Après avoir assisté aux 45 premières minutes de jeu, peu étaient parmi les quelques 350 supporters de Duvauchelle qui auraient imaginé que leur équipe favorite allait s'imposer 3 buts à 1.

Et pourtan,t grâce à une seconde période bien plus intéressante des Franciliens, les coéquipiers de Puygrenier ont réussi à retourner une situation qui était bien mal engagée. Menés à la pause, les Val-de-Marnais ont su trouver les ressources nécessaires pour l'emporter et gagner deux places au classement. 
Malgré cette victoire, Créteil est 12ème et n'a que deux points d'avance sur le premier relégable : la lutte pour le maintien est encore loin d'être terminée.

Première période sans rythme

Les Palois, qui jouaient hier avec le 3ème maillot de l'USC (l'arbitre ayant refusé leur tunique fluo), ont réussi à être devant au tableau d'affichage à la pause grâce à un pénalty de Romain (26', 0-1) sur une sortie hasardeuse de Lejeune. Les joueurs de David Vignes n'ont pas été très dangereux tout au long du match mais ont réussi à tenir ce score jusqu'à la fin de la première période.
Quant aux Béliers, ils n'ont pas vraiment réagi au but Béarnais, car en dehors de la frappe de Mimoun sur coup-franc, le portier palois n'a rien eu à faire pendant les 45 premières minutes. 

Le réveil des Béliers

Heureusement, si le premier acte des Béliers aura été insuffisant pour inquiéter la défense des visiteurs, la reprise sera complètement différente. Dès le début de la seconde période, Niakaté ne trouve pas le cadre sur une frappe enroulée, puis sur une belle ouverture de Furtado, ce même Niakaté devance la sortie d'Iribarnegaray qui est obligé de commettre une très grosse faute à l'entrée de la surface. Le portier béarnais prendra un jaune très orangé. Et sur le coup-franc, la patte gauche de Mimoun frappa encore : il envoyait un petit bijou en lucarne, indéfendable pour le gardien adverse (52' 1-1) !  

Deux minutes plus tard, Niakaté lancé en profondeur d'un plat du pied profite d'une sortie loupée à l'extérieur de la surface du portier des Sudistes pour donner l'avantage à l'USC. 
Les joueurs de Vignes ne se réveilleront jamais de ces deux buts encaissés en deux minutes. Et en fin de match, suite à un corner, Kamara se retrouve dans les 6m et n'a plus qu' inscrire le 3ème but des Béliers (81' 3-1).

Un résultat important car cela faisait presque deux mois que Créteil n'avait pas gagné à domicile et en plus face à un concurrent direct pour le maintien. Mais rien n'est joué car avec 30 points à 10 journées de la fin, le maintien se fera sûrement au delà des 40 points pour les Béliers. Ils devront encore gagner 4 matchs minimum pour être assuré de rester en National.

Cela dit, Créteil enchaîne deux victoires d'affilée pour la 2e fois seulement de la saison, et cela représente une belle bouffée d'oxygène qui permettra d'aborder le prochain déplacement à Lyon-la-Duchère (vendredi 17 mars) avec plus de sérénité.