Après leur bon résultat au Puy qui confirmait le nul obtenu lors de la première journée, les Béliers avaient affaire à un plus gros morceau ce soir, le premier vrai test de la saison. Opération réussie pour les hommes de Secretario, qui confirment leur bon début de saison avec 7 points obtenus sur 9. 

1ère période : Un match équilibré

La première période a été très animée, allant d'un but à l'autre. La première occasion fut pour Boulogne avec Scaramozzino, l'un des hommes forts côté nordiste, qui manque son duel face à Veron (3e). Même résultat à la 20e, le niçois ne pouvait battre le portier francilien. L'autre diable du nord fut Garita. Il a fait très mal aux Béliers et ses dribbles, son pressing ou sa vitesse auraient pu coûter cher aux Jaune et Bleu, qui ont souvent du l'arrêter irrégulièrement. Veron dut aussi arrêter une grosse frappe de Id Azza.(39è)

Malgré la pression boulonnaise, les Béliers aussi ont eu leur chance dans cette première période. Buaillon sur coup-franc (11è) ou Diallo (15è, 28è, 35è, 41è) ont frappé au but,  mais l'homme de cette première période côté cristolien fut sans conteste Christopher Baptista qui commencait par une praline (29è) repoussée par Rififi Mandanda, le frère du néo-Bélier Over, et continuait par une transversale (43è) alors que le portier boulonnais était battu.

2è période : Dominés mais réalistes

Etait-ce la fatigue ou le discours de Secretario ? Quelle qu'en soit la raison, les Béliers sont mal entrés dans cette seconde période. Les Boulonnais ont dominés la mageure partie de cette mi-temps et ça a souvent été la panique dans la défense cristolienne. Alors qu'ils ont eu les actions, les nordistes ont toujours pêché dans la dernière passe (Serin 49è, 51è, Id Azza 52è, Mendy 58è), ou trouvé un Verron des grands soirs. 

Les Béliers dominés dans l'entre-jeu procédèrent donc par contre, comme quand Bouhmidi reçevait un centre de Baptista sans pouvoir se mettre en bonne position de frappe (57è). Vient ensuite la plus dangereuse action du match. Scaramozzino glissait et laissait s'échapper Diallo. Mandanda sortait devant Diallo qui frappait dans le but vide. Poteau ! le 2è du match (64è). Comme en première période, Buaillon s'essayait de loin mais manque encore le cadre (68è).

Les Boulonnais répondent alors aux Béliers. Garita d'abord s'offre deux actions (65è, 69è) avant que Scaramozzino, sur coup-franc direct, oblige Veron à se détendre et à faire une claquette au dessus de la barre (79è).

C'est sur un énième coup de pied arrêté que les Béliers trouvaient la faille, un peu contre le court du jeu. Sur un corner frappé par Diallo, Belkouche de la tête et obligeait Mandanda à faire un exploit. Ce dernier ne pouvait que dévier la balle et Buaillon, attentif, mettait le ballon au fond des filets (1-0).

C'est alors que la patte Secretario se fait sentir. Les Béliers, tout en maîtrise, gagnent du temps "à l'italienne". Corners ou coup-franc joués à deux, touches en retrait... Tout est bon pour faire perdre des secondes aux Boulonnais. Le temps file et il ne se passera plus rien dans les dernières minutes du match. Les Béliers tiennent leur première victoire à domicile de la saison et confirment leur bon début de saison.

Le résumé vidéo de la rencontre sur Youtube

L'avis de Julien Ielsch : 

"Les Béliers n'ont pas fait un match grandiose. Les Boulonnais non plus, mais au moins l'USC confirme en obtenant les 3 points.

Créteil est une équipe promue qui a encore besoin de repères, qui a changé sa ligne offensive mais qui nous offre un visage plutôt intéressant par séquences. C'est aussi le cas du côté boulonnais, mais dans un match aussi tactique, on s'attendais à mieux, à plus d'impact de la part des Nordistes."

Le classement

Avec 2 victoires et un nul, les Béliers accumulent 7 points et montent à la 3eme place. Si ce classement est pour l'instant anecdotique, le fait d'être parmis les 6 équipes encore invaincues et d'être déjà à 3 points du 6eme est intéressant.

Les plus / Les moins

Les plus : Les Béliers confirment leur habileté sur coup de pied arrêté. Sur les 4 buts marqués cette saison, 3 le sont à l'issu de coup franc ou de corner.
La grande forme de Stéphane Veron est aussi une très bonne nouvelle. 

Les moins : Les Béliers veulent repartir proprement de l'arrière, et s'ils n'ont pas encaissé de but ce soir, ils montrent encore des signes de fébrilité, en témoignent les nombreuses actions de Garita dans la surface et la bourde de Pardal, qui fut heureusement sans conséquence. 

Réactions

Carlos Secretario"Je suis satisfait par cette victoire. Nous avons fait un très bon match, contre une équipe très physique et qui jouait bien au ballon. Boulogne est habitué à jouer en National et dispose de joueurs expérimentés, mais nous jouons toujours pour gagner. Dans ces matchs, il faut savoir être patients et équilibrés. C’était un bon match de football car les deux équipes ont joué pour gagner. C’est important de respecter nos adversaires, mais il faut avoir confiance en nous. Nous sommes une belle équipe et quand nous jouons ensemble, nous ne sommes pas faciles à battre. Il faut rester humbles et continuer à travailler car le National est un championnat très compliqué. Toutes les équipes veulent gagner, mais nous n’avons pas de complexes. Nous sommes préparés pour tous les duels. Ces deux victoires et ce nul nous font du bien. Avec cet état esprit, je suis sûr que nous pourrons faire un bon championnat. Ces bons résultats sont aussi le résultat de tout le travail réalisé pendant la semaine. Mais il faut prendre les matchs les uns après les autres. Je suis très satisfait par l’investissement des joueurs. J’en profite pour remercier aussi nos supporters. Ils nous aident beaucoup."

Le Guyot (coach Boulogne) : "C'est dommage, le nul aurait été logique, ça ne s'est pas joué à grand chose."

Feuille de match

US CRETEIL - US BOULOGNE CO : 1-0 (0-0.

Spectateurs: 900. Arbitre: M. Leleu.

But. Buaillon (83e).

Avertissements. Créteil: Baal (57e), Baptista (62e), Y. Fofana (74e) ; Boulogne: Garita (27e), Mendy (40e), Senneville (90e).

Créteil : Véron - Pardal, Belkouche, Dauchy, Y. Fofana - Buaillon (cap.), Pereira, Baptista (Llambrich, 81e) - Baal (Mokdad, 60e), Bouhmidi (Habbas, 72e), Diallo. Entr. : Secretario.

Boulogne-sur-Mer: R. Mandanda (cap.) - Senneville, Lina, Mendy, Scaramozzino - Aouladzian, Illien (Frikeche, 86e), Beghin, Serin (Diomandé, 71e) - Garita (Traoré, 82e), Id Azza. Entr.: Guyot.