Le Président de l'IC Croix, Patrice Veynants a gentiment accepté de répondre à nos questions avant le choc de samedi qui marque le début du sprint final de ce championnat.

Bonjour Président. Vous êtes désormais habitué au National 2, quel est l'objectif de Croix cette saison ? 

C'est notre cinquième saison de National 2, après avoir été Champion de France de CFA 2. L'objectif qu'on donne toujours aux joueurs à la reprise, c'est un bon maintien, et un très bon parcours en Coupe de France. Pour la Coupe, ça a été au delà de nos espérances avec un huitième de finale, éliminé contre une équipe de Ligue 1 alors qu'on a joué à 10 quasiment tout le match suite à l'expulsion de notre défenseur central à la 3è minute. Dans ces conditions, la défaite 3 à 0 face à une Ligue 1 est presque un bon résultat. Et un bon maintien... Arriver à 10 matchs de la fin en étant encore en course pour le titre, c'est une bonne saison. Si on arrive à gagner le championnat ça sera magnifique, si on finit deuxième ça ne sera pas un drame. Il n'y a aucune obligation de montée pour personne, ni pour moi, ni pour les joueurs, ni pour l'entraineur. Donc quoi qu'il arrive, on pourra dire que cette saison est réussie. 

Y-a-t-il des joueurs en particulier grâce à qui cette saison est aussi bonne ? 

Non. On a un groupe de 22 joueurs et notre gros souci cette année a été que deux ou trois joueurs ont pété les plombs en Coupe de France, probablement à cause de la pression trop forte. Je pense notament à Carvalho qui est l'un des piliers de notre équipe et qui a pris 9 matchs de suspension, je pense aussi à Pierre Derville qui est un joueur important de notre défense et qui a pris 5 matchs, tout ça pour des histoires qui ne les concernaient pas vraiment. C'est regrettable et on a payé très cher l'absence de ces joueurs. 

Même si la montée n'était pas un objectif, quand on est 3ème entouré de Créteil et Sainte Geneviève, on va quand même tenter quelque chose, non ?

Je vous rassure, on va le jouer le match et bien sûr, on va essayer de le gagner (rires). C'est dans nos gênes et c'est dans les gênes de tous ces garçons. Maintenant c'est sûr qu'après un parcours aussi exceptionnel en Coupe de France en éliminant une Ligue 2, deux National 1 et une National 3 en sept tours, ça prouve qu'il y a de la qualité dans cette équipe. Mais je pense que l'entraineur de Créteil n'est pas fou. Je le connais, il va dire à ses joueurs "On va à Croix, même si à l'aller on a gagné 3 à 0, je vous rappelle qu'on avait passé le milieu de terrain moins souvent que Croix", et ce score avait été très dur à encaisser pour nous car ça n'était pas un match où on avait été dominé de la tête et des épaules. C'est comme ça et deux semaines après à Bobigny on reprend exactement la même claque : on joue bien, on est bon et d'un seul coup on prend 3 buts. Ca veut dire qu'à l'extérieur on est fragile, mais à la maison... A la maison c'est la maison ! C'est pas pareil ! On joue beaucoup mieux à domicile qu'à l'extérieur, c'est indiscutable. 

Effectivement, à l'issu du match aller, Secretario avait dit que le 3 à 0 n'était pas forcément mérité...

C'est un grand professionnel et il connait le football ! Je pense que Secretario, il est comme tous les entraineurs de National 2. Mon entraineur connait tous les joueurs de Créteil, de Bobigny, ... Il passe son temps sur internet, à voir des vidéos, ... Aujourd'hui, on connait les forces et les faiblesses de Créteil, comme Créteil connait les forces et les faiblesses de Croix.

Créteil reste sur une très belle série avec 15 buts marqués sur les 3 dernier matchs. Cela change quelque chose à votre préparation ?

Pas vraiment. Qu'on reçoive une Ligue 2 au 7è tour de la Coupe de France, ou qu'on reçoive Créteil qui est sans doute le club le plus apte à monter cete année, la préparation ne va pas changer. Tous les joueurs de Créteil sont répertoriés. On les connait, on espère savoir comment les contrecarrer et quand on joue chez nous, on a toujours espoir. On est à huit points pour l'instant, mais peut-être que samedi soir le championat sera joué parce qu'on sera à 11, ou alors qu'il sera relancé parce qu'on sera à 5.

Les supporters de Créteil se déplacent généralement en nombre. Comment allez vous les accueillir ? 

On a l'habitude à ce niveau de division d'avoir des supporters parfois un peu chauds. Je me souviens il y a cinq ans quand on se battait avec Sedan pour le titre de CFA 2, on avait joué chez eux devant 9 700 spectateurs et au retour chez nous il y avait eu beaucoup d'histoires... Quand on a connu Sedan et les ultras du PSG... 

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ? 

Nous ce qu'on souhaite c'est avant tout que ça soit un beau match de football et que le meilleur gagne. Et le championnat sera joué sans doute samedi si Créteil gagne. Mais ça reste un match de football, qui devrait être assez ouvert compte tenu de la qualité des équipes. En plus on récupère nos trois suspendus de longue date. Avoir Carvalho et Derville, ça va nous faire du bien.