En 85 ans d'histoire, ce sont des centaines de champions qui sont sortis de la formation cristolienne, tous sports confondus. A l'occasion des 85 ans du Club, Aurel Manga, Marie Patouillet, Antoine Ferrandier et Sébastien Fontaine vous racontent l'USC. 

Multiple champion de France, Vice-Championne du Monde...

USC1936 : Pouvez-vous nous raconter votre carrière pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Aurel Manga (Athlétisme) : Je suis plusieurs fois champion de France, médaillé de Bronze des derniers championnats du monde en salle et des championnats d'Europe en salle

Antoine Ferrandier (Handball) : Je suis joueur professionnel depuis maintenant 8 ans à Créteil. Auparavant, j’ai suivi un cursus standard pour arriver vers le haut-niveau en passant par le Comité 94, la Ligue d'Île-de-France, le Pôle d’Eaubonne, et les équipes de France jeunes et juniors.

Marie Patouillet (Paracyclisme) : J’ai commencé le paracyclisme sur piste en 2018, suite à une dégradation d’une malformation de naissance de mon pied gauche. Très vite les résultats sont arrivés, entrainée par Gregory Baugé depuis mon arrivée à l’US Créteil, j’ai décroché en 2020 le titre de vice-championne du monde sur le 500M - avec les minima pour la sélection aux Jeux paralympiques de Tokyo 2021 - et sur l’omnium.

Sébastien Fontaine (Union) : Je suis né à Bourges mais j’ai vécu toute ma jeunesse à Créteil dans le quartier du Mont-Mesly. J’ai rejoint l'USC en U13 et j’ai fait mes classes dans les équipes de jeunes du club avant de me diriger vers le futsal où j’ai joué pour la Parisienne Futsal puis l’US Créteil Futsal, deux clubs qui évoluaient au plus haut niveau régional à l’époque. En parallèle j’ai passé mes premières formations d’éducateurs de l’AFQ en passant par l’Initiateur 1 et l’Animateur Séniors avec le District du Val-de-Marne ou bien l’Initiateur 2 avec la Ligue du Nord Pas-de-Calais à Lievin où j’ai pu côtoyer des professionnels comme Wagneau Eloi, Samuel Ipoua ou José-Karl Pierre Fanfan. J’ai ensuite eu en charge les 13 ans PH (génération 1995) puis les 13 ans DHR avec lesquels nous sommes montés en DH, puis pendant 5 années les 15 ans DH. J’ai eu ensuite en charge les 17 ans DH, une génération que je connaissais bien composé de joueurs nés en 2000 et 2001 avec lesquels nous avions gagné la Coupe de Paris IDF. J’ai eu la charge l’année suivante de l’école de football puis des U17 Nationaux et enfin depuis deux saisons des U18. 

Sébastien Fontaine : « Quel que soit le niveau, il est important de représenter les couleurs de notre ville. »

USC1936 : Depuis quel âge êtes-vous à Créteil et pourquoi avez-vous rejoint ce club ?

Aurel Manga (Athlétisme)Je m'entraine à Créteil depuis que j'ai 23 ans. Je suis venu ici car le meilleur coach sur ma discipline porte les couleurs de Créteil.

Antoine Ferrandier (Handball) : J’évolue au club depuis que j’ai 5 ans. Je suis né à Créteil et j’y ai toujours vécu. Mon père ayant fait du handball à bon niveau c’est naturellement que je me suis tourné vers ce sport à Créteil.

Marie Patouillet (Paracyclisme) : Je suis à l’US Créteil depuis deux saisons maintenant (troisième saison en cours). J’ai rejoint ce club car il y a une affiliation à la Fédération Française Handisport et surtout parce que l’US Créteil Cyclisme met à ma disposition les mêmes moyens que les athlètes valides pour que je puisse performer.

Sébastien Fontaine (Union) : J’ai rejoint l’US Créteil à l’âge de 13 ans car c'est le club phare de ma ville et il est important à mon sens, quel que soit le niveau auquel nous jouons, de représenter les couleurs de notre ville. Ce sont des valeurs qui se perdent ces derniers temps où nous constatons qu’un grand nombre de joueurs préfèrent aller jouer dans une ville voisine ou pire, dans un département voisin alors que le club de leur ville leur propose des conditions identiques. Pour revenir à l’époque, I’US Créteil avait également une vraie résonnance en Ile-de-France et sur le plan national aussi bien chez les Jeunes qu’au niveau de son équipe première qui évoluait en Division 2.

Antoine Ferrandier : « C'est une richesse de briller dans autant de disciplines »

USC1936 : Selon vous, pour un athlète, est-ce un avantage ou un inconvénient d'être dans un club autant multisport que Créteil ?

Antoine Ferrandier (Handball) : C’est un gros avantage. Même si nous avons des emplois du temps bien différents, cela permet de nous rencontrer lors d’événements communs. Et puis pour la ville de Créteil, c’est une richesse de pouvoir briller dans autant de disciplines et de permettre aux Cristoliens de pratiquer le sport qui les fait rêver.

Marie Patouillet (Paracyclisme) : Pour moi c’est un avantage. Cela apporte de la diversité et permet de faciliter la pratique de différents sports (surtout pour les jeunes).

