A quelques jours de la reprise, le Bélier de l'année 2019 s'est confié à US Créteil 1936. Il évoque la préparation, ses ambitions pour cette saison, et la fin de sa carrière.

US Créteil 1936 : Bonjour Stéphane. Avec tout ce qu'il s'est passé, tu dois être soulagé de retrouver les terrains ?

Stéphane Véron : Oui, bien sûr ! On était tous pressé, et moi aussi, de retrouver le terrain, les coéquipiers et tout le monde pour qu'on puisse reprendre notre activité de footballeur. La saison dernière a été interrompue à cause de la COVID et du confinement, donc c'était important, et ça fait du bien de reprendre.

USC1936 : Entre la canicule et le coronavirus, comment faites-vous pour bien vous entraîner dans ces conditions ?

S.V. : On s'entraine. Ça fait partie des choses qu'on doit gérer. L'été c'est la canicule, l'hiver ça sera le froid. Maintenant on est habitué. Après, c'est vrai que les fortes chaleurs, ça pèse vraiment sur les organismes. Mais le coach et le staff gèrent bien les entrainements pour nous protéger par rapport à ça et on arrive plutôt bien à gérer.

USC1936 : Par rapport à la COVID, est-ce que c'est facile d'arrêter les tirs de Mokdad avec un masque ?

S.V. : En fait sur le terrain on ne s'entraîne pas avec un masque, mais sinon, on les a tout le temps : aux vestiaires, dans les couloirs, en séances vidéos, en soins, chez le kiné... Le seul moment où on n'a pas le masque, c'est pendant les entrainements et les matchs. Mais sinon, même sur le banc, il faut le porter. On fait vraiment bien attention à ça et aux gestes barrières, comme se laver les mains,...

  Je suis 100% cristolien.

USC1936 : As-tu eu des offres d'autres clubs ?

S.V. : Oui bien sûr. Il y a toujours des clubs, des recruteurs, des agents qui viennent aux nouvelles pour savoir où j'en suis, et si j'ai des envies de partir. Après je suis toujours sous contrat avec Créteil, je m'y sens super bien, et je n'ai aucunement l'intention de partir et le club le sait très bien. Vu mon âge et mes deux premières saisons ici, je souhaite vraiment terminer ma carrière à Créteil et nulle part ailleurs. Je suis 100% cristolien et c'est très bien.

  Les ambitions sont de retrouver la Ligue 2, et avant la fin de ma carrière, j'aimerai offrir ce beau cadeau.

USC1936 : Tu veux donc terminer ici...

S.V. : Oui c'était prévu comme ça quand je suis arrivé à Créteil après Fleury. Je voulais retrouver un club avec une histoire, avec un vrai projet, celui de remonter en National. Ce qu'on a réussi à faire dès la première saison. Maintenant, je me sens très bien ici et je n'ai vraiment pas envie de recommencer dans un autre club. J'ai envie d'aller jusqu'au bout de l'histoire avec Créteil. Ici, les ambitions sont de retrouver la Ligue 2 à moyen terme, et avant de mettre fin à ma carrière, j'aimerais bien faire ce beau cadeau au club, à mes coéquipiers et aux supporters.

USC1936 : A 34 ans, tu penses qu'il te reste combien d'années au haut niveau ?

S.V. : Honnêtement, j'en ai aucune idée. Tout ce qui compte c'est de prendre du plaisir, de plus en plus parce que ça se rapproche. J'aurais 35 ans en fin de saison... Je ne me focalise pas là-dessus et j'ai dans la tête qu'il faut profiter au maximum, apporter le plus possible à l'équipe, à mes coéquipiers, sur et en dehors du terrain, bien travailler et être le plus performant possible. Après, on verra...

  On a tout pour réaliser une belle saison.

USC1936 : Le club a affiché ses ambitions de montée. Selon toi, l'équipe est-elle plus forte que la saison dernière ?

