Avec la blessure d'Ibrahim Sangaré couplée à la suspension de Kévin Farade, Carlos Secretario devra élaborer un plan B pour constitiuer l'attaque de vendredi, à Annecy pour le compte de la 7ème journée du National (20h). Petit tour d'horizon sur les options qui s'offrent au staff cristolien...

La plus probable : la promotion d'un joueur de N3

Cette saison, l'US Créteil possède un bon vivier de joueurs dans sa réserve, qui évolue en National 3. Ce double forfait dans l'attaque des Jaune & Bleu pourrait offrir l'opportunité à l'un d'eux de faire ses preuves au troisième échelon du football français. À ce jeu-là, deux joueurs semblent tenir la corde pour le poste d'avant-centre à Annecy :

Olivier-Pierre DIONGA

Arrivé cet été en provenance de l'US Ivry (N3), Olivier-Pierre a déjà ouvert son compteur de buts lors du déplacement de la réserve à Aubervilliers, qui s'est soldée par une défaite 3-1. Dans sa carrière, l'attaquant de 25 ans a marqué 11 buts en 37 apparitions en National 3. Rappelons que c'est Vincent Di Bartolomeo, le coach de l'équipe B, qui a chosi le joueur, comme ce dernier nous l'a raconté dans une interview pour US Créteil 1936 : « Le projet du coach de Créteil m’a plu, on a bien échangé sur les différents aspects sportifs, sur ce qu’il attend de moi.», lui qui avait conclu l'entretien en évoquant ses objectifs pour cette saison : « Confirmer en National 3 en restant sur la même dynamique que l'année passée, et saisir l’opportunité de l’équipe première si elle se présente ». Tout porte à croire que Dionga est bel et bien sur la short-list de Carlos Secretario.

Prince-Michel NGUESSAN

Fort de sa bonne prestation lors du match nul 1-1 face aux Mureaux en N3, qui l'a vu marquer sur pénalty, Nguessan pourrait être LA surprise concoctée par le staff de l'USC. Bien qu'il ne soit pas un pur numéro 9, il possède néanmoins les qualités physiques nécessaire au rôle de pivot. Prince-Michel serait donc être en état de prendre la place de titulaire, vendredi soir.

La moins probable : Un changement de tactique

Et si on changeait tout ? L'habituel 4-3-3 avec un pivot en guise d'avant-centre de Carlos Secretario pourrait être complètement remodelée pour cette situation exceptionnelle que traverse l'effectif. L'apparition d'un faux N°9, capable d'être beaucoup plus vif dans le dos de la défense et pilier de la construction du jeu offensif, est donc une option à ne pas écarter, même si elle parait compliquée à mettre en place en si peu de temps.

Tel le onze de départ qui avait vu l'Espagne de Vicente del Bosque prendre le dessus sur l'Italie en finale de l'Euro 2012, avec Cesc Fabregas en faux n°9.

Là-aussi, plusieurs candidats cochent toutes les cases pour occuper ce rôle. Abdelmalek MOKDAD et Kamel CHERGUI sont habitués au rôle de milieu offensif. Ce dernier a été d'ailleurs, par le passé, titulaire à deux reprises en Ligue 2 au poste d'avant-centre avec Châteauroux.

Le choix sera compliqué

La décision sera dure, et obligera une prise de risque de la part du coach. Quoi faire, et avec qui ? Là est la question... dont nous aurons déjà un élément de réponse lors de la révélation du groupe qui partira en direction de la Haute-Savoie. Cependant, en conférence de presse d'après-match (après la victoire contre Cholet), Carlos Secretario a déclaré ceci : « Nous allons étudier toutes les options. Nous avons quelques joueurs de National 3 qui s’entraînent régulièrement avec nous et peuvent nous aider ». Pour le moment, l'heure est sans doute à la réflexion...