L'Union Sportive de Créteil est encore tombée ce soir à domicile, face à Dunkerque (1-3).

Deux grossières erreurs défensives dans les cinq premières minutes de chaque période auront scellé le sort d'un match où l'USC a encore montré très peu de bonnes choses sur le terrain.

Les supporters des Béliers avaient plutôt été séduits par la dernière rencontre des Jaune et Bleu à Duvauchelle face à Consolat, avec une composition d'équipe intéressante et une envie de jouer vers l'avant qui avait plu au public.

Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Car hier soir, Le Mignan s'est compliqué la vie et a perdu du crédit auprès des observateurs. Il a changé une nouvelle fois son onze initial et a incorporé les deux nouveaux (Zeoula et Kamara) dans l'équipe de départ, alors qu'ils n'avaient fait que l'entraînement du jeudi avec le reste du groupe.
Comment créer des automastimes avec ses coéquipiers avec un seul entraînement ? C'était un pari risqué du coach Val-de-Marnais qui a été préjudiciable pour l'USC, au vu de la prestation des deux joueurs.

L'US Créteil a été encore hier soir d'un ennui glacial, dans la continuité du match face à Béziers. Les coéquipiers de Puygrenier n'ont eu aucune réaction après le but marqué par Parmentier sur pénalty dès la 2'; après une passe en profondeur dans le dos de la défense de l'USC où Kerboriou a été sanctionné pour avoir fauché l'attaquant adverse. De l'autre côté, le gardien de but Nordiste Bouet, n'avait aucun travail en première période, tant la qualité de jeu proposée par les Cristoliens était mauvaise.

Et sur une nouvelle erreur de la défense francilienne, avec un coup franc rapidement joué par les Dunkerquois, Oko s'en allait tout seul contourner le portier des Béliers et inscrire le 2-0 à la 48'. Le match était déjà plié alors que la seconde période ne faisait que commencer.
Et pour rendre ce match encore plus catastrophique, une nouvelle faute dans la surface commise par Karamoko, et cette fois-ci c'était Allart qui s'en chargeait en trompant Kerboriou (61' 0-3). 

L'US Créteil a concédé 4 pénalties lors des 3 derniers matchs et la réaction des dirigeants commence à se faire sérieusement attendre tant ce problème est grave : les Jaune et Bleu sont tout simplement la plus mauvaise défense de National.
Le dernier quart d'heure verra un réveil des locaux avec l'entrée de Kanga qui apportera sa puissance et obtiendra un pénalty, transformé par Mimoun à la 86' (1-3).

Les Béliers avec ce résultat sont 11ème au classement, mais virtuellement relégables car tous ses adversaires dans la course au maintien ont des matchs en retard. Le situation est d'autant plus alarmante que ce championnat est très serré, le maintien pouvant se jouer à 48 points. 

La situation du club du club devient de plus en plus préoccupante et ce n'est pas avec des prestations comme celle là sur le terrain qu'on dépassera les 250 spectateurs à domicile.