Les coéquipiers de Furtado (titulaire hier soir), n'ont réussi à battre le FC Chambly et s'enfoncent encore un peu plus au classement.

C'est avec un très grand sentiment de frustration et les orteils gelés que les joueurs et la soixantaine de supporteurs de Créteil ont quitté le Stade des Marais vendredi soir.

Alignés dans un 4-1-4-1 avec une défense remaniée (encore), les Béliers font un premier quart d'heure timide durant lequel les Camblysiens se procurent deux occasions, une percée côté gauche et un tir de Kinkela repoussé par Kerboriou (13e) et une tête une minute plus tard de Lefaix qui passe juste au dessus de la cage du portier cristolien.
L'équipe se reprend et propose ensuite une demi heure très intéressante ponctuée de nombreuses occasions. Les Béliers touchent les poteaux par deux fois ou voient leurs tentatives stoppées par le gardien.
Au coup de sifflet la confiance se ressent sur le terrain comme dans les tribunes et on se dit que les 3 points sont à portée de main.

. 602 365 Chaos sur le but de Niakaté

La joie des joueurs et supporters cristoliens après le magnifique but de l'USC.

Au retour des vestiaires le scénario est identique. La reprise cristolienne est timide et Chambly rate de peu l'ouverture du score sur une nouvelle tête. Mais c'est Niakate qui va débloquer le match à la 55e minute. Sur une récupération au milieu de terrain, il s'approche de la surface et déclenche un tir en pleine lucarne qui fera exploser de joie le parcage visiteur. Malheureusement, la joie est de courte durée et Doucouré (68e) puis Gendrey (80e) renvoient Créteil à ses doutes malgré une prestation convaincante.

Les Béliers sont à un point de la zone rouge avec un match d'avance (deux sur Belfort), autant dire relégables. Si l'équipe maintient ce niveau de jeu l'espoir est possible mais la prochaine rencontre face à Chateauroux ne tombe pas vraiment au bon moment et il faudra batailler pour faire un résultat.

 

Crédit photos : Eric Crémois