S.V. : Honnêtement pour l'instant c'est très difficile de le dire tant qu'on n'a pas débuté le championnat. Ce qui est sûr, c'est qu'on a fait un bon recrutement et que le coach a décidé d'avoir un groupe un peu plus resserré que la saison dernière et il s'appuie quand il le faut sur de de très bons jeunes joueurs de la réserve. Donc au niveau qualité, on sait qu'on sera présents, qu'il y a un bon groupe, et on a la chance, depuis trois ans, d'avoir pu garder une majorité de l'effectif. Donc on se connait bien, on vit très bien ensemble...

Tout ce qu'on sait, c'est qu'il nous reste quinze jours de préparation pour préparer le premier match contre Borgo. On travaille dans cette optique et pour lancer notre saison. Et de toute façon, on gardera toujours le même état d'esprit, la même philosophie de travail que les deux dernières saisons, à savoir prendre les matchs les uns après les autres, tout faire pour les gagner et on verra. Actuellement, tous les clubs veulent monter et surtout ne pas descendre et on saura beaucoup plus où on en est au bout de cinq ou six journées. Mais je suis confiant. Je pense qu'on a tout pour réaliser une belle saison.

veron2

USC1936 : Parmi tes nouveaux coéquipiers, y-a-t-il certains joueurs qui t'ont impressionné ?

S.V. : Pour l'instant, pas spécialement. Après, ça reste la préparation. Après plusieurs mois sans foot, c'est compliqué, même si on a gardé la forme après autant de temps sans goûter au terrain, sans toucher le ballon,... Ca prend du temps, et il faut se préparer pour revenir à 100%. Après je sais qu'on a de très très belles recrues. Aujourd'hui je ne suis pas impressionné, mais il y en a un ou deux, quand les choses sérieuses vont vraiment commencer, je pense qu'ils m'impressionneront. C'est quand le championnat débutera qu'on verra ceux qui sont vraiment au dessus et automatiquement, il y aura un ou deux joueurs de notre effectif qui vont se révéler.

USC1936 : Quel bilan tires-tu de la préparation pour le moment ?

S.V. : On est en préparation. On n'a pas joué pendant longtemps donc physiquement il faut se remettre au point, il faut retrouver ses repères sur le terrain, réapprendre à communiquer ensemble car c'est super important même si on a l'habitude de jouer ensemble, intégrer les nouveaux joueurs, apprendre à les connaître ... Dans mon cas, gardien de but, par exemple, Il faut se refaire mal en plongeant : je me suis arrêté pendant des mois et je n'ai pas fait un plongeon. Donc il faut retrouver toutes ces sensations.  

Après, les résultats des amicaux n'ont pas été particulièrement positifs, mais ce n'est pas très grave. On est des compétiteurs donc on aurait préféré les gagner, mais sur le contenu des matchs, c'était très intéressant et on s'améliore de match en match et ça sera à confirmer face au Paris FC et là ça sera vraiment un vrai test ! Mais il fallait aussi que tout l'effectif joue, que tout le monde ait le même temps de jeu et on a vu qu'on pouvait compter sur tout le monde et que tout le monde était au niveau. On a aussi eu quelques blessés, mais ils devraient revenir cette semaine, donc tout va pour le mieux. 

Donc oui, on a perdu, mais ça a été des bons matchs. On a réalisé de bonnes choses, mais aussi des moins bonnes sur lesquelles on travaille et on s'améliore. C'est prometteur.

  On espère qu'on va passer une très bonne saison avec les supporters.

USC1936 : Souhaites-tu ajouter quelque chose pour les supporters ?

S.V. : J'ai eu la chance de discuter avec quelques supporters samedi [à Chartres N.D.L.R.] et ça fait plaisir de les voir. On compte sur eux. On a hâte de les retrouver face à Bastia Borgo et à tous les matchs car on a besoin de nos supporters. On sait qu'on pourra compter sur eux quand on sera en difficulté sur certains matchs parce qu'ils arrivent toujours à nous pousser, à nous transcander, et on espère qu'on va passer une très bonne saison ensemble.