Sébastien Fontaine (Union) : Cela reste un avantage, tout d’abord par l’investissement de la ville dans sa politique sportive depuis de nombreuses années mais également la compétence et la richesse des salariés qui font vivre jour après jour le mouvement sportif de notre ville. Cela permet à chaque sportif de pouvoir profiter de structures de qualité et de la transversalité des échanges entre chacune des associations membres de l’US Créteil. C’est un plus indéniable.

Marie Patouillet : « L'USC est un club qui prône la bienveillance, l’égalité et qui est à l’écoute de ses athlètes »

USC1936 : Selon vous, pourquoi l'US Créteil est-elle considérée comme l'un des meilleurs clubs multisport du pays ? Est-ce mérité ?

Aurel Manga (Athlétisme) : L'US Créteil rassemble un monde fou à travers les différentes sections et on ne compte plus les performances réalisées. Avec des professionnels dans des sports collectifs comme le hand et le foot et dans les sports individuels comme l'athlétisme, la gymnastique ou le cyclisme, c'est plus que mérité.

Antoine Ferrandier (Handball) : Je ne sais pas si c’est mérité, mais comme je le disais précédemment c’est une richesse de pouvoir bénéficier d’une organisation qui prône le développement du haut niveau et le sport pour tous.

Marie Patouillet (Paracyclisme) : D’un point de vue personnel je trouve cela mérité car c’est un club qui prône la bienveillance, l’égalité et qui est à l’écoute de ses athlètes

Sébastien Fontaine (Union) : L’US Créteil a su à travers les années être précurseur dans un grand nombre de domaines : une offre de pratique riche du sport pour tous au plus haut niveau, un accompagnement quotidien de ses sportifs de haut-niveau, un savoir-faire dans l’organisation de grands évènements sportifs,… La politique menée par M. Laurent Cathala depuis de nombreuses années a contribué à cela. Il faut féliciter l’ensemble des acteurs, des dirigeants d’associations aux éducateurs sans oubliers les nombreux bénévoles, qui ont contribué à cela. L’objectif est désormais de véritablement prendre conscience que c’est à nous et aux générations futures de pérenniser cet exceptionnel héritage !

Sébastien Fontaine : « Les dirigeants sont sensibiliés au fait qu'ils appartiennent à une entité. »

USC1936 : Avez-vous des liens avec des athlètes d'autres sports ?

Aurel Manga (Athlétisme)Je croise quotidiennement les footballeurs en musculation, j'ai aussi des amis qui sont passés par le hand à Créteil.

Antoine Ferrandier (Handball) : Pour être franc, très peu. Nos emplois du temps d’entrainement ne coïncident pas et nous ne nous entraînons pas dans les mêmes installations sportives.

Sébastien Fontaine (Union) : Au siège administratif, nous essayons de créer des liens inter association que ce soit dans la mise en place de projet commun (stage sportif, préparation estivale, sensibilisations,…) ou bien répondre à des besoins ponctuels. Les dirigeants et cadres techniques sont sensibilisés au fait qu’ils appartiennent à une entité et que les échanges sont possibles et encouragés.

USC1936 : Allez-vous supporter des athlètes ou des équipes d’autres sport que le vôtre à Créteil ?

Aurel Manga (Athlétisme)Oui j'ai été voir des matchs de hand, avec le COVID, c'est un peu plus compliqué

Antoine Ferrandier (Handball) : De temps en temps, nous essayons d’aller voir les matchs de foot qui ont lieu au stade Duvauchelle et inversement. Il me semble que les footeux viennent aussi au Palais des Sports voir nos rencontres.

Marie Patouillet (Paracyclisme) : Je n’en ai pas encore eu l’occasion, mais une fois les conditions sanitaires améliorées, ce serait avec plaisir (comme le handball).

Marie Patouillet :  « J’ai toujours un t-shirt de l’US Créteil dans ma valise. »

USC1936 : Selon vous, est-ce qu'un athlète appelé en équipe de France continue de représenter son club ?

Aurel Manga (Athlétisme)En équipe de France on représente son club, parfois ce n'est pas explicite mais sans ma licence à l'USC je ne pourrais ni courir aux championnats de France ni aux championnats internationaux.

Antoine Ferrandier (Handball) : Clairement ! Il ne faut pas oublier que si nous n’avions pas de clubs nous ne serions pas en équipe de France. Lorsque nous sommes en sélection, on véhicule notre image mais également celle de notre club. A nous d’avoir des comportements irréprochables afin de donner la meilleure image possible de nous et du club.

Marie Patouillet (Paracyclisme) : J’essaie tant que possible en fonction des évènements sportifs. Même si on ne peut pas porter le maillot du club, j’ai toujours un sweat ou un t-shirt de l’US Créteil dans la valise.

Sébastien Fontaine (Union) : Depuis que je fais partie de l’US Créteil, chaque sportif, appelé en équipe de France, sélectionné ou médaillé, a toujours eu la volonté de partager ce moment si particulier avec les personnes qu’il côtoie jour après jour. C’est la preuve que malgré le niveau auquel vous évoluez, vous gardez un attachement tout particulier aux personnes, aux structures qui vous ont permis de réaliser ce rêve. Mais réponse est donc évidemment OUI !

