Après avoir surmonté l'obstacle Drancy dans la douleur (1-2 a.p.), les Béliers sont repartis pour un nouveau tour en Seine-Saint-Denis.

 

Alors que beaucoup pensaient que cette compétition serait plus ou moins bradée par l'état-major cristolien après les diverses déclarations dans les médias, surtout en cette période si délicate de cascade de blessures, les Cristoliens sont allés arracher la qualification avec les tripes au fin fond des prolongations. Ils ont ainsi fait chuter ceux qui étaient devenus leur "bête noire" de la Coupe.

Même si la plupart des cadres (Mokdad, Belkouche, Dogo, Veron, Baal) n'ont pas commencé la partie sur le rectangle, certains sont rentrés en cours de jeu et ont été décisifs, à l'image du buteur Dogo, à la toute dernière minute.

Ce match aura entres autres marqué le retour à la compétition de Mady Soaré, sur la touche de nombreux mois après sa lourde blessure au genou, et la première sortie sous le maillot cristolien de Over Mandanda, petit frère de l'international français Steve, portier de l'Olympique de Marseille. Le jeune gardien s'est admirablement illustré, avec certaines parades de classe.Ce qui lui a valu d'être élu Bélier du match par l'équipe d'USC1936.

 

73030537 533622427428670 5566753132920176640 n

Match samedi à 15 heures, ça flingue le week-end entier. Le foot le dimanche !

 

C'est donc en toute modestie que les Jaune et Bleu passent à l'étape suivante, Noisy-le-Sec (R1), vainqueur au dernier tour de Poissy (N2), l'équipe coachée par Laurent Fournier. Encore une fois, Créteil devra répondre présent dans le combat et la débauche d'énergie pour espérer sortir une formation qui va jouer le match de sa saison.
A défaut de rêver du Stade de France, les supporters cristoliens espèreront voir leur club passer ce tour pour peut-être obtenir au 7è tour une grosse affiche contre une L2, ou un derby savoureux (suivez mon regard...)

La partie se déroulera samedi à 17 heures, au stade Salvador Allende.
N'hésitez pas à venir faire partie de cette épopée 2019/2020. Dans quelques mois dans les tribunes du SdF, à une poignée de secondes du coup d'envoi de la finale Bordeaux-Créteil, vous pourrez dire à votre acolyte : "j'y étais dès le départ de l'aventure, tout s'est joué au 6e tour après notre remontada de 3 buts en 10 minutes à Noisy".

Mince, voilà qu'on se met à rêver, nous aussi...