Elles s'appellent Paola, Manon, Chloé ou encore Olivia, elles ont de 16 à 32 ans et sont inconnues des supporters cristoliens. Pourtant, tous les samedis, elles se battent pour faire briller les couleurs jaunes et bleues.

Pour ces filles, l'équipe féminine n'est clairement pas une équipe mineure de l'USC ! Elles savent qu'elles représentent la ville au même titre que l'équipe de National. Et comme eux, elles sont "l'équipe fanion du club. C'est valorisant pour nous d'être ici. Il y a des installations de qualité, nous allons à l'extérieur en car, et être l'homologue d'une équipe de National qui était en Ligue 2 il n'y a pas si longtemps, c'est important !" se confie Manon Delval, la capitaine de l'équipe.

Du haut de ses 27 ans, cette Val-de-marnaise a déjà une belle expérience ! Après 8 saisons à la VGA St Maur en R1 (juste en dessous de la Division 2 Nationale), elle a choisi de rejoindre l'USC l'année dernière, attirée par le projet ambitieux du club. D'ailleurs, "toutes les filles sont mobilisées par le projet", et si elles ont "manqué de peu la montée en R2 l'année dernière, la plupart de l'effectif est restée avec le même objectif".

84948102 1011459719253135 76303482742636544 n

Alors qu'elle aimerait bien "participer à la montée de l'équipe en Régional 1, d'ici 2 ou 3 ans", pas question de parler de pression ! "Nous ne sommes pas professionelles, nous ne sommes pas rémunérées pour jouer. Nous avons juste la motivation de montrer sur le terrain que nous sommes capables de faire des résultats, de monter de division, et d'aller chercher le haut niveau. Alors que nous ne nous entraînons que deux fois par semaine, que nous nous levons à 6h du matin pour le travail ou l'école, et que nous terminons la journée par une séance d'entraînement de 20h à 21h30. Donc, il n'y a aucune pression sur nous".

Pourtant, celle qui est en train de passer ses diplômes d'entraîneur a déjà une belle vision "club". Et elle regrette de n'avoir quasiment aucun contact avec l'équipe de National. "Certes, nous ne sommes pas au même niveau qu'eux, mais ça pourrait être important pour nous. Voir comment se passent leurs séances, ou une causerie de match en pro, ça serait intéressant pour notre progression ! Ou simplement même qu'un joueur, voire le coach, nous donne des petits conseils.... Et ce serait aussi un argument pour le recrutement de joueuses féminines des divisions supérieures. Travailler ce lien [entre les deux équipes fanion], c'est une piste à réfléchir".

En attendant, place à l'entraînement de 20h. Le prochain match des filles sera dans deux semaines face à Champigny, pour un 2ème tour de la Coupe du Val-de-Marne. Ces filles, ambitieuses, auront à coeur de prouver qu'elles sont bien dans "un des plus grands clubs du département". Tout le mal qu'on leur souhaite est qu'elles participent à remplir l'armoire à trophées de notre club.

45891331 2227298550888650 2094244736637337600 o