USC1936 : Pensez-vous rester dans le sport, voire au club une fois votre carrière terminée ?

Aurel Manga (Athlétisme)Une très bonne question, le temps nous le dira, aujourd'hui je suis ingénieur électronique.

Antoine Ferrandier (Handball) : Oui, en parallèle de ma carrière de joueurs de handball, je me forme au métier d’entraîneur.

Marie Patouillet (Paracyclisme) : Si j’ai une opportunité de rester dans le sport une fois ma carrière finie, je le ferai avec plaisir à l’US Créteil.

Antoine Ferrandier : « Le club de handball est construit autour de la formation. »

USC1936 : Ressentez-vous un engouement des jeunes de Créteil derrière votre discipline ?

Aurel Manga (Athlétisme)Un peu moins avec le contexte sanitaire actuel, j'espère un retour à la « normale » au plus vite.

Antoine Ferrandier (Handball) : Le club de handball de Creteil est construit autour de la formation des jeunes joueurs. Aujourd’hui, plus de 50% de l’effectif est issu de la formation cristolienne. Il est donc plus facile pour un jeune de s’identifier à nous. En plus de ça, le club mène des actions comme le Macadam au sein des quartiers de la ville. Donc il y a un réel engouement pour le handball.

Sébastien Fontaine (Union) : La Natation, Le Football, L’école Multisports dédiée aux enfants de 3 à 10ans, le judo, le tennis sont les sports qui attirent le plus. J’encourage chaque jeune de la ville à ne pas se limiter à une activité si l’on peut se le permettre bien sûr. Cela peut ouvrir des vocations et vous serez peut-être surpris de vous passionner pour des sports comme le Badminton, le Triathlon ou encore l’Escrime qui sait ? Chaque discipline nous apporte ses valeurs et nous permet d’en apprendre un peu plus sur nous-même.

Aurel Manga : « Créteil sera une ville centrale aux JO de 2024. »

USC1936 : Selon vous, quel rôle devrait avoir la ville de Créteil lors des Jeux Olympiques de 2024 à Paris ?

Aurel Manga (Athlétisme)Créteil sera une ville centrale, on a des installations qui peuvent accueillir des athlètes pour leur préparation

Sébastien Fontaine (Union) : Par sa proximité avec Paris, son histoire si particulière avec le sport, Créteil va jouer un rôle important dans l’organisation des Jeux Olympiques à Paris en 2024. La ville de Créteil a déjà reçu une réponse favorable de la part du Comité d’organisation des Jeux olympiques pour que quatre équipements sportifs de son territoire puissent servir de centres de préparation pour des délégations internationales ! L’objectif de ces CPJ sera d’accueillir les athlètes du monde entier dans les meilleures conditions de l’été 2021 à l’été 2024. Seules les collectivités ayant été labellisées « Terre de Jeux 2024 » ont eu l’opportunité de candidater. Créteil, qui a toujours célébré les Jeux, avec notamment l’organisation de semaines olympiques et paralympiques, et se distingue par une attention particulière au développement de la pratique sportive, en fait partie !
Le Palais des Sports Robert Oubron, le stade Dominique Duvauchelle, le centre Marie-Thérèse Eyquem et la Maison du Hand contribueront donc au bien-être et à la préparation des sportifs qui participeront à cette grande fête mondiale du sport. C’est un premier pas pour notre ville et une juste reconnaissance pour la dynamique pour le sport qu’il y a à Créteil ! La situation sanitaire actuelle ne nous permet pas d’y voir plus clair à l’heure où l’on se parle mais il est clair que Créteil sera un lieu de communion de cette grande fête du sport du 26 juillet au 11 août pour les JO et du 28 août au 4 septembre 2024 pour les Jeux paralympiques !

Les champions de l'USC : « Merci aux supporters ! »

USC1936 : Souhaitez-vous ajouter quelque chose à l'attention des amoureux de l'US Créteil ?

Aurel Manga (Athlétisme)Merci à eux car ils donnent de la force dans toutes les compétitions et force à eux car j'espère qu'ils pourront très vite revenir au cœur de l'action dans les tribunes

Antoine Ferrandier (Handball) : J’espère que malgré la situation sanitaire actuelle, vous vous portez bien et que vous serez nombreux à revenir pratiquer et supporter vos équipes préférées. Portez vous bien

Marie Patouillet (Paracyclisme) : Je souhaiterais les remercier pour le soutient qu’ils apportent à l’ensemble des sportifs.

Sébastien Fontaine (Union) : J’espère tout d’abord que vous êtes en bonne santé ainsi que vos proches. Les temps sont difficiles actuellement pour les amoureux du sport que vous êtes. J’espère que l’évolution de la crise que nous vivons actuellement va s’améliorer et qu’elle nous permettra de nous retrouver pour communier, vibrer autour de notre passion commune pour notre ville, tout sport confondu !

Merci aux champions de nous avoir accordé un peu de leur temps, et joyeux anniversaire à l'US CRÉTEIL !