Dans un match qui pouvait complètement relancer les Béliers, Créteil recevait à la maison le FC Villefranche Beaujolais, alors troisième du championnat de National, pour le compte de la treizième journée... Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la déception est très grande.

Après avoir réalisé une fin de match phénoménale contre Pau, l'USC se devait de confirmer ce regain de forme contre des Caladois qui eux aussi, aimeraient bien redémarrer la machine, rouillée depuis un match nul contre Laval. Ce match est donc d'une importance capitale pour les deux équipes.

C'est les XV ans du Kop Banlieue !

Il est 19h58 lorsque le coup de sifflet signifiant le début du match est donné par M. Ustaritz. Pendant ce temps-là, la tribune Honneur s'est soudainement mise à vibrer, car il s'agit ce soir du quinzième anniversaire du Kop Banlieue (2004-2019), l'un des deux groupes ultras de l'USC ! Les tifos sont là. Autrement dit, les deux-mâts, les drapeaux aux couleurs du club, les voiles immenses et soignées, les bâches aux messages inspirés et autres mégaphones sont de sortis ! Des dizaines d'heures de travail pour quelques instants de rendu visuel, qui fut très plaisant et réussi. Nous leur souhaitons un très joyeux anniversaire et une bonne continuation.

2 120 ConvertImage ConvertImage

Il ne fallait pas arriver en retard...

La fête et l'ambiance sont donc au rendez-vous durant les cinq premières minutes de jeu, moment choisi par Maxime De Taddéo pour concéder une faute dans la zone de vérité, sur une situation qui n'était pas réellement dangereuse. Les supporters ne baissent pas la voix, même au moment où Thomas Robinet, le meilleur buteur de la maison caladoise, transforme son pénalty (0-1). L'un des points faibles de Créteil est une nouvelle fois pointé du doigt, puisqu'il s'agit du cinquième but encaissé dans les vingt premières minutes de jeu en National. En d'autres termes, un mauvais début de match ne pardonne pas à ce niveau.

Néanmoins, petit à petit, le match commence à basculer du bon côté... Grâce à un excellent travail de Jacques-Antoine Pelletier - remplaçant de Yamadou Fofana, suspendu - réussit à transmettre le ballon à Loic Baal. Celui-ci honore plus que jamais son statut de meilleur passeur de l'équipe cristolienne en offrant le cuir à Mamadou Diallo qui, à la faveur d'un crochet dans la surface, parvient à marquer d'une frappe à ras-de-terre à la quinzième minute (1-1) !

73399728 548498615985500 2288906187934007296 n

Créteil renverse la vapeur avant la mi-temps !

Ce but  propulse littéralement les Béliers vers l'avant. Les Caladois, qui ne voient que rarement la surface de Stéphane Véron - de retour dans le groupe à la place de Mandanda -, s'y montrent toutefois dangereux, comme en témoigne le face-à-face remporté par le portier cristolien quelques minutes plus tard. Heureusement, l'USC ne se laisse pas abattre, et Pelletier transmet un ballon intéressant à Abdelmalek Mokdad, qui centre à ras-de-terre vers Ludovic Pancrate. Celui-ci n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (2-1) ! C'est allé beaucoup trop vite pour les défenseurs, et Créteil régale après des premières minutes de jeu délicates. M. Ustaritz siffle la mi-temps, et nos Béliers mènent désormais au score ! Mais, le second acte ne sera pas à l'image de la première...

76991423 574671486633674 5674226417395564544 n

Villefranche réagit, et fait craquer Créteil

La seconde période voit les Caladois dangereusement se rapprocher des cages de Véron. Créteil ne pense plus qu'à une chose : conserver ce très bon résultat, coûte que coûte... Le gardien cristolien doit d'ailleurs s'employer pour réaliser une sublime claquette aux alentours de l'heure de jeu. Les choses se gâtent pour les Franciliens, et cet avertissement va se concrétiser par un but au pire des moments. Après une occupation quasi-permanente de Villefranche dans la moitié de terrain de l'USC, la muraille jaune et bleue va finalement céder dans le temps additionnel, privant ainsi Créteil d'un succès très encourageant. En effet, Nicolas Flegeau va crucifier les Cristoliens dans les derniers instants, grâce à un extérieur du pied (2-2). La déception est grande pour Créteil, qui ne retrouvera pas ce soir la voie du succès en championnat...

La Palette du Bélier : le deuxième but de Villefranche

IMG 20191109 121049 ConvertImage

Et pourtant, ils avaient résisté durant toute la seconde période. Il y a eu des assauts caladois, certes, mais le score est toujours resté le même, en faveur des Cristoliens. Malheureusement, le temps additionnel est fatal pour nos Béliers qui vont subir une immense mésentente collective, ainsi qu'un manque de concentration criant comme vous pouvez le voir ci-dessus. Le joueur caladois qui doit effectuer sa remise de la tête a quatre solutions dans la surface de réparation de Créteil ! Invraisemblable, d'autant plus qu'il s'agit là de l'ultime opportunité d'égalisation pour Villefranche...

Au classement...

L'immense déception se lisait dès le coup de sifflet final, où nombre de Béliers s'écroulaient immédiatement par terre. La frustration était également présente en tribunes, où elle s'est même transformée en grogne lorsque les joueurs ont "omis" de venir saluer leurs supporters, à un moment pourtant si symbolique...

Sur le plan comptable, Créteil dégringole et retrouve le dixième rang du National, six points devant le premier relégable, Quevilly Rouen Métropole. Et désormais à sept unités de Dunkerque, second et à la place de promu en Ligue 2...

 

Crédits photos :Facebook et Twitter officiels du club (@uscl_football)