Obligatoire de s'imposer demain à Duvauchelle ! Face à la lanterne rouge du championnat, les Béliers auront l'occasion de s'extirper d'une spirale bien délicate.

Le contexte

US Créteil : Il faut sauver le soldat Bélier !

Si Créteil était un avion, les lumières rouges à l'intérieur du cockpit prévenant l'entrée dans une zone de turbulences seraient déjà allumées depuis bien longtemps ! Pour un petit rappel des faits, Richard Déziré a été prié de faire ses valises, il y a de cela deux jours. C'est donc sans un véritable entraîneur que les Cristoliens vont jouer demain à Duvauchelle. Une décision pour sûr sévère, mais qui a sans doute pour but de préparer le terrain à un retour de Carlos Secretario sur le banc des Béliers. Attendu par les supporters après cette déconvenue non Déziré, il aura pour tâche d'assurer un maintien rapide en National, avant pourquoi pas de regarder plus haut. Ainsi, ce seront les deux bras droits de Secretario qui vont prendre le relais jusqu'à samedi minimum : Manuel Ramos (entraîneur adjoint) et Edgar Sa (préparateur physique), déjà en charge des entraînements depuis le départ de Richard Déziré. Sans compter une éventuelle présence sur le banc de Vincent Di Bartolomeo, ou bien même de Rui Pataca, tous deux titulaires de leurs diplômes d'entraineur. Les Béliers ne devraient pas être trop dépaysés...

Buaillon 2Créteil a enregistré les retours de Jason Buaillon (voir photo) et de Fabio Pereira dans le 11 de départ (image uscl.fr)

Évidemment, cette série de trois défaites consécutives en National fait mal dans la course à la montée dans laquelle semblait s'être engagée l'US Créteil. Dans un calendrier qui leur était pourtant assez favorable, les Jaunes & Bleus ont pour le moment eu presque tout faux (4 points sur 15), avec trois défaites contre Avranches, Cholet et le SC Lyon, respectivement, au moment où Créteil les avait affrontés, 10ème, 9ème et 17ème. Le match de demain représente sans doute l'ultime opportunité d'y croire encore un peu. Une défaite contre Annecy, en plus d'enfoncer un peu plus les Cristoliens, mettrait le club dans une situation tellement délicate qui referait de l'USC un candidat crédible à la relégation en National 2.

FC Annecy : un promu en difficulté

FC Annecy

Pour le Fécé, l'équation est très simple... sur le papier. Avec six points de retard sur le 14ème, Saint-Brieuc (qui compte même un match en moins), Annecy doit s'employer très rapidement pour se maintenir en vie dans la course au maintien. Eux qui ont déja débarqué Michel Poinsignon en décembre dernier pour laisser Rémi Dru prendre les rênes de l'équipe, sont maintenant lanterne rouge du championnat, avec une seule victoire au compteur pour le nouveau coach. Une situation urgente qu'il faudra impérativement renverser pour revoir Annecy en National. Cela passe par un résultat sur la pelouse de Duvauchelle, face à un club cristolien qui est malade.

Avec des joueurs de qualité dans l'effectif annécien, Créteil devra se méfier notamment de Migouel Alfarela. Le meilleur buteur du club haut-savoyard cherchera certainement à enflammer la défense centrale cristolienne, qui n'a plus réalisé de clean-sheet dans cette année 2021. Sans oublier qu'Annecy aime le spectacle... parfois à leurs dépens. En effet, le FCA compte, avec le SC Bastia, le plus haut ratio « buts / match » du National. Attention, on ne parle pas ici de but marqué par Annecy, mais bien de l'ensemble des réalisations inscrites dans les matches des Rouges. On se souvient du 3-3 contre Le Mans (journée 1), des 4-2 face à Concarneau (journée 5) et Cholet (journée 12), mais aussi du 6-1 concédé contre Orléans (journée 8). Avec 2,8 buts / match, on devrait avoir du spectacle !

annecyLe FC Annecy doit se préparer à « un match difficile »... (image Le Dauphiné)

Le trio arbitral

C'est Antoine Valnet qui officiera lors de ce Créteil - Annecy. Avec 10 apparitions en National cette saison, pour 42 cartons jaunes, 4 pénaltys et aucun rouge direct, il a déjà arbitré les Béliers. C'était lors du match nul 2-2 à Orléans, en début d'année. Il sera assisté par Julien Garrigues et Maxence Nouchet.

En clair :

C'est le match de l'espoir pour les deux équipes. Pour les Cristoliens, il faudra s'imposer pour espérer poursuivre le rêve « Ligue 2 », quelque peu sabordé par les récents résultats et qui tient presque du fantasme désormais, mais aussi pour ne pas entrer dans un cauchemar. Pour Annecy, il s'agira d'entamer une « remontada » pour sortir la tête de l'eau dans cette zone de relégation.

Quoiqu'il en soit, Créteil doit gagner pour offrir à Carlos Secretario, très probable successeur de Richard Déziré, une situation un petit peu plus rassurante pour l'USC.