Pour le top départ de la phase retour, Créteil recevait Le Puy,alors 17ème du National. Les Béliers se dressaient en grands favoris de ce match. Mais la sentence fut aussi fulgurante qu'inattendue.

On s'attendait vendredi à célébrer une victoire importante contre Le Puy. Malheureusement, nous n'avons pu que constater la dégringolade du club, tant sur qu'en dehors du terrain.
Après ce non-match contre Avranches, nous étions en droit d'attendre une belle réaction sur la pelouse de Duvauchelle. Histoire de bien démarrer 2020, quoi ! Mais une chose est sûre : nous étions très loin de s'imaginer un tel scénario. Ainsi, les (quelques rares) supporters cristoliens présents au stade (voir article par ailleurs) ont plutôt eu le droit à un naufrage digne du Titanic. Revenons sur ce match lourd de sens pour l'institution cristolienne.

1ère MT : bonsoir, merci, au revoir !

L'arbitre de la partie, Gaëtan Deneuve, donne le coup d'envoi de la partie à 20 heures pétantes. Les fauves sont lâchés dans l'arène ! Malheureusement pour les Béliers, le début est, comme à leur mauvaise habitude, désastreux. Dès la quatrième minute, c'est le sérial buteur Kamel Chergui qui crucifie Stephane Véron avec un tir dans la surface de répartition (0-1). Douche froide ! Le promu ponot prend l'avantage, et domine les débats durant ce quart d'heure. Point d'orgue de cette "suprématie" sur la pelouse ? Un CSC complètement gag à la suite d'une incompréhension entre le portier cristolien et son défenseur Zakaria Belkouche, qui va involontairement pousser le ballon au fond des filets (0-2).
Voilà notre défense d'habitude solide qui prend l'eau. Le bateau cristolien est en alerte maximale ! Nous avons eu le droit à quelques petits sursauts dans la surface du Puy, mais une faiblesse récurrente saute aux yeux comme une vérité flagrante : les offensives cristoliennes ne sont pas dangereuses. Ce triste leitmotiv de la saison cristolienne aura atteint son point d'orgue en cette froide soirée d'hiver.
Les Franciliens ont notamment manqué de réussite sur leur centre, qui a rarement trouvé une tête bleue. Notons tout de même que la meilleure occasion cristolienne vient d'une situation où nous retrouvons Ludovic Pancrate, seul dans la surface, essayant de rabattre le ballon avec une reprise de volée. Il ne touchera même pas le cadre...

C'est la mi-temps, et les joueurs entrent aux vestiaires avec certainement une mauvaise mine. Nul doute que le coach Secretario a dû y pousser une gueulante, et il aurait raison : ne pas pouvoir inquiéter la pire défense du National à la maison s'avère être navrant et regrettable.

 

78750322

Ce n'est pas grave Robert, il vous reste la Coupe de France non ?

 

2e MT : pas de rébellion

Le second acte ressemble sensiblement au premier, mais les Béliers sont entrés dans la rencontre cette fois-ci, sans pour autant être flamboyant. Pas du tout même. Le jeu était sous leur domination, certes. Mais il n'y a pas eu ne serait-ce qu'un grand frisson sur la cage de L'hortis, le portier ponot. Créteil a pourant forcé pour mettre toutes les chances de son côté, au risque de se découvrir. Heureusement, Véron fait l'arrêt qu'il faut sur une frappe à bout portant d'El Khoumisti pour empêcher l'humiliation. Dans cette seconde période, on peut seulement relever un coup-franc de Mokdad qui aurait pu être dangereux. Absolument rien d'autre à signaler. L'arbitre siffle la fin du match. Wow, y'a du boulot !

 

81693015 1482209335287329 2820100750896529408 nCertains bookmakers ont visiblement ouvert les paris sur le National.

Une défaite qui fait mal !

Le drapeau de la patrie cristolienne est en berne avec cette cinquième défaite : deux non-matchs à la suite, ce n'est jamais encourageant. Les Cristoliens n'ont jamais été capables d'inquiéter, ne serait-ce qu'un petit peu, les Ponots et leure poutant pire défense du National. Un gros chantier technique est à prévoir tant sur le plan offensif que défensif.

 

81727542 1267574050298782 2495758435748937728 n

cheats creteil

Comme promis depuis toujours, Lusitanos aura enfin donné une dimension internationale à l'USC.

 

Au classement, Créteil chute logiquement

Au classement, Créteil perd du terrain sur le trio de tête, toujours emmené par Dunkerque : désormais 9 points les séparent du podium. Un top 3 qui s'éloigne de plus en plus ! Les espoirs ne sont pas éteints, mais après une telle prestation, il est évidemment impossible d'envisager la montée de manière réaliste.
Dix points d'avance pour les Béliers sur la zone de relégation, où réside toujours Le Puy. Peut-être allons nous finir par regarder en bas du classement, plutôt qu'en haut...

Le prochain rendez-vous

La prochaine échéance va voir l'USC effectuer un périlleux déplacement du côté de Boulogne-sur-Mer. Une équipe que les Val-de-Marnais avaient battu à Duvauchelle lors de la phase aller (1-0). Espérons que les mots, certainement durs, du coach Secretario après cette cinglante défaites vont résonner dans les têtes cristoliennes. Pour aider à offrir un heureux répit aux supporters cristoliens sous forme d'une victoire dans le Nord-Pas-de-Calais.

 

Photos :

-  page Facebook "US Créteil Lusitanos"