Créteil Sedan. On croirait à première vue qu’il s’agit d’un choc de Ligue 2. Mais non. Les deux équipes ayant eu un passé récent compliqué, c’est bien un choc de National 2. Le dernier match entre les deux équipes avait permis aux Béliers de se maintenir en Mai 2017.

Finalistes de la Coupe de France en 2005 puis relégués de Ligue 1 en 2008, les “ardents ardennais” sont relégués en CFA2 (N3) suite à la liquidation du club en 2013. En deux ans, ils retrouvent le National grâce à deux montées successives, mais ne font que se battre pour le maintien et retrouvent le National 2 en 2017. C’est donc une équipe au projet sportif ambitieux similaire à celui de l’USC que vont affronter les hommes de Secretario.

Cette saison, les sedannais ont une équipe avec de belles qualités, mais elle est inconstante. Capable d’aller éliminer le Sporting Club de Bastia en Coupe de France la semaine dernière, Sedan a aussi réussi à perdre à Arras, pourtant à la lutte pour le maintien.

Le contexte

Bien qu’ils restent sur une belle victoire en corse face à un SC Bastia en reconstruction 4-2 en Coupe la semaine dernière, les sedannais piétinent en championnat. Ils n’ont remporté qu’un seul de leur 8 derniers matchs et sont abonnés aux matchs nuls.

Côté Cristolien, c’est mieux, mais la situation est inquiétante. Rien de catastrophique pour les Béliers, mais ils vont devoir reprendre leur marche en avant après les défaites à Schiltigheim et à Belfort. Mais le match se joue à Duvauchelle où la série d’invincibilité se poursuit, et ça fait désormais plus de 6 mois que Créteil n’a plus connu la défaite sur son terrain (0-4 face à Pau le 4 Mai).

L’Historique

Créteil contre Sedan est maintenant ce qu’on peut appeler un classique. Les deux équipes se sont affrontées à 17 reprises, mais c’est une première à ce niveau de compétition, les deux équipes s’étant surtout rencontrées en Ligue 2 et un peu en National.

Le bilan global des Béliers contre les ardennais n’est pas bon. Heureusement, il s’équilibre quand on ne parle que des matchs à domicile.

Les 5 derniers matchs :

12/05/2017, National, Créteil Sedan 1-0 21/12/2016, National, Sedan Créteil 3-2 16/11/2013, Coupe de France 7è tour, Sedan Créteil 1-1, 1-3 après prol. 08/07/2012, Amical, Sedan Créteil 2-2 21/10/2005, Ligue 2, Sedan Créteil 2-1

Les groupes

CS Sedan : Maeyens, Dubois - Zeghdane, Reihle, Mangan, Diarra - Suray, Diop, Bangre, Autret, Jobava, Borgniet, Aktas - Bekhechi, Bouhmidi, Kabore

US Créteil : Aggoune, Veron - Belkouche, Dauchy, S. Fofana, Y. Fofana, Pardal - Baal, Baptista, Mokdad, Pereira - Dogo, Diallo, Mountasser, Ras, Seidi

Première apparition dans le groupe en championnat pour Sidi Fofana. Dogo devrait être titulaire.

Dogo : Si nous continuons à travailler, nous devrions rester premier Secretario : A nous de montrer notre détermination à rester premier

 

Les déclas’

Yannis Dogo, au micro du site officiel :Nous avons un groupe avec énormément de qualités. Si nous continuons à travailler comme cela, nous devrions rester à notre place encore un petit bout de temps. [...] Sedan est un club mythique du football français. Ils sont en reconstructions. C’est une équipe joueuse dont il faudra se méfier car ils sont capables de faire un gros match comme se désunir et perdre sur des détails. A nous d’être rigoureux pour ne pas se faire piéger. [...] On devrait assister à un match serré, la première équipe qui fera une erreur repartira avec une défaite. A nous d’être solides et de rester maître sur notre terrain

Carlos Secretario, au micro du site officiel :Sedan est une équipe qui a mal commencé son championnat, mais qui a réussi à obtenir de très bons résultats. Cette équipe possède des joueurs de qualité et je pense que ça sera un match difficile ; cependant, nous sommes motivés à l’idée d’affronter ce club et de gagner. C’est une équipe qui propose un beau pfootbolle et qui possède des joueurs talentueux individuellement. A nous de montrer notre détermination afin de rester premier du championnat

Jérémy Bekhechi, Buteur du CS Sedan, au micro d’ArdennesTV : “On est 9è, mais il n’y a pas d’urgence. Le groupe a été renouvelé à 85% donc il faut apprendre à se connaître. On commence à faire de bonnes performances, même si le résultat ne suit pas toujours, comme à Fleury. On est en progression et je pense qu’on peut gêner énormément d’équipes si tout le monde est à 100%. A Bastia on a réussi à faire le travail. On a fait un match complet et ça peut être un match référence à l’extérieur. Il faut s’appuyer sur ce qu’on a fait et aller de l’avant. Créteil est invaincu à domicile, comme Bastia l’était. Si on met les mêmes ingrédients, on devrait gêner cette équipe et pourquoi pas gagner.”