philippe hinschberger

 

Plus d'un an après son départ de Créteil, suite à la calamiteuse élimination lors du premier tour de la Coupe de France, la saison passée face à Saint-Maur (ex-DH), Philippe Hinschberger, le nouveau coach messin retrouve son ancienne équipe pour le compte de la 22ème journée de Ligue 2 ce soir à Saint-Symphorien. 

A l'occasion de ces retrouvailles, l'ancien entraîneur cristolien a accepté de revenir sur son départ de Créteil dans Le Parisien

Un départ sur "un coup de tete"  

Philippe Hinschberger dit être parti sur "un coup de tête" à la suite de l'élimination face à la modeste équipe de Saint-Maur en coupe de France. Il affirme cependant que c'était la meilleure solution de "se retirer, car quand tu constates que tu es mené 3-0 à la mi-temps par une équipe évoluant quatre divisons en dessous", c'est qu'il a soit été "lâché" par son groupe, soit qu'il est "vraiment nul". Il affirme donc que la meilleure solution était de "se retirer pour voir si ça irait mieux avec quelqu'un d'autre".
Il considère néanmoins cette décision comme étant "courageuse", étant donné le besoin de ramener de l'argent à la fin de chaque mois. 

Pas d'états d'âme

L'évocation d'une éventuelle place de relégable pour l'US Créteil ce soir en cas de défaite n'a pas semblé déranger le technicien messin : " En compétition, c'est chacun sa merde !". Il ajoutera même "qu'il n'y à pas de place pour la compassion dans le sport", ce qui promet de belles retrouvailles entre Hinschberger et les joueurs de Laurent Roussey ce soir. 

En espérant que ces retrouvailles profitent aux cristoliens, à qui les 3 points de la victoire feraient le plus grand bien pour la suite du championnat.