Sous un doux soleil d'autonomne, les Béliers ont remplis la mission de se qualifier sans encombres pour le 6ème tour de Coupe de France, qui aura lieu le 22 ou 23 octobre.

Avec une équipe mixte entre joueurs de l'équipe Première et de la Réserve (Solomon, Soaré, Esnard, Baptista étant titulaires), Créteil aura pris son temps avant de rentrer véritablement dans le match et de prendre le dessus sur les courageux amateurs du Paris Solitaire.

Pas grand-chose à se mettre sous la dent dans une première période fermée, illuminée par la belle action conclue par Baptista idéalement servi par une ouverture lumineuse d'un coéquipier, qui remportait son duel avec le gardien adverse pour ouvrir le score.

Dès le début de la deuxième période, la différence de niveau se faisait bien plus facilement sentir, avec des Béliers qui monopolisaient le ballon et qui campaient haut dans le camp des Parisiens. L'expulsion d'un joueur du Solitaire signait la fin du suspense dans ce match. Dès lors, les occasions se multipliaient pour l'USC mais les attaquants val-de-marnais étaient particulièrement maladroits. Christophe Esnard réussissait tout de même à doubler la mise et ouvrir son compteur chez l'équipe Une après une jolie combinaison dans la surface.

 

14599821 10154679305007958 1287852837 o

Les fans cristoliens étaient présents en nombre.

 

Les Jaune et Bleu auront donc assuré le minimum syndical devant la soixantaine de supporters ayant fait le court déplacement pour faire résonner les chants cristoliens dans l'unique tribune du stade Ladoumègue. Dans deux semaines, ce sera un autre court déplacement quelques part en Ile-de-France qui attendra les Béliers pour le 6ème tour. En attendant, le championnat reprendra ses droits aux Herbiers, où Créteil devra confirmer sa montée en puissance en allant chercher un résultat.

 

 

USC : Lejeune, Furtado, Solomon, Soaré, Serginho - Loriot - Esnard, Baptista, Gassama (Benaniba, 75e), Sainte-Luce (Mimoun, 81e) - Sakho (Kanga, 76e). Entraineur : Francis de Percin.