Après avoir annoncé son retour à l'US Créteil, Ludovic Pancrate a accepté de nous parler des raisons de ce transfert et de ses objectifs avec l'équipe National.

USC1936 : Bonjour Ludo. Peux-tu nous raconter les coulisses de ton retour ?

Ludovic Pancrate : Je ne me plaisais pas trop à Versailles. Le trajet était long, et les entraînements finissaient tard, jusqu'à 22h - 23h. C'était un peu compliqué dans ma vie privée. Sportivement aussi, c'était compliqué avec le coach. J'étais souvent à Créteil, j'allais voir les matchs. Je parlais souvent avec le club, et ils étaient à la recherche d'un attaquant, vu qu'ils n'en avaient que deux. Je leur avais dit que j'étais intéressé pour revenir, et ça c'est fait comme ça.

USC1936 : Finalement, as-tu eu ton contrat à temps plein ?

LP : Non, je ne l'ai pas eu.

USC1936 : Donc tu viens principalement pour le National, et pas pour la réserve ?

LP : Je m'entraîne avec le National donc oui, je viens pour le National.

USC1936 : As-tu des objectifs particuliers pour la saison ? Un nombre de buts, de matchs ?

LP : Non, je n'ai pas de nombre de matchs. Mon objectif est d'être performant quand le coach fera appel à moi. Sinon, je n'ai pas vraiment d'objectif personnel. Juste d'être bon quand on aura besoin de moi. C'est déjà bien !

USC1936 : Tu sais que l'objectif du club est de retrouver la Ligue 2. Penses-tu que c'est un objectif réalisable dès cette saison ?

LP : Je pense qu'ils sont bien partis, malgré les matchs en retard des autres équipes. Vaut mieux être en haut qu'en bas. Donc on est dans le bon wagon. Maintenant, c'est à nous de continuer comme ça et de ne pas làcher. Mais oui, je pense que ça peut être cette année.

USC1936 : Quand penses-tu être disponible dans le groupe de l'équipe National ? Et physiquement, comment te sens-tu ?

LP : Ça va faire longtemps que je n'ai pas fait 90 minutes pleines, mais j'espère qu'on me verra le plus tôt possible. Pourquoi pas dès demain, contre Boulogne.

USC1936 : As-tu un mot de la fin ?

LP : Je suis content d'être revenu. L'herbe n'est pas plus verte qu'ailleurs. Je suis bien ici, et j'espère que cette année sera la bonne pour Créteil et ses supporters.

Crédit image de couverture : LP/Icon Sport/Aude Alcover