Après trois matches nuls, les Béliers se sont finalement repris face au FC Villefranche-Beaujolais en s'adjugant trois points d'une importance capitale pour la suite de la saison.

Il a fallu un éclair de génie... Autrement, l'USC se dirigeait tout droit vers un quatrième match nul consécutif. Une série pas forcément très glorieuse, qui aurait même pu tourner à la faillite cristolienne si Stéphane Véron n'avait pas multiplié les arrêts décisifs sur sa ligne. Pourtant, sur le papier, l'adversaire ne semblait pas être une grande menace pour les Jaune & Bleu. En effet, avec une 17ème place (avant la rencontre du vendredi) et la pire attaque du National (5 buts en 13 matchs), Créteil avait logiquement pris une posture de favori. Un statut qui a peut-être mis une pression trop forte sur les joueurs offensifs, qui n'ont pas su se montrer efficaces devant les buts caladois, à l'image de Ludovic Pancrate et de Kévin Farade.

Le match

1ère MT : Villefranche se procure les meilleures situations...

Dans une ambiance artificielle, les 22 acteurs se sont lancés dans le froid francilien pour donner le coup d'envoi de la 14ème journée de National. Après un round d'observation, c'est Créteil qui s'offre une mini occasion, lorsque la tête de Juary Soares est déviée in extremis par un joueur Caladois sur un corner (18'). Ensuite, c'est au tour des protégés d'Alain Pochat de se montrer, par l'intermédiaire de Paul-Arnold Garita, qui ne trouve pas le cadre dans la surface (28'). Jusqu'alors, les débats sont équilibrés.

Peu après la demi-heure de jeu, Kévin Farade est bien servi par Alexandre Pardal, mais l'attaquant rate son face-à-face contre Jean-Christophe Bouet. Les 22 acteurs restent sur le qui-vive jusqu'à la mi-temps, moment choisi par Villefranche pour se procurer leur meilleure action de la rencontre. Après un bon centre d'Adrien Pagerie, Segbe bute sur Véron, à bout portant ! Une parade exceptionnelle qui permet à Créteil de rentrer aux vestiaires sur le score de 0-0.

j14 pardal minLe héros de la soirée ! (photo uscl.fr)

2ème MT : Pardal, ce héros...

Dès le retour aux vestiaires, c'est Créteil qui s'offre une merveilleuse opportunité de but, avec un caviar déposé par Mokdad sur Ludovic Pancrate. Ce dernier, qui se retrouve à quelques pas du but, rate un « immanquable » ! Une occasion en or s'échappe, et le score reste toujours bloqué. Peu après, c'est l'ailier algérien qui se procure une nouvelle situation. Sur un rush aux allures d'hommage à Diego Maradona, Mokdad parvient jusqu'aux abords de la surface pour décocher une frappe, stoppée par Bouet (51'). Trois minutes après, c'est Farade qui se présente face au portier caladois, mais il rate à nouveau son face-à-face (54') ! Vous l'avez compris, quand ça ne veut pas rentrer...

Mais alors, d'où peut venir la lumière ? Vous n'avez qu'à demander à Alexandre Pardal ce qu'il en pense ! A la 79ème minute de jeu, alors que les deux équipes semblaient résignées, le latéral portugais repique dans l'axe pour se retrouver à 20 mètres des cages. Tel un fameux latéral français face à l'Argentine, Alexandre décoche une frappe aussi inattendue que magistrale qui rentre à la faveur d'une barre rentrante (1-0) !

Passé ce moment extraordinaire, Villefranche, qui avait déjà la tête sous l'eau au classement, tente le tout pour le tout afin de revenir au score. Mais les Caladois se heurtent à un gardien sur une forme éclatante. Rien n'y fait, les Béliers verrouillent un succès, et le clean-sheet qui va avec !

Joueurs heureux minDes images qu'on aime voir ! (photo uscl.fr)

Un but qui aurait dû en amener d'autres...

Comme le disait Carlos Secretario en conférence de presse, Créteil aurait dû inscrire « trois ou quatre buts ». Le raté improbable de Pancrate et les deux face-à-face avortés de Farade auraient pu peser dans la balance. Heureusement, Alexandre Pardal a sauvé le navire avec ce but magnifique. Maintenant, place à ce déplacement à Sète, diablement important pour poursuivre une série d'invincibilité qui perdure depuis déjà six matches, toutes compétitions confondues !

La feuille de match

Créteil : Véron, Fofana, Belkouche, Soares, Pardal, Buaillion (cap.), Bru (Baal 64’) , Baptista (Chergui 75’), Farade, Pancrate (Sangaré 69’), Mokdad

Villefranche: Bouet, Lauray (Antunes 52’), Renaut (cap.), Flegeau, Fleurier, Dabasse (Blanc 63’), Sergio, Taufflieb, Pagerie (Feneuil 83’), Garita, Segbe

Au classement

Alors que la tenu des match en retard pouvaient faire craindre une dégringolade aux classement, cette victoire permet aux Béliers de rester au contact et ils occupent à présent la cinquième place du championnat, à seulement quatre encablures de l'équipe de tête, Bastia. C'est une très bonne opération en vue de la rencontre contre le FC Sète, qui s'est incliné 4-2 sur la pelouse de Laval.

Journée 14