en National en 2018-2019, avec à la clé un titre de champion largement mérité. Effectivement, Maxime est apparu à 26 reprises sous le maillot cristolien en National 2, marquant 5 buts. L'une de ses performances les plus mémorables a sans doute eu lieu un samedi 8 septembre 2018, où il a inscrit un triplé dans la victoire 6-1 de Créteil contre Arras.

Il s'agit de la seule réelle saison où l'on a pu profiter des petites mignardises de Maxime Ras, puisqu'il a été blessé durant tout l'exercice 2019-2020. Sur le bon chemin de la convalescence, la pandémie de COVID-19 l'a empêché de faire son vrai retour avec l'équipe fanion. Pour preuve, il n'a joué que 45 minutes cette saison en National. Dommage.

C'est assurément un très bon joueur de football qui part de l'US Créteil. Artisan de la montée en N1, les Béliers lui doivent beaucoup.

Toute la rédaction d'US Créteil 1936 souhaite le meilleur à Maxime Ras pour la suite de sa carrière ! Au revoir, champion !

CREDIT IMAGE : Le Parisien