Ils sont beaucoup à se préoccuper du maintien en National, mais huit équipes sentent particulièrement le danger dans leur dos : celui du National 2...

On ne le voyait pas venir en janvier, lorsque Créteil était encore dans la première partie de tableau, mais c'est désormais une réalité : les Béliers devront se battre pour assurer leur survie en National. Les fantômes du passé ressurgissent évidemment dans toutes les têtes, dans l'espoir d'éviter une énorme déconvenue, que serait la relégation en National 2. Un château de cartes qui s'écroulerait et qui mettrait en sérieux danger l'institution cristolienne. Heureusement, nous n'en sommes pas encore là, et l'US Créteil a quand même quelques cartes en plus que ses principaux adversaires. On en fait le détail ici :

US Avranches : 11ème, 35 points en 28 matches

Dans le coup la saison dernière, l'équipe de Frédéric Reculeau a beaucoup plus de mal dans cet exercice 2020-21. Exit la lutte pour la montée en Ligue 2, et place à un âpre combat pour rester en troisième division. Les Normands, qui ont déjà goûté à la zone de relégation cette saison, se sont cependant repris face à deux prétendants à la montée, en s'imposant coup-sur-coup contre le Red Star et le SC Bastia. Inutile de préciser que l'US Avranches s'est très bien positionné pour quitter rapidement ce groupuscule de bas de tableau, pour terminer le championnat dans le ventre mou, ou peut-être même mieux... Quoi qu'il en soit, ils vont recevoir trois concurrents à la descente : la lanterne rouge Boulogne, Bourg-en-Bresse et le FC Sète. Un calendrier pas loin d'être idéal !

L'avis de la rédac' : Avranches est bien parti pour se maintenir.

3

Laval : 12ème, 34 points en 27 matches

Encore une fois, Laval semble largué dans la course à la montée. Mais seulement à première vue. En effet, ils possèdent deux cartouches en plus que l'US Orléans, barragiste à seulement 6 longueurs. Pourtant, la menace du National 2 est toujours présente pour une équipe qui scrute la seconde partie de tableau depuis quelques semaines. Les Mayennais affronteront ce soir le Sporting, avant de s'envoler à Sète et Créteil, et de recevoir à Le Basser le FCBB et Boulogne, tous deux relégables, pour définitivement basculer du bon côté.

(finalement, les Lavallois se sont inclinés 1-0 contre le SC Bastia, hier soir.)

L'avis de la rédac' : Laval est bien parti pour se maintenir.

3

FC Sète : 13ème, 32 points en 27 matches

Situation loin d'être exceptionnelle pour un promu que de se voir en difficulté à l'étage supérieur. C'est en tout cas ce qui arrive au FC Sète, qui pourra cependant se refaire avec un enchaînement de trois matches contre des adversaires directs pour le maintien : Boulogne, Laval et Créteil. D'ici là, il faudra assurer le coup contre Concarneau, Orléans et Saint-Brieuc, tous candidats à la place de barragiste.

L'avis de la rédac' : Tout reste à faire pour le FC Sète.

3

FC Annecy : 14ème, 31 points en 28 matches

La mayonnaise semble avoir enfin pris à Annecy ! Après des semaines et des semaines de disette, les Haut-Savoyards ont pris une grosse bouffée d'oxygène, en alignant trois succès consécutifs, contre Orléans, Lyon et Cholet. Une confiance qui est revenue à son meilleur niveau, avant d'entamer un gros calendrier jusqu'à la fin de saison, avec les déplacements à Quevilly, Bastia et Le Mans. Ainsi, il faudra impérativement l'emporter à Borgo et contre Boulogne, ainsi que de réaliser un coup contre une grosse cylindrée du National pour espérer tenir sa place pour la saison prochaine. La tâche semble être compliquée, mais pas impossible.

L'avis de la rédac' : Annecy est un sérieux prétendant au National 2.

3

US Créteil : 15ème, 30 points en 26 matches

Bye-bye la Ligue 2, bye-bye le National ? C'est une question à laquelle on pensait avoir la réponse avec le très bon run de la phase aller des Béliers, sous Carlos Secretario. Malheureusement, les choses ont fait que la maison cristolienne s'est effondrée au classement, au point d'être premier relégable. Une situation alarmante que l'on n'a pas cessé de pointer du doigt. Toutefois, cinq finales sont en vue pour l'USC, dont la première dès vendredi contre Bourg-en-Bresse, à domicile. Là-encore, Créteil arrivera à Duvauchelle avec un moral forcément atteint par la claque reçu à Bastia, mais aussi par la série de quatre défaites de suite en championnat. Une spirale négative qu'il faudra à tout prix inverser le plus rapidement possible, d'autant plus que l'USC possède deux matches en moins. Soit deux arguments supplémentaires pour s'éviter une fin de saison remplie de frissons à gogo...

L'avis de la rédac' : Tout reste à faire pour l'US Créteil.

3

Bastia-Borgo : 16ème, 30 points en 28 matches

C'est sensiblement la même situation pour Bastia-Borgo. Eux qui étaient montés en même temps que Créteil connaissent aussi les joies de la zone de relégation. A la différence que les Insulaires n'ont pas de matches en retard. Il leur reste seulement 6 rencontres pour essayer de se repositionner dans le tableau, et éviter la descente, et trois finales qui seront à gagner pour les Bastiais, avec d'abord Annecy à domicile, puis Laval à l'extérieur, et enfin l'US Créteil à Borgo en clôture de la saison. Vous le voyez arriver ce dernier mactch crucial pour le maintien ?

L'avis de la rédac' : Bastia-Borgo est un sérieux prétendant au National 2.

3

SC Lyon : 17ème, 24 points en 28 matches

Un gros fossé s'est créé entre le 16ème et le 17ème, en l'occurence le Sporting Club de Lyon. Le projet qui aurait dû voir le SCL s'accrocher aux places pour la Ligue 2 n'a pas du tout fonctionné, et c'est d'abord un certain Emmanuel Da Costa qui en a fait les frais. Mais cela n'a pas suffit à combler le gros trou d'air qui voit les Lyonnais s'enliser dangereusement dans la zone rouge. Il faudra forcément réaliser un énorme parcours en fin de saison pour relever la tête, avec des affrontements contre le Red Star, Bastia ou encore Le Mans...

L'avis de la rédac' : Lyon est presque condamné...

3

US Boulogne : 18ème, 23 points en 25 matches

Alors que les Boulonnais avaient fini l'exercice 2019-2020 en situation de malheureux barragiste, voilà que cette saison voit les Rouges et Noirs se contenter de la dernière place du classement. Une situation qui peut être dû aux nombreux reports qui ont entâchés le calendrier de l'USBCO. Avec neuf matches à jouer avant l'épilogue de cette saison de National, Boulogne pourra compter sur six finales, qu'il faudra impérativement gagner. Pareil que pour le SC Lyon, le temps presse, et les chances de revoiir Boulogne en National la saison prochaine s'amenuisent...

L'avis de la rédac' : Boulogne est un sérieux prétendant au National 2.

3