Cette treizième journée aura été haute en couleurs pour Créteil. Finalement, les Béliers seront tenus en échec par Villefranche, sur le score de deux buts partout. Revenons à quelques chiffres sur ce match et ses conséquences...

5 - Le nombre de buts encaissés par Créteil dans les vingt premières minutes.

Ce chiffre fait très mal aux Cristoliens, car cela montre une réelle faiblesse dans les débuts de matchs. Environ un but sur deux concédé par les Béliers l'est durant cette partie de la rencontre (5 sur 12) ! Un défaut qu'il faudra donc absolument gommer pour aborder serainement la suite du championnat. 

7 - Cela fait sept matchs consécutifs que Créteil n'a pas mis le premier but d'un match.

C'est une statistique qui rejoint résolument la première de cette série : Créteil n'arrive pas à bien débuter ses rencontres. Par conséquent, il faut donc remonter au 6 septembre 2019 et le match contre Quevilly-Rouen pour voir des Béliers ouvrir le score en National...

6 - Le nombre de matchs consécutifs sans victoire en National.

Cela fait déjà six matchs que les Cristoliens n'ont plus fêter la victoire dans ce championnat de National. Depuis le 13 septembre et le succès contre Béziers, Créteil ne retrouve plus le chemin du succès. Alors oui, il y a cinq matchs nuls dans le lot, et les adversaires rencontrés sont plutôt coriaces, mais la victoire reste vitale sur le plan comptable dans un championnat aussi serré, et pour ne pas venir perturber le bon esprit d'équipe actuel.

662 - Le nombre de spectateurs hier soir.

Pourtant, il s'agissait d'un match important et historique pour les habitués de la tribune Honneur de Duvauchelle. En effet, le Kop Banlieue fêtait son quinzième anniversaire ! Malheureusement, hormis le bloc actif plus garni que d'habitude, les travées du stade sont restées bien désertes. Preuve en est, il ne s'agit seulement que de la quatrième meilleure affluence cette saison. Avec 662 curieux, l'affluence est même en-dessous de la moyenne de la saison pour Créteil, qui cumule à un petit chiffre de 748 spectateurs. Alors oui, il faisait froid...

FCVB