Indisponible pour une bonne partie de la saison, Manon Delval, la capitaine de l'équipe féminine de l'USC, nous fait vivre de l'intérieur le parcours des Jaunes & Bleues.

Cette semaine, en marge de la qualification des féminines au 2ème tour de la Coupe de France, c'est le coach Patrick Robert qui s'est pris au jeu de répondre à ses questions :

Manon Delval : Comment se passe ta prise en main depuis que tu as récupéré l’équipe ?

Patrick Robert : La prise en main se passe très bien. J'ai un groupe plutôt jeune. J'ai des joueuses cadres qui posent une atmosphère de travail bienveillante. On repart sur un groupe de filles qui a besoin de travailler ensemble pour créer une équipe cohérente. Mais l'état d'esprit est sain et c'est très agréable pour travailler.

M.D. : Comment s’est passée la reprise ?

P.R. : Très compliquée comme un peu partout dans le football féminin au début de cette saison marquée par la COVID-19. Constituer un groupe de 18/20 éléments n'est pas une chose aisée ! On a réussi de ce point de vue, donc c'est un bon point. Et puis j'ai un groupe qui travaille bien, donc la route est longue, mais j'ai bon espoir.

M.D. :  Quelles sont tes ambitions sur cette saison avec ce nouveau groupe ?

P.R. : C'est un groupe qui se découvre, donc sans être ambitieux à l'extrême, on va voir comment la mayonnaise prend et on verra au fur et à mesure de la saison ce que nous pourrons aller chercher. Une chose est sûre : c'est qu'il y a du talent dans l'équipe.

M.D. :  Que penses-tu de cette première victoire samedi ?

P.R. :  C'est une victoire lors d'un premier tour de Coupe de France dans une atmosphère un peu électrique. C'est toujours satisfaisant, mais nous savons que le plus dur reste à faire cette saison. On savait qu'on avait du talent, on savait qu'on travaillait bien, on sait maintenant qu'on a du caractère. Il ne reste plus qu'à tout mettre au service du collectif les jours de match !