La saison passée, la réserve cristolienne a bataillé dur pour obtenir sa montée en CFA 2. Premier échelon du niveau national, ce sera l’occasion pour eux de découvrir un championnat où se mêle clubs de provinces et réserves des clubs nationaux.

Les hommes d’Adérito Moreira ont hérité du groupe E du championnat, parmi lequel figure la réserve troyenne, relégué de CFA, qui a décidé de rajeunir son effectif, mais aussi la réserve dijonnaise et sochalienne. On ne compte pas moins de cinq clubs de Franche-Comté (Pontarlier, Racing Besançon, Besançon FC, Ornans, Sochaux). Des déplacements assez longs attendent les Jaune et Bleu. Quatre clubs franciliens figurent également dans ce championnat, Noisy, Ivry, Sainte-Geneviève, Sénart Moissy, des clubs expérimentés dans cette division.

Alors que les Cristoliens font leur apparition à ce niveau, c’est la dernière saison pour la CFA2, appelée à devenir « National 3 ». Cette compétition gérée par la FFF sera, à partir de la saison prochaine organisée par les 12 super-ligues suite à la réforme des championnats. A la fin de saison, un club sera relégué en niveau régional (à la place de trois les saisons précédentes).

Les joueurs de l’USC ont une énorme carte à jouer cette saison, motivés par la victoire en Division d’Honneur, et bien emmené par Sidibé, meilleur buteur la saison passée, l’objectif annoncé est de figurer en tête à la fin de la saison.