Au terme d'une performance de très belle qualité, c'est Jacques-Antoine Pelletier qui remporte notre cinquième trophée du Bélier du Match par USC 1936 de la saison !

Les notes :

Stéphane Véron - 6,5 - Comme d'habitude finalement, Stéphane n'a pas eu beaucoup de travail à faire dans sa surface. Malgré tout, il n'a pas faibli dans ses sorties aériennes et arrête la tête de l'égalisation en fin de match.

Yamadou Fofana - 5,5 - Une reprise un peu compliqué pour Yamadou, suite à ses trois matchs de suspension. Il n'a pas affiché une grande sérénité.

Zakaria Belkouche - 7 - Zakaria a réalisé un beau match, avec de nombreux gestes défensifs maîtrisés et rassurants. Bref, une performance de qualité.

Juary Soares - 6,5 - Un match à l'image de celui de Zakaria. Cette charnière a très bien fonctionné pour leur premier match ensemble !

Jacques-Antoine Pelletier - 7,5 - BÉLIER DU MATCH PAR USC 1936 - C'est simple : Jacques-Antoine était présent sur les deux côtés du terrain. Des incursions offensives qui ont fait très mal à la défense choletaise, et une rigueur défensive qui a écoeuré les attaquants adverses.

Fabio Pereira - 6,5 - Solide roc au milieu de terrain, Fabio a rendu une bonne copie. Il a récupéré quelques ballons intéressants pour amorcer des contre-attaques.

Loïc Baal - 5,5 - À l'image de son début de saison, Loïc n'a pas fait un match exceptionnel. Malgré tout, sa technique balle au pied lui permet de créer des occasions, comme avec ce centre manqué de justesse par Farade au premier poteau (8')

Christopher Baptista - 7 - Un bel atout offensif sur ce match. Il a délivré un très beau centre pour Farade (14'), provoqué le pénalty (64') et aurait pu devenir passeur décisif suite à son raid solitaire (72'). Un match plein, à n'en pas douter.

Abdelmalek Mokdad - 7 - C'est sur un pénalty qu'Abdelmalek offre la victoire aux siens (65'). Quel symbole ! Un but qui met un point d'orgue à une belle prestation de l'ailier algérien, et qui, on l'espère, va lui redonner pleinement confiance !

Souleymane Sawadogo - 7 - Un véritable feu follet sur son couloir gauche. Il adore l'espace, et il l'a encore prouvé à maintes reprises au cours de la rencontre, notamment lorsqu'il s'est échappé sur le côté pour adresser le centre à Baptista qui provoque le pénalty (64').

Kévin Farade - 6 - Malgré une expulsion qui nous parait incompréhensible, Kévin a, une nouvelle fois, affiché toute sa hargne et sa détermination sur chaque ballon. Malgré tout, il a pêché sur la finition, et a raté un face-à-face contre Mandréa (40').