Pour la première de Stéphane Le Mignan sur le banc cristolien, c'est une victoire que Youssouf Touré a offert en seconde période à son nouvel entraîneur arrivé en début de semaine. Les supporters cristoliens attendaient ce succès à domicile depuis fin septembre.

Ces 3 points font du bien également au classement puisque les Béliers sortent un peu la tête de l'eau, avec une douzième place en championnat (classement provisoire en attendant le reste des matchs de la journée).

Déjà vainqueurs au match aller, les Jaune et Bleu se sont donc imposés une nouvelle fois face au club de Fabien Barrillon (l'ex-cristolien) grâce à des buts de Kanga (pen) et Touré. Ce succès permet également de stopper la série de 5 matchs sans victoire. L'USC débute de la meilleure des façons l'année 2017.

Le onze présenté au coup d'envoi par le coach des val-de-marnais avait de quoi séduire les fidèles de Duvauchelle, avec beaucoup de joueurs offensifs et de la vitesse sur les côtés. Et les 25 premières minutes de jeu venaient confirmer que la composition d'équipe promettait un peu plus de jeu que sous l'ère Fournier. Avec une multitudes de passes, une conservation de balle beaucoup plus importante et des phases de jeu plus intéressantes, l'US Créteil était agréable à voir jouer. En témoigne l'action du premier but, avec une belle ouverture de Belahmeur pour Sainte-Luce qui anticipe la sortie du gardien adverse, centre en retrait pour Kanga qui est bousculé par derrière, pénalty pour l'USC que ce même Kanga transformera d'un contre-pied parfait, 1-0 à la 5'.

Malheureusement à partir de la 30', le jeu s'équilibre et les Béliers laissent le ballon aux joueurs d'Eric Chelle qui finiront par égaliser suite à un pénalty sévère accordé par l'arbitre sur une faute de Kanga. Bozok trompait Kerboriou à 11m, 1-1 36'.
Les Béliers terminent la période en retournant dans leurs travers. L'égalisation les a semble-t-il touchés et ils se mettaient à accumuler les erreurs. Les deux équipes rentreront aux vestiaires sur ce score de parité, avec une équipe de l'USC qui aura été plaisante une grande partie de la première période mais n'aura pas bénéficié de son temps fort pour faire le break.

La seconde période de l'USC sera beaucoup moins satisfaisante avec des joueurs de Marseille plus hauts sur le terrain qui empêcheront la sortie de balle des Cristoliens. Le duo Belahmeur-Mimoun sera moins présent dans l'axe du jeu et la défense cristolienne sera énormément sollicitée mais le trio Karamoko, Puygrenier et Kerboriou réaliseront un gros match afin d'éviter que les Sudistes réussissent à marquer ce second but. 
Et un peu contre le cours du jeu, c'est les Béliers qui vont reprendre l'avantage, après un débordement de Mimoun sur le côté gauche, qui centre en retrait et c'est Youssouf Touré d'un tacle rageur qui envoie le ballon au fond des filets de Sauvage, 2-1 à la 68'.

La fin du match sera stressante pour les supporters cristoliens, mais les coéquipiers de Bozok se montreront très peu dangereux en cette fin de partie et c'est même Niakaté qui loupera deux grosses occasions pour tuer le match à la 79' et 93".

S'il est évident que Stéphane Le Mignan a encore du boulot pour que cette équipe retrouve un classement plus à la hauteur de ses ambitions, cette victoire aura fait plaisir aux 200 supporters des Jaune et Bleu qui se sont déplacés par ce froid glacial à Duvauchelle. Encore une très faible affluence pour un club qui jouait en Ligue 2 la saison passée.

Avec aussi peu de monde à domicile, on peut se poser la question de la réussite du projet #VivreEnsembleNotrePassion qui avait pour but d'amener une nouvelle image du club et également du monde au stade.

#AllezCréteil