La marche était malheureusement un peu trop haute pour les Cristoliens, qui sortent de la Coupe de France avec amertume, car la qualification était vraiment possible.

C'était le deuxième derby pour des Béliers en manque de rythme. Avec deux matches reportés coup sur coup (Saint-Brieuc et SC Lyon), les joueurs avaient besoin de prendre part à une rencontre de haute intensité. Et quoi de mieux qu'un derby francilien ? Avec, il est vrai, l'étiquette d'outsider collée sur le front, Créteil pouvait tout de même espérer se qualifier aux dépens d'un Red Star à la petite mine. Finalement, la hiérarchie du championnat de National a été respectée...

Le match

1ère MT : Au feu les pompiers, la maison brûle !

Dans une tribune Présidentielle étonnamment vivante (pour un « huis-clos »...), les 22 acteurs débutent leur huitième tour de Coupe de France. De suite, ce sont les Audoniens qui se montrent dangereux. Après une première intervention de Romain Cagnon dès les premières secondes de jeu, le Red Star va frapper un coup. Grâce au centre d'un joueur que l'on connait bien à Créteil, Cheikh Ndoye, Pape Meïssa Ba reprend parfaitement le ballon en première intention, et prend Cagnon à contre-pied (0-1). L'affaire démarre mal, et avait même pu être salée si l'Étoile Rouge transformait une improbable occasion : après un centre dévié, le ballon retombe sur la barre, et l'Audonien qui récupère aussitôt tire... sur son coéquipier ! Un imbroglio qui aurait sans doute tué le match dès la 12ème minute...

USCLRED1Image uscl.fr

Avec ce coup de pouce du destin, les Béliers repartent de l'avant. D'abord par une frappe dangereuse de Bru qui passe juste à côté, mais surtout par l'intermédiaire d'un délicieux coup franc direct de Ludovic Pancrate, qui trouve la lucarne, et avec lui l'égalisation (1-1) ! Une juste récompense pour des Jaunes et des Bleus qui ont poussés jusqu'à la mi-temps, avec même un soupçon d'une faute de main dans la surface audonienne, resté sans sanction de l'arbitre.

2ème MT : On filait tout droit aux tirs au but, quand soudain...

La seconde période change radicalement d'intensité. Après un joli spectacle pendant 45 minutes, le jeu devient plus posé, sans artifices. Le Red Star cherche la profondeur, mais se heurte à la vigilance de Romain Cagnon. Finalement, les hommes de Richard Déziré vont commettre une faute dans la surface, sans doute une main. L'arbitre, M. Zamo,  désigne le petit point blanc. L'histoire retiendra que c'est ce pénalty transformé par Damien Durand qui va sceller le sort de l'US Créteil dans cette Coupe de France (1-2).

Bien que menés, les Cristoliens tentent de pousser jusqu'aux derniers instants, mais la défense verte tient bien, et verrouille définitivement la rencontre, en résistant bien aux multiples corners et coups de pied arrêtés. C'est un sentiment de frustration qui a dû habiter les joueurs au coup de sifflet final. Cette qualification, elle leur tendait les bras !

USCLRED2Image uscl.fr

Le réalisme audonien a triomphé.

Le derby a donc été remporté par le Red Star, qui file en 32èmes de finale de la doyenne des coupes. La balance aurait pu pencher d'un côté, comme de l'autre, tant les deux formations se valaient sur la pelouse de Duvauchelle, en bien meilleur état que samedi dernier. Maintenant, il va falloir cravacher car il ne reste que le championnat à jouer, et avec des Béliers surmotivés, on espère voir un sprint final à l'issue heureuse. Pour l'heure, place au prochain match, avec un déplacement périlleux du côté de Cholet. Il va falloir répondre de la meilleure des manières pour continuer à vibrer, et à rêver de cette Ligue 2.