A Bauer, les hommes de Secretario devaient faire avec une ligne offensive décimée par les blessures. La défense, elle, quasiment au complet, a tenu.

 

Les Audonniens ont commencé le match en jouant très direct, probablement en s'inspirant de la tactique de Béziers qui avait fait si mal aux Béliers la semaine dernière. Mais les Cristoliens avaient retenu la leçon et, cette fois, Veron jouait plus haut et a pu intercepter toutes les tentatives, sans oublier Belkouche et Dauchy, plus attentifs que la semaine dernière. Au quart d'heure de jeu, les Audoniens ont abandonné ce jeu direct, voyant que les Béliers s'étaient bien adaptés, et le match s'est enlisé en une partie tactique, une grosse bataille au milieu de terrain que les locaux dominaient. Mais leurs tentatives étaient trop molles pour inquiéter Veron, si ce n'est cette tête à bout portant qui l'a forcé à se détendre et à sauver les siens (17è). Côté Béliers, les tentatives de Buaillon (5è), Habbas (23è) ou Pereira (33è) ne sont que des frappes de loin trop timides qui n'inquiètent pas le portier du Red Star.

Dès l'entame de la seconde période, sur une action complètement anodine au milieu de terrain, Fabio Pereira ne maîtrise pas son geste et met le pied sur la cuisse de Formose Mendy. L'arbitre sort le rouge (45è). Une décision incroyablement sévère que personne ne comprend, Pardal récupérant un jaune au passage pour contestation. Buaillon et Pereira essayent de discuter, mais l'arbitre reste impassible et montre le chemin des vestiaires au pauvre Fabio, et Secretaio repositionne ses hommes en 4-4-1. 

Les Béliers ont alors passé les 45 minutes qui suivirent à défendre, et s'en sont admirablement bien sortis. Belkouche et Veron auront été de véritables murs qui ont frustré les attaquants audoniens. Le Red Star a eu pas moins de 8 corners en seconde période et les défenseurs cristoliens ont toujours réussi à éviter l'ouverture du score. Une tête de Belkouche par-ci, un pied de Dauchy par-là voire une sortie de Veron. Buaillon, repositionné en milieu défensif pour pallier à la sortie de Pereira a aussi énormément donné, récupérant un grand nombre de ballons et lançant les quelques offensives cristoliennes. On notera cette belle inspiration de Belkouche qui, voyant le portier audonnien avancé, tentera sa chance de 60m (85è) mais cette frappe résume bien les actions cristoliennes. Peu nombreuses, trop timides, le Red Star pressant beaucoup trop haut pour permettre aux hommes de Carlos Secretario de développer leur jeu. 

"Quand on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas perdre" dit l'adage, et c'est ce qu'on fait les Béliers, On notera toutefois l'interruption d'une série vieille de 28 ans. Depuis 1991, les Béliers avaient toujours marqué face au Red. 

Classement

Au classement, les Béliers perdent une place et se retrouvent 5è, mais ils restent à deux points de la deuxième place. 

Résumé du match

Feuille de match

RED STAR - CRÉTEIL: 0-0.

Spectateurs: 2 999. Arbitre: M. Paradis.

Avertissements. Créteil: Belkouche (45e+1), Pardal (47e).

Expulsion. Créteil: Pereira (47e).

Red Star: Charruau - Labor, Mendy (cap.), Karamoko, Hamache - Goujon - Sao (Chahiri, 76e), Roye, Arab, Chemlal (Verdier, 61e) - Baradji (Nzuzi Mata, 70e). Entr.: Bordot.

Créteil: Véron - Pardal, Belkouche, Dauchy, Y. Fofana - Pereira, Buaillon (cap.) - Nsélé (De Taddeo, 85e), Baal, Habbas (Pelletier, 78e) - Dogo (Bouhmidi, 90e+1). Entr.: Secretario.