Malgré les absences de Jason Buaillon et de Jacques-Antoine Pelletier sur blessure, Carlos Secretario a décidé de continuer à faire confiance au même 11. Baal, de retour de suspension, a repris sa place aux dépens de Llambrich, pourtant très bon face au Red Star. Pardal, quant à lui, continue de suppléer Pelletier. A noter que la 2è meilleure défense du championnat affrontait la meilleure attaque. Avec en face une prestigieuse équipe, tous les ingrédients sont réunis pour assister à un beau match de football qui a des parfums de Ligue 2 !

Les Béliers plient mais ne rompent pas.

Les Cristoliens rentrent plutôt bien dans le match. Ils monopolisent le ballon pendant les premières minutes et tentent de construire sans prendre de risque. Les Bastiais quant à eux comptent sur leur vitesse et se retrouvent très vite devant les cages du portier Jaune & Bleu. Après déjà quatre tentatives infructueuses corses, la première grosse occasion est à mettre au bénéfice d'Anthony Robic. Il profite d'un dégagement de la tête raté par Pereira, et frappe à l'entrée de la surface directement sur le poteau gauche de Véron (15'). Les Insulaires continuent de pousser et Sébastien Da Silva se retrouve seul au point de pénalty, mais n'arrive pas à trouver le cadre (29'). En fin de période, Salles-Lamonge lance Vincent, mais Stéphane sort dans ses pieds avec autorité (41'). 

Côté Cristolien, on ne note que le tir peu convainquant de Sawadogo aux 16 mètres qui passe loin des cages de Vincensini (27') ; et la tête ratée de Belkouche sur corner (44'), alors qu'il s'est retrouvé seul devant le but bastiais. A la mi-temps, les visiteurs sont dominateurs, mais peu efficaces..

Mokdad débloque la situation !

L'entame de la seconde période commence fort entre Béliers et Corses. Farade, bien lancé par Sawadogo, se retrouve, très vite, seul face à Vincensini ! Mais son tir placé frôle le poteau droit du portier adverse (49'). Une véritable occasion de but, qui précède une rapide réaction corse : Robic frappe dans la surface... mais bute sur Belkouche, qui fait rempart de son corps (50'). Sur le corner qui a suivi, Stéphane Véron réalise l'arrêt du match (ou plutôt, les arrêts du match...) : tête de Da Silva, il repousse ; tête de Guidi, il repousse ; frappe de ce même Guidi, il capte. Tel une pieuvre, le gardien est sur tous les ballons, au point d'écoeurer les attaquants corses. C'est chaud dans les deux surfaces en ce début de second acte. 

Si sa frappe juste à côté des cages est anectotique (58'), Sawadogo parvient à récupérer le ballon en pleine surface bastiaise quelques minutes plus tard. Il n'a plus qu'à servir Mokdad qui ajuste Vincensini (1-0, 59') !. Les Béliers ont souffert, ils ont tenu, et ce sont bien eux qui ouvrent le score à Duvauchelle ! Les Bastiais, piqués au vif, commencent alors à être un peu plus brouillons. Quelques minutes plus tard, Farade entre dans la surface et décale Mokdad, qui place son tir au ras du poteau (2-0, 69'). Les Cristoliens doublent la mise, et se rapprochent d'un succès de prestige contre le Sporting Club de Bastia !

Sur le coup d'envoi, Da Silva tente sa chance de l'entrée de la surface, le même homme, toujours lui, est là pour repousser le ballon ! Santelli récupère le rebond, mais son tir est repoussé par Belkouche (70'). Bastia pousse, encore et encore pour essayer d'arracher le point du match nul, et touche à nouveau le montant, avec cette transversale de Salles-Lamonge, légérement déviée par Véron sur coup-franc (78'). En fin de match, c'est à Créteil de toucher le cadre. Pereira trouve Farade en profondeur. Il frappe instantanément à 25m et le ballon s'écrase sur la barre. Une praline digne de Jean-Michel Lesage... Kévin continue son action et récupère dans la surface, mais son tir est légérement trop croisé (86'). La minute d'après, Mokdad trouve ce même Farade au point de pénalty, mais c'est cette fois Vincensini qui sauve les corses (88') du 3-0.

Un match abouti

Après 3 matchs sans victoire, on pouvait craindre l'ogre bastiais, que les Béliers n'avaient plus vaincu depuis 14 ans... avec déjà Mokdad sur le terrain. C'est désormais chose faite. Les Franciliens ont su tenir en première période, et ont saisi leur chance en seconde. Tous les joueurs ont su hausser leur niveau de jeu pour produire sans doute l'une des prestations les plus abouties de la saison, devant une équipe que tout le monde voit favorite pour le titre. Contre une belle formation bastiaise, les Cristoliens ont fait oublier leur mauvaise passe de la meilleure des manières. Bravo Messieurs !

La feuille de match

US CRETEIL - SC BASTIA 2-0
Buts : Mokdad (59', 69')
Avertissements : Créteil : Farade (32'), Llambrich (79') - Bastia : Bocognano (64')
US Créteil : Véron - Fofana, Soares, Belkouche, Pardal - Baal (Llambrich 71'), Baptista, Pereira - Sawadogo (Chergui 62'), Farade (Dionga 89'), Mokdad
SC Bastia : Vincensini - Quemper, Guidi, Bocognano, Cioni - Ducrocq, Salles-Lamonge, Vincent (Diongue 70') - Schur, Da Silva, Robic (Santelli 64')

Créteil sur le podium du National !

Avec cette victoire, la quatrième de la saison, l'USC récupère sa place sur le podium, à un point du leader avranchinais. Bien que le nombre conséquent de matchs reportés rend illisible le classement, force est de constater que Créteil a réalisé un bon championnat après dix journées de National. Avec 15 points au compteur, le bilan comptable est assez satisfaisant.

Journée 10

Prochaine halte : Boulogne-sur-Mer

Le mois d'octobre, décisif pour les Béliers, se porsuit avec un déplacement des plus périlleux contre l'USBCO. Après une petite pause Coupe de France contre la JS Suresnes (R2) ce dimanche, ils auront l'occasion de poursuivre cette bonne dynamique et pourquoi pas d'aller enfin chercher un premier succès à l'extérieur à la Libération.