C'est une première réussie pour Richard Déziré ! A la tête du club francilien depuis quelques jours, l'ex technicien manceau a mené l'US Créteil vers la victoire, sur le terrain du Stade Lavallois (1-2) !

Il y avait beaucoup d'attentes sur ce match. Bien sûr, on savait que Richard Déziré serait particulièrement scruté pour sa première sortie. De l'autre côté, on espérait aussi voir la première victoire des Béliers hors de leurs bases. Le contrat était compliqué, avec une opposition contre une équipe lavalloise qui restait sur cinq matches sans défaite pour conclure 2020. D'autant plus que le coach val-de-marnais devait composer avec une pluie d'absences dans le groupe cristolien qui ont posé de nombreuses questions. Mais avec un jeu plus agressif, et une efficacité à toute épreuve, Créteil a rempli de main de maître ce premier objectif !

Le match

1ère MT : La première période parfaite !

Dans des conditions de jeu très difficiles, en raison d'un brouillard qui rendait la visibilité presque nulle, les Béliers ont su prendre le taureau par les cornes, et ont surpris par deux fois le Stade Lavallois.

Pourtant, la première action chaude était à mettre au profit des Tangos. A la 31ème minute de jeu, Stéphane Véron est sollicité par une tête mayennaise, qu'il capte sur sa ligne. Finalement, l'occupation de la moitié de terrain orange par les Cristoliens porte ses fruits à la 36ème minute, lorsque Christopher Baptista centre en direction d'Ibrahim Sangaré, qui crucifie Alexis Sauvage d'une redoutable tête (0-1) ! Après Concarneau, définitivement lancée, l'USC ne s'arrête pas en si bon chemin, et aggrave le score à la 44ème minute, à la faveur d'un pénalty obtenu par Sawadogo. Avec une transformation signée Kamel Chergui, les Béliers prennent un avantage certain pour cette deuxième période (0-2) !

2ème MT : Le navire vacille, mais reste à flot !

Sans surprise, les Lavallois reprennent du poil de la bête, et poussent pour aller chercher l'égalisation. Mais contre la meilleure défense du championnat, la marche était trop grande.

A la 50ème, les Tangos trouvent une bonne situation dans la surface des hommes en blanc, mais le tir de Thomas Robinet n'inquiète guère Stéphane Véron. Malheureusement, le clean-sheet ne tiendra pas ce soir-là, avec le but de l'espoir pour Laval, signé Robinet à l'heure de jeu, à la suite d'une petite faute de main payée cash par le portier cristolien (1-2). A ce moment, les locaux sont bien lancés pour arracher le point du match nul... mais c'était sans compter sur des Cristoliens bien regroupés qui ne laissent rien passer. Une solidarité à toute épreuve qui repousse les assauts lavallois.

Créteil parvient même à porter le danger dans le camp adverse à la 65ème minute, d'abord par Sawadogo puis Sangaré. Le troisième but n'étant pas inscrit, Laval continue de puiser dans ses ressources pour marquer le but de l'égalisation, mais les Cristoliens verrouillent efficacement et intelligemment leur première victoire à l'extérieur de la saison !

j17Image Ouest-France

Baptême du feu réussi pour Richard Déziré !

La symbolique est forte pour l'ancien coach du Mans FC, avec cette victoire contre le rival lavallois. Désormais bien lancé avec sa nouvelle équipe, Richard Déziré va pouvoir se remettre au travail avec le sentiment du devoir accompli. Pour l'USC l'opération est parfaite : la première victoire à l'extérieur de la saison et une animation offensive qui a fait plaisir à voir ! A charge de garder ce rythme et ce niveau, pour faire du club Jaune et Bleu un sérieux prétendant à la montée... D'autant plus que les Béliers restent maintenant sur une série de huit matches sans défaite en National !

Le classement

On regarde vers le haut, et c'est une excellente nouvelle ! Créteil termine la phase aller avec une quatrième place au classement, à seulement trois points du podium. En attendant l'affiche entre Bastia et Quevilly, l'USC reste au contact du trio de tête.

Journée 17

(photo ImageSport.fr)