Ce vendredi, les Quevillais ont fait sortir les muselières pour rendre inoffensifs les Béliers. Avec une efficacité chirurgicale, QRM a facilement disposé de Créteil, laissant le doute s'installer un peu plus dans le Val-de-Marne.

Celle-là, on ne l'avait pas vu venir ! Mais à Créteil, rien n'est impossible... Preuve en est avec cette 22ème journée de National. Les Jaune et Bleu devaient se confronter à Quevilly-Rouen, une formation de bas de tableau, dans une belle forme avant de se déplacer dans le 94. Les trois points étaient donc à la portée de Créteil, et étaient même impératifs pour entretenir le mince espoir de Ligue 2. Ainsi que pour s'éloigner de cette satanée zone de relégation. D'ailleurs, l'objectif du coach portuguais de l'USC était très clair : "nous devons rester confiants [...] et rester focalisés sur notre objectif : les trois points". Malheureusement, rien ne s'est passé comme prévu pour les Béliers... Retour sur la cuisante défaite des Cristoliens.

1ère MT : Une domination stérile pour les Franciliens, avant la fringale !

M. Chancioux siffle à 20 heures le coup d'envoi de ce Créteil - Quevilly ! Rapidement, les Béliers prennent le dessus sur les Rouges. Cependant, cette hégémonie bleue n'a conduit à aucune action franche pour Créteil, si ce n'est un petit cafouillage dans la surface de Quevilly à la 14ème minute. Rien à se mettre sous la dent durant de longues, de très longues minutes d'un faible niveau. Heureusement, le retour du capitaine Jason Buaillon fait du bien à ses coéquipiers, car le milieu cristolien profite d'un grossière erreur défensive pour envoyer une grosse mine qui s'écrase sur le poteau des cages de Louis Souchaud. Coup de chaud à Duvauchelle !

Mais à la demi-heure, QRM obtient un corner, et les Rouges ne vont pas se faire attendre pour transformer leur première opportunité. Ce sera par l'intermédiare de Lucas Toussaint, qui reprend en première intention le centre de son coéquipier (0-1). Un but contre le cours du jeu, qui va complètement désorganiser les Béliers. Preuve en est, quelques minutes plus tard, avec le superbe centre de Mehdi Beneddine pour la tête de Gaëtan Laura, qui se retrouve anormalement seul face au but de Stéphane Véron (0-2). En l'espace de dix minutes, les Cristoliens viennent de saborder leur mince espoir de se mêler à la course à la Ligue 2. La mi-temps arrive, et le pire reste à venir.

2ème MT : Créteil retombe dans ses travers

 Au retour des vestiaires, on aurait pu penser que l'USC allait se réveiller et renverser le score ou, à minima, arracher le point du match nul. Mais c'est très mal connaître notre équipe préférée ! QRM enfonce le clou à la 69ème minute, grâce à une action de grande classe, bien aidée par un marquage plus que douteux. Moussa Guel est à la réception d'un caviar d'Alexis Araujo, qui ne peut que faire mouche (0-3). Comme la semaine dernière face à la Duchère, Créteil est mené trois à zéro. Il faut remonter au 4 mai 2018, et un match face au Pau FC, pour voir "0-3" sur les écrans géants du stade Duvauchelle. Pour la petite histoire, Lucas Toussaint avait déjà marqué cette soirée-là !

IMG 20200216 233130 min

C'est le retour de notre palette LdC !

Le reste du match reste très anecdotique. Les Franciliens poussent pour inscrire le but de l'espoir (appelons-le comme ça...), qui intervient à la 83ème minute, et la tête de Zakaria Belkouche sur le corner de Jason Buaillon (1-3). C'est tout, le score ne va plus évoluer. QRM s'impose sans difficulté face à une formation cristolienne très fragile.

Défaite, encore et encore !

Cela fait mal, mais il faut se rendre à l'évidence : Créteil doit se concentrer sur le maintien en National. La montée en Ligue 2 n'est déjà plus qu'un lointain souvenir pour les Jaunes et Bleus. Le prochain rendez-vous, contre l'AS Béziers, sera capital pour enrayer la spirale négative et se faire peur jusqu'à la fin de la saison. Les Biterrois sont actuellement relégables, et gagner à Raoul-Barrière pourrait permettre de prendre une grosse bouffée d'oxygène face à une équipe en très mauvaise forme. Il le faut ! Allez les Béliers !