Après deux résultats positifs à Duvauchelle, l'USC a calé face au Stade Lavallois. Les coéquipiers de Fabien Boyer, après une première période satisfaisante, ont complètement déjoué après l'ouverture du score de Zeoula (52'), ancien cristolien. Et iIs se sont finalement inclinés 2-0 au stade Francis Le Basser.

Avec le soutien d'une quinzaine de supporters de la Tribune Honneur, les Cristoliens ont plutôt bien démarré le match. Peu incommodés par la pluie diluvienne qui s'abattait sur la Mayenne, les Béliers, qui avaient opté pour un 4-2-3-1 en raison de l'absence de Martin, étaient les premiers à se mettre en évidence grâce à un coup de tête de Puygrennier (4'), qui était tout proche d'ouvrir le score sur un corner de Dias. Bis repetita à la 10', où les deux même joueurs, cette fois-ci sur coup franc, étaient proches de tromper Hautbois.

Les Cristoliens étaient bien rentrés dans leur match et même si deux glissades de Puygrennier (16') et Boyer (18') auraient pu coûter très cher aux Béliers, c'est bien les coéquipiers de Sainte-Luce, le meilleur Jaune et Bleu jusqu'à sa sortie surprenante à la 57', qui ont les meilleures occasions. Dias, Petshi, Pouye et ce même Sainte-Luce ont eu en première période des situations pour tromper le portier des Tangos.

Mais ce manque d'efficacité sera puni dans la seconde partie du match avec des Val-de-Marnais qui ne se révolteront à aucun moment après l'ouverture du score de Zeoula (52') 1-0. Pire encore les changements effectués par Le Mignan couperont le bon dynamisme des 45 premières minutes, et les derniers espoirs cristoliens seront crucifiés à la 77' sur un contre, où la défense francilienne sera passive à l'image du début de saison, Pandor seul à droite trompera Kerboriou 2-0.

Même si en toute fin de match, Paye, Petshi et Boyer étaient proche de sauver l'honneur, c'est bien avec une 3ème défaite en championnat que les Béliers partiront de la Mayenne.

Si on avait vu une amélioration dans le niveau de jeu et l'aspect défensif sur les deux derniers matchs, la seconde période aura mis en avant toute la fragilité de nos Jaune et Bleu. : incapable de marquer et de réagir à un score adverse.

Avec 0 point engrangé à l'extérieur, Créteil devra réagir dès la semaine prochaine à domicile face à Béziers. Ce match marquera sûrement le retour de Boris Mahon avec le maillot Jaune et Bleu.

Vendredi prochain, tous à Duvauchelle.

Les joueurs

L'étincelle : Kevin Sainte-Luce : le seul qui a réellement créé du danger dans la défense lavalloise.

L'embrouilleur : Stéphane Le Mignan : Car son choix après l'ouverture du score des Tangos en sortant Sainte-Luce est difficile à comprendre. Il n'aura pas réussi à révolter ses joueurs à 1-0.

Les discrets : Houla et Pouye ont été assez transparents mais ils ont eu la faveur du coach pour jouer les 90min. 

Peut mieux faire : Puygrenier : Après deux gros matchs du capitaine cristolien, il a été moins serein hier.