Bastien Ducrocq, journaliste, commente les matchs de Dunkerque pour la radio Delta FM. Pour USC1936, il nous présente le match de vendredi.

US Créteil 1936 : L'USL Dunkerque a réalisé un très bon début de championnat mais marque le pas depuis quelque matchs, peux-tu nous parler de ce début de saison ?

Bastien Ducrocq : "On ne s'attendait absolument pas à ce bon départ. On avait même quelques inquiétudes avant le début du championnat, relayées notament par le coach puisque l'USLD a eu un peu de mal en matchs de préparation. Et comme c'est souvent le cas à Dunkerque, l'effectif a beaucoup évolué à l'intersaison même s'ils ont réussi à garder quelques cadres. C'est un début de saison qui a étonné tout le monde, y compris les joueurs et le staff, même si Dunkerque restait sur une fin de saison canon. Ils n'avaient que 11 points à la fin de la première partie de saison l'année dernière, et tout le monde les condamnaient au N2. Et suite à la nomination de Claude Robin, il y a eu un regain d'espoir énorme de se maintenir. Donc cette année, on pensait que ça allait être dans la continuité de la fin de saison dernière, mais c'est vrai que ces 5 ou 6 victoires ont un peu étonné tout le monde. 

Puis, certainement physiquement, ils ont peu craqué. Face à Laval, on n'a pas trop compris ce qu'il s'est passé car Dunkerque a fait un gros match, a dominé toute la rencontre et a fini par marquer en seconde période. On s'est dit que ça allait tenir mais de manière incompréhensible, ils ont totalement craqué dans les 5 dernières minutes et prennent deux buts qui les font un peu douter. Même si la semaine d'avant il y avait eu ce match nul très encourageant face au second, Villefranche. 

Donc il n'y a pas tout à jeter, on ne va pas dire que c'est une mauvaise passe. Ces deux matchs sont, certes, décevants, mais quand on regarde la globalité du début de saison, c'est très positif pour Dunkerque !" 

USC1936 : Quels étaient les objectifs en début de saison ?

B.D. : "Il n'y a pas vraiment d'objectif affiché si ce n'est le maintien, et éviter de trembler comme la saison dernière. A la trève, tout le monde pensait que c'était fini et que Dunkerque serait en N2, et au final ils ont fait une fin de saison de rêve et ils se sont maintenus à deux ou trois journées de la fin en allant gagner, entre autre, à Chambly qui était invaincu à domicile. Une fin de saison assez improbable, et l'idée de cette année, c'est de réussir à se maintenir tranquillement bien avant le fin et ne pas trembler comme c'était le cas la saison dernière." 

USC1936 : Du côté de Créteil, on se rappelle de l'USL Dunkerque d'il y a deux ans qui était une grosse équipe du championnat...

B.D. : "C'est vrai qu'il y a deux ans, l'USLD était positionnée pour jouer la montée, mais l'effectif change beaucoup tous les ans avec énormément de joueurs qui sont prêtés et qui repartent. Il y a des années où il y a de bonnes pioches. C'était le cas il y a deux ans : les joueurs ont vraiment donné satisfaction, notamment les joueurs prêtés, et tout le monde était au niveau cette saison-là puisque Dunkerque rate la montée de peu. Alors que l'année dernière, l'apport des joueurs prêtés s'est fait attendre et finalement il y a eu un événement déclencheur pendant l'hiver qui a fait qu'ils ont réussi à maintenir le club. La saison dernière a été extrêmement compliquée. Ils ont fait une fin de saison absolument incroyable, mais la première partie a été catastrophique. Vraiment une saison galère, avec des bagarres à l'entraînement par exemple. On se rappellera juste que les meubles ont été sauvés avec ce maintien en fin de saison." 

USC1936 : Pour revenir à Créteil, quelle image a-t-on de l'USC dans le Nord ? 

B.D. : "Comme un gros morceau du championnat bien sûr ! Je pense que c'est un peu l'opinion de toutes les équipes qui affrontent Créteil. Quand on parle de ce club, on ne pense pas à une équipe de National, on pense plus à un club qui a l'habitude d'évoluer une division au-dessus et qui a sa place en Ligue 2. C'est d'ailleurs ce que me disait Laurent Guyot, l'entraîneur de Boulogne, avant de jouer Créteil. Même si Dunkerque, malgré son bon début de saison, n'affiche toujours pas des ambitions de montée, certains commencent à y penser et pour ceux-là, Créteil est clairement l'un des concurrents directs."

USC1936 : Y-a-t-il un joueur, à Dunkerque, que les Béliers devront particulièrement surveiller ?

B.D. : "Je ne vais pas vous donner toutes les clefs, sinon l'entraineur dunkerquois va me taper sur les doigts (rires) ! Mais il y a un joueurs qui fait un gros début de saison, c'est Guillaume Bosca. C'est un ancien de Marseille-Consolat qui a évolué une saison en National. C'était le meilleur buteur de cette équipe. C'était un pur produit du Sud et à son arrivée dans le Nord, on ne savait pas trop à quoi s'attendre. Au final il est très performant ; Il enchaîne les buts, les passes décivises, il se bat... Et ça, c'est une qualité qu'on aime beaucoup ici du côté de Dunkerque. Il a de la hargne, il ne lâche rien... Il va vraiment au bout de lui-même et ça paye en ce début de saison.

Il y a aussi Mohamed Bayo qui est le meilleur buteur du club, qui a été longtemps blessé la saison dernière, et son retour dans le groupe a coïncidé avec la bonne passe qui a permis le maintien. Il a continué à Dunkerque ce qui était l'une des satisfaction du mercato car on a réussi à se le faire prêter une saison supplémentaire.

Ces deux hommes sont vraiment de grosses satisfactions, mais derrière c'est un peu plus compliqué car on a de nombreux blessés en défense."

USC1936 : Comment vois-tu ce match ? 

B.D. : "Dunkerque est une équipe qui a une énorme faculté à évoluer en contre et qui se projette très rapidement vers l'avant. Grâce à ses armes offensives, ça va très très vite. Il suffit que le ballon soit récupéré derrière et en 15 secondes, il se retrouve devant. C'est une des forces de l'USLD, donc je pense que les Dunkerquois devraient attendre un peu en début de match et vont essayer d'évoluer en contre. En plus je pense que Créteil, à domicile, va essayer de faire le jeu. 

On va voir la réaction dunkerquoise suite à la défaite face à Laval qui est tombée au plus mauvais moment. Après ces deux buts dans les dernières minutes, ils ont peut-être un peu cogité ? Est-ce qu'ils commencent à avoir des doutes ? Je ne sais pas et on verra la réaction de l'USLD qui a pu montrer des visages différents. C'est tout ou rien, en fait. Contre Laval, ça a été tout pendant 80 minutes et rien pendant 10, donc on va voir si les joueurs réussissent à relever la tête. S'ils retrouvent leur niveau du début de saison et s'ils sont sérieux, il y aura certainenement un coup à jouer du côté de Créteil."

USC1936 : Un petit pronostique ?

B.D. : Alors j'adore faire des pronostiques, mais sur ce match-là, c'est vraiment compliqué. Si je parle avec le coeur, je vais dire que l'USLD va tourner la page de Laval et va s'imposer, mais je dirais que le point du match nul ne serait pas un mauvais résultat pour repartir tranquillement de l'avant. Et attendre le prochain match à domicile pour enchaîner avec une victoire !"