Vendredi, Créteil va recevoir Cholet. Après s'être incliné (0-1) lors du match aller, l'USC va devoir affirmer haut et fort ses couleurs à Duvauchelle. Mais en ce moment, le moteur jaune et bleu a tendance à caler...

Pour éviter le SOS d'un club en détresse

IL FAUT UNE VICTOIRE ! C'est certainement avec ce genre de paroles que Carlos Secretario a essayé de rallumer la petite flamme de Bélier qui sommeille en chacun de nos joueurs. Oui, la période actuelle est extrêmement délicate, aussi bien dans sur qu'en dehors du terrain. Mais avec une série noire de trois défaites de rang, le match contre Cholet se doit d'être un déclic, tant il est à nos yeux impossible de (re)voir Créteil dans les bas-fonds d'un championnat de National qu'ils avaient pourtant assez bien appréhendés en 2019.
Néanmoins, nous étions à quelques petites minutes, vendredi dernier, de voir les Béliers empocher un point encourageant à Boulogne. Malheureusement, le verrou a fini par sauter dans le temps additionnel de la seconde période, laissant le promu francilien à nouveau sur le carreau. Le tout en dépit d'une performance XXL de notre gardien Stéphane Véron. Ces regrets devraient nourrir la rage de vaincre des Jaunes et Bleus, car une victoire permettrait d'entrevoir enfin le bout d'un très long tunnel.

Le mercato made in Créteil a encore frappé !

Le mercato cristolien a déjà subi ses premiers (et seuls ?) rebondissements avec le départ du club de l'attaquant Karim Bouhmidi. Venant de Sedan, celui-ci n'a guère séduit les foules, et son départ de l'USC a été acté d'un commun accord. Heureusement pour lui, il a rapidement retrouvé un point de chute, à l'AS Béziers. Mais c'est à se demander comment l'US Créteil, à la santé financière pourtant instable, peut se permettre de se séparer gratuitement de ses joueurs ? Bref, un nouveau paradoxe à Créteil !

IMG 20200129 223105

Cholet : Dans le ventre mou

Du côté des Choletais, la forme n'est également pas au beau fixe. Avec quatre dernières rencontres qui n'ont jamais abouties à des victoires (trois nuls pour une défaite), les résultats n'ont jamais vraiment décollé pour Cholet. D'ailleurs, les hommes de Stephane Rossi (ex-entraîneur du SC Bastia arrivé en cours de saison) ne performent pas beaucoup à l'extérieur de leurs bases, avec seulement un petit succès. Réussir une performance à Duvauchelle leur permettait de passer devant les Cristoliens, et pourquoi pas d'entamer une improbable opération remontée... Quoi qu'il en soit, les coéquipiers de Steeve Elana et de Billy Ketkeophomphone vont tout donner pour redorer le blason rouge et noir de Cholet.

Pas le droit à l'erreur !

Ce vendredi soir, nous aurons le droit à un affrontement entre deux équipes qui veulent rester loin de la zone de relégation, car là est bien l'objectif principal de ces deux formations. Et pour les plus optimistes des supporters cristoliens qui en douteraient encore, ceci a été confirmé par coach Secrétario lui-même dans les colonnes de la Voix du Nord après la défaite à Boulogne.
Le vainqueur, si il y a, prendrait un matelas bien douillet pour suivre à distance la lutte pour le maintien. Ce qui est sûr, c'est que Créteil possède l'oreiller et le sommier, mais Cholet simplement quelques planches peu confortables. Bref, tout le monde veut son matelas ! Pourtant, cet enjeu va t-il être vecteur de motivation pour Créteil ? Certainement, et il faudra être très costaud mentalement pour éviter une nouvelle et énième désillusion. Ce n'est pas le moment, ce n'est jamais le moment pour une défaite ! Allez les Béliers !

Crédit image : Compte twitter officiel de l'AS Béziers.