Avranches est bien le bourreau de l'USC cette saison... Dans l'antre de Duvauchelle, les Jaunes & Bleus se sont inclinés sur le score de 2 buts à 1, malgré une ouverture du score express de Pancrate.

Engagé dans la lutte pour la Ligue 2, Créteil avait là une occasion de mettre la pression sur le Red Star, en revenant à égalité de points en cas de victoire. Malheureusement, et comme souvent cette saison, les Béliers n'ont pas saisi cette opportunité, et ont laissé la possibilité aux Audoniens de creuser l'écart. Déjà défaits par les Normands au match aller, les Cristoliens récidivent et laissent à nouveau trois points sur leur chemin.

Le match

1ère MT : Ludovic Pancrate montre la voie

Le coup d'envoi de cette 19ème journée de National est donné à 18 heures. Toujours à huis-clos, une ambiance articifielle est jouée dans les haut-parleurs du stade Duvauchelle durant toute la rencontre.

Dès le début de la partie, Créteil se montre extrêmement agressif dans la moitié de terrain adverse. En effet, la formation avranchinaise est connue pour ses relances propres. Une occasion saisie d'entrée par Richard Déziré, qui porte ses fruits à la 7ème minute de jeu, lorsque Yamadou Fofana adresse un centre ravageur vers Ludovic Pancrate. Le bulldozer cristolien place parfaitement sa tête et trompe Anthony Beuve (1-0, 7') ! Le début de rencontre idéal pour des Béliers... qui vont immédiatement commencer à reculer. Deux minutes après cette réalisation de Ludo, Stéphane Véron s'illustre en stoppant un tir avranchinais sur sa ligne.

Pourtant, aux alentours de la 20ème minute, Kévin Farade obtient une occasion de faire le break, mais rate son face-à-face contre le portier avranchinais, bien décidé à maintenir son équipe à flot. Et c'est sans briller, mais en dominant que l'USAMSM parvient à trouver la faille dans la « meilleure défense du National ». Essende est parfaitement servi, et crucifie Véron de la tête (1-1, 21'). Un match complètement relancé, et un joli spectacle sur la pelouse de Duvauchelle. Les 22 acteurs entrent dans les vestiaires sur ce score nul.

j19Crédit image : uscl.fr

2ème MT : La douche normande

Pour ce second acte, Créteil n'a pas réussi à reprendre le dessus, malgré les consignes de Richard Déziré, très actif au bord du terrain. Avranches tient le jeu, et maîtrise le ballon. Cette fois-ci, le jeu se hache, et n'est plus si spectaculaire. L'attentisme des 22 acteurs n'est troublée que par une contre-attaque rapide des Avranchinais, qui oblige Fofana à dégager en corner (50'). Sinon, il faut attendre le dernier quart d'heure pour voir la rencontre se décanter, malheureusement à la défaveur des Béliers. Pourtant, l'avertissement était donné à la 81ème minute, lorsque Stéphane Véron réalise une parade des genoux dont lui seul a le secret pour évacuer un danger bien trop persistant. Finalement, c'est deux minutes plus tard que le verrou saute à nouveau : dans une situation de 2 contre 3, Samuel Essende est une nouvelle fois servi dans l'axe, et fusille à bout portant le gardien cristolien (1-2, 83'). La situation s'est donc renversée, ce qui n'était jamais arrivé cette saison.

Le réveil des Béliers ne suffit pas, et malgré une action d'Abdelmalek Mokdad qui file en corner, les Béliers ne reviennent pas au score. Ça y est, l'invincibilité prend fin, et l'USC pourra nourrir des regrets sur le résultat de cette rencontre, tant celle-ci semblait à leur portée...

Ne pas se laisser abattre !

Oui c'est une défaite, oui c'est à domicile, mais non Créteil n'a pas dit son dernier mot ! Bien sûr, l'écart avec les deux premiers s'est encore un peu plus creusé; mais la troisième place reste complètement jouable. Certes le Red Star s'est incliné, et Le Mans est passé devant Créteil. Mais surtout, cette fameuse troisième place reste toujours à trois portées de fusil.

Pour la première de Richard Déziré sur le banc de Duvauchelle, le coach cristolien ne l'a donc pas emporté. Une contre-performance, qui appelle à une plus grande régularité pour espérer jouer les troubles-fêtes en fin de saison.

Le classement

Comme vous pouvez le voir, les Cristoliens sont descendus d'un rang au classement. Désormais cinquième, c'est pour le moment à distance que l'USC va regarder la bataille pour le podium au cours des prochaines journées. Prochain rendez-vous pour le National dans quinze jours, avec le déplacement à Saint-Brieuc, à la peine en championnat. En attendant, place à la Coupe de France, et au sixième tour contre Sainte-Geneviève (N2).

Journée 19