C'est reparti ! Vendredi soir, les Béliers vont affronter le Stade Lavallois pour le compte de la 17ème et ultime journée de la phase aller du championnat. L'occasion de reprendre les devants sur un adversaire direct...

Le contexte

US Créteil : Ouvrir le compteur de victoires à l'extérieur

C'est indéniablement le problème principal de l'USC en National. Sans aucun succès hors de ses bases, les Béliers ont fait une croix sur un bon paquet de points, qui les auraient sans doute placés dans le trio de tête du championnat. Mais en attendant, Créteil est à la septième place d'un classement plus serré que jamais ! Après 7 matchs à l'extérieur sans trouver le chemin de la victoire, le groupe de Richard Déziré aura la place de faire un gros coup à Laval. La 11ème équipe à domicile (10 points en 7 rencontres) reste cependant sur 5 matchs sans défaite.

De son côté, les Béliers restent sur une série d'invincibilité de sept matchs de championnat, avec bien sûr la meilleure défense du plateau. Est-ce que 2021 aura la même saveur que l'exercice précédent ? Mystère...

La clé : Richard Déziré, acte I

Si il y a bien un homme qui sera particulièrement scruté ce vendredi, c'est bien le nouveau coach cristolien. Arrivé en décembre dernier pour remplacer Carlos Secretario, Richard Déziré aura l'occasion de commencer son séjour à Créteil par une victoire. Chose qu'il a déjà réussi par le passé avec Le Mans et Avranches.

Le schéma tactique sera évidemment une donnée à prendre en considération, qui donnera le ton des prochaines échéances pour l'USC. Sans oublier l'annonce du premier groupe de 16 joueurs convoqués par Déziré, et du onze de départ. Pourtant, pour se rapprocher (et atteindre) l'objectif « Ligue 2 », la mayonnaise devra prendre très vite, et cela passera pas une bonne performance à Laval, bonifiée par au moins un point, même si un succès serait hautement symbolique...

L'adversaire du soir : le Stade Lavallois !

Laval

Dirigé par l'ancien Cristolien Olivier Frapolli depuis juillet 2019, le Stade Lavallois est monté en puissance durant ces dernières semaines. Après un début de saison intéressant (4v 2n 1d), un gros passage à vide a terni la saison des Mayennais, avec six rencontres sans aligner la moindre victoire, du 25 septembre au 20 novembre 2020. Mais Laval a su relever la tête, en enchaînant cinq matchs sans défaite, et ont conclu l'année en beauté avec un succès 3-1 à Bastia-Borgo. Pointant désormais à une cinquième place (24 pts), les Tangos seront un adversaire coriace, qui possèdent d'ailleurs la troisième défense du National.

Avec un duo d'attaquants redoutablement efficace, composé de Thomas Robinet (7 buts) et de Mohamed Ouadah (6 buts), les Cristoliens auront l'obligation d'être solides pour ne pas se faire sanctionner. A eux seuls, le duo Robinet - Ouadah cumule à 13 réalisations, soit une de plus que tout l'effectif de Créteil...

La carte postale

1

#1 : Centre historique de Laval ; #2 : MANAS, Musée d'Art Naïf et d'Arts Singuliers ; #3 : Basilique Notre-Dame d'Avesnières ; #4 : Château de Laval

Le trio arbitral

La rencontre sera dirigée par M. Toulliou, qui sera assisté par MM. Thénard et Riche. Le jeune arbitre de 28 ans a arbitré à deux reprises un match de Créteil : d'abord la défaite 1-0 à Cholet, puis le match nul 1-1 contre le SC Toulon. Autrement dit, les Jaune et Bleu n'ont jamais gagné. Cette saison, « l'homme en noir » a dirigé cinq rencontres de National, pour 17 cartons jaunes distribués, deux rouges, mais aucun pénalty accordé.

L'historique des confrontations

Une opposition que l'on avait le plaisir de contoyer en Ligue 2 ! Les « Créteil - Laval » ont évidemment un goût de football professionnel de deuxième division. On se souvient du carton 4-0 infligé par les Cristoliens en avril 2014... qui avaient alors pris leur revanche sur une authentique déroute 5-1 subite quelques mois plus tôt en Ligue 2 ! Il devrait donc y avoir du spectacle sur la pelouse de Basser ! Dans l'historique, c'est bien Laval qui mène, avec 10 victoires, contre 7 pour l'USC, et 7 matchs nuls.

En clair...

Pour remonter au classement et garder en tête l'objectif suprême de fin de saison, Créteil doit revenir de Laval avec quelque chose. Une victoire, pourquoi pas, mais on ne lésinerait pas sur un match nul, si la prestation est convaincante. Vous l'avez compris, vendredi soir, les Béliers joueront une étape importante de leur saison, avec l'arrivée d'un nouveau coach, et il n'y aura pas de plus beau cadeau pour les supporters, mais aussi pour Carlos Secretario, que de voir l'USC triompher sur la pelouse lavalloise. ALLEZ CRÉTEIL !