Les Béliers se sont inclinés au terme d'un match ouvert et à rebondissements à Duvauchelle vendredi soir, face aux Herbiers (2-3). Et même si les autres résultats ont été favorables, la situation devient de plus en plus compliquée.

Pourtant, Créteil réussissait son entame de match la plus réussie de la saison. Dans le premier quart d'heure, Kamara par 2 fois, Mimoun et Kanga ont eu l'occasion d'ouvrir le score. Les Jaune et Bleu asphyxiaient leurs adversaires et exercaient une domination encore inconnue aux yeux des supporters de Duvauchelle cette saison. Et c'est le plus logiquement du monde que Kanga réussissait à donner l'avantage aux siens après un plat du pied ajusté (14e, 1-0).

Un avantage qui ne durera pas plus de 4 minutes, car tout de suite moins agressifs sur le ballon à la suite du but, les Béliers recommençaient à regarder jouer l'adversaire après un but. Houla d'un pointu (22e, 1-1) et Tigroudja d'un tir puissant à bout portant (33e, 1-2) ne se faisaient pas prier pour punir l'USC qui ne semblait demander que cela, à la manière d'un sado-masochiste passionné.

Au retour des vestiaires, c'est bis repetita comme chaque semaine : on espère que Créteil reparte sur de meilleures bases que la fin de la première mi-temps. Ce n'est pas vraiment le cas, car la défense est à la rue et concède un pénalty transformé par Sarr (51e, 1-3).

L'espoir est pourtant relancé quand Boyer s'élève plus haut que tout le monde sur un corner bien tiré par Mimoun pour réduire l'écart (55e, 2-3).

En fin de match, Créteil poussera et se créera même plusieurs occasions, comme cette frappe déviée de Mimoun sauvée par une parade réflexe matrixienne de Pichot, ou cette nouvelle tête de Boyer sur corner qui flirtera avec la lucarne.

Au final, les Val-de-Marnais perdent ce match à cause d'un bloc défensif très limite par moments, et surtout à cause d'une défaillance mentale suite à l'ouverture du score, comme souvent cette saison (et la précédente). Les Herbiers mettent désormais l'USC à distance et la lutte pour le maintien devient encore plus stressante. Prochain déplacement samedi prochain à Quevilly pour défier le dauphin du championnat.