Nouvelle désillusion pour l'USC à Rouen (défaite 1-0), alors que les Cristoliens méritaient de repartir avec au moins le point du match nul au vu du scénario du match.

Les néo-leaders de National auront fait tomber une équipe Jaune et Bleu combative et même parfois vaillante en deuxième mi-temps, mais une fois n'est pas coutume, beaucoup trop brouillone et "en panique" dès lors qu'elle doit porter l'estocade finale dans la surface adverse. Pour représenter au mieux cette angoisse qui s'empare des jambes et des têtes cristoliennes au moment de conclure, cette combinaison entre Zeoula et Mimoun, qui échoue lamentablement par une passe courte de 2 mètres ratée, après pourtant 5 minutes de concertation entre les deux hommes pour exploiter au mieux cette opportunité.

Après une première partie de match à la domination des locaux qui les aura vu ouvrir le score après une incursion trop facile de Mendy qui a eu tout le temps d'ajuster Lejeune (25e, 1-0), les Val-de-Marnais poseront le pied sur le ballon jusqu'à la fin du match mais seront incapable de revenir au score, malgré quelques grosses occasions comme cet arrêt de Delaunay (20e), Kamara irrégulièrement stoppé au bord de la surface rouennaise sous le nez des 40 ultras cristoliens, cette tête de Niakaté qui frôle l'égalisation (64e), ou encore une puissante frappe de Sainte Luce, déviée, qui s'échoue sur le poteau dans le temps additionnel comme pour symboliser cette poisse qui accompagne la spirale négative autour de l'US Créteil depuis maintenant bientôt 2 ans.

La situation se fait de plus en plus grave (l'USC n'est pas relégable à la différence de but particulière avec Pau et derrière Sedan revient fort), mais l'heure n'est pas encore à l'abattement. Il reste 7 matchs à jouer et avec l'attitude montrée en seconde mi-temps, il y a des matchs à gagner, à commencer par celui de vendredi face à Boulogne s/ Mer. Cependant, on ne peut nier le fait que les supporters cristoliens commencent à regarder les affiches qui les attendent potentiellement la saison prochaine en CFA...

 

Crédit Photo : qrm